AsieFinTechFonds d'investissementInvestissementsLes levées de fonds

Comment devenir un VC hors pair à l’ère du «Lean management»

Grâce à des méthodes de travail plus agiles, les entrepreneurs ont besoin de moins de capital pour démarrer un projet. Grâce aux plateformes web et aux réseaux sociaux, ils s'adressent tout de suite à un marché potentiel plus large. De nouveaux acteurs ont également émergé, leur permettant de tester plus rapidement leur concept (accélérateur, Angel List, plateformes de crowdfunding, etc.). 

Face à cette évolution, et à l'impact qu'ont eues les crises financières de 2000 et 2008, le métier d'investisseur évolue aussi. C'est ce qu'explique Dave McClure, fondateur et associé chez 500 Startups (un fonds d'investissement ainsi qu'un accélérateur de start-up, présent dans plus de 20 pays), dans sa présentation «Venture Capital 2.0» publiée le 8 février dernier. 

Un portefeuille optimal comprend 50 à 100 entreprises à des stades différents

  • L'investisseur 2.0. (ou «Lean Investisseur») est dans une logique de portfolio: il investit de petits montants dans un grand nombre de projets, à des stades d'avancement différents. Selon Dave McClure, si un fonds a entre 1% et 2% de chances de dénicher une «licorne», il doit investir dans 50 à 100 entreprises simultanément pour espérer accompagner une entreprise qui connaîtra l'hyper croissance.  

 

  • Selon l'investisseur, le ROI moyen d'un investissement est de 0,5 lorsque le fonds accompagne 15 entreprises; il monte à 2,42 s'il en accompagne 100.

 

  • Dave McClure conseille d'investir de petits tickets (100 000 euros en moyenne), dans un nombre important de sociétés en pré-amorçage (i.e. avant la preuve du concept). A titre d'exemple 500 Startup a comme objectif d'investir dans 500 entreprises en pré-amorçage. Une fois la preuve de la traction faite, l'investisseur a tout intérêt à réinvestir un plus gros montant dans la société. 

 

  • La probabilité d'augmenter le retour sur investissement augmente avec la taille du portfolio: un fonds a 80% de chances de récupérer deux fois sa mise s'il investit dans 100 entreprises en simultanée. Cette probabilité tombe à 75% s'il investit dans 50 entreprises, et à 60% pour 25 entreprises.

 

  • Dans un écosystème de start-up «fonctionnel» (chaque type d'acteur est présent et joue son rôle: investisseurs, entrepreneurs, accélérateurs, etc.), pour 1000 start-up en mode «garage», 100 parviennent à lever des fonds en amorçage, et une à trois entreprises matures émergent (atteignant le stade de l'IPO). 

 

VOIR le slideshare complet:

Tags

Claire Spohr

Chargée d'études au sein de la rédaction.Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Comment devenir un VC hors pair à l’ère du «Lean management»
Un an après l’arrivée de Marc Simoncini, Daphni lance un fonds de 90 millions d’euros
Paiement en ligne: vers un renforcement des règles d’authentification en France
Voitures électriques: le Chinois WM Motor lève 1,47 milliard de dollars avec le soutien de Baidu
FinTech : Kard lève 3 millions d’euros auprès de Founders Future
Streaming: l’app de musique Qobuz lève 10 millions d’euros auprès de Nabuboto et du Groupe Québecor
AgTech: Infarm lève 170 millions de dollars lors d’un tour de table mené par LGT Lightstone
Copy link