Arts et CulturesAsie

Comment SoundCloud veut séduire la France avec son offre payante

Après les Etats-Unis en mars, puis le Royaume-Uni et l'Irlande il y a une semaine, c'est en France que SoundCloud lance ce mardi son offre de musique en streaming par abonnement. Baptisé « SoundCloud Go », ce service propose aux internautes d'accéder à l'ensemble de la plateforme sans publicité pour 9,90 euros par mois. En complément, chaque utilisateur peut sélectionner les morceaux de son choix afin de les écouter en mode « hors connexion » depuis son smartphone.

Fondé en 2008 par Alexander Ljung et Eric Wahlforss, SoundCloud revendique aujourd'hui 175 millions d’utilisateurs actifs par mois dans le monde et un catalogue de 125 millions de titres disponibles à l'écoute, «partagés par plus de 12 millions de créateurs». Avec son service payant, la société basée à Berlin espère mieux monétiser son audience, après avoir rencontré quelques difficultés financières. Désormais, son modèle économique repose sur deux piliers principaux : la vente d'abonnements mensuels, et la publicité pour la version gratuite de SoundCloud. Sur ce dernier point, la société indique par ailleurs que, au-delà de la publicité audio, de nouveaux formats « natifs » feront leur apparition.

Avec cette nouvelle offre payante, SoundCloud se positionne par rapport à d'autres acteurs comme Spotify, Deezer ou Apple Music. Cela fait déjà un certain temps que SoundCloud préparait le terrain, notamment en se rapprochant des majors du disque. En janvier, un accord avait été signé avec Universal Music, tout comme avec Warner Music en 2014. En parallèle de SoundCloud Go, la société annonce aujourd'hui un accord avec la SACEM afin que ses membres puissent être rémunérés lorsque leurs œuvres sont diffusées.

Interview d'Alexander Ljung, cofondateur de SoundCloud (en anglais):

Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

1 thought on “Comment SoundCloud veut séduire la France avec son offre payante”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This