Denise SilberLes Experts

E-santé: pourquoi le marché de la télésurveillance va exploser aux États-Unis

Par Denise Silber pour FrenchWeb

Si nous avons mis en avant début 2020 Medwand, un kit américain d’objets connectés médicaux pour téléconsultation, en 2021, une nouvelle histoire se dessine dans cet univers grâce à une autre start-up, 100Plus. La percée de la téléconsultation sous l’impact de la Covid, accompagnée par le remboursement du suivi des patients à distance, génère un marché américain pour les plateformes susceptibles de gérer les données médicales des patients en continu.

Cette semaine, l’actualité financière de l’e-santé aux États-Unis a été dominée par 100Plus, lancée en janvier 2020. Cette jeune start-up vient de lever 25 millions de dollars et est valorisée à 150 millions de dollars en mars 2021. L’un des investisseurs étant le Dr. Oz, une personnalité de la télévision médicale américaine, tous les ingrédients étaient réunis pour faire parler de 100Plus. 100Plus est la star de la télésurveillance américaine pour patient atteint de maladie chronique ou «Remote Patient Monitoring (RPM)».

Aux États-Unis, les maladies chroniques génèrent plus de 95% des coûts du principal assureur de l’état, Medicare. En 2019, l’Etat a décidé de rembourser les services de télé-surveillance ainsi que les praticiens qui examinent les données transmises. L’assuré Medicare ne paie rien. Les conditions à remplir pour bénéficier des services ayant été élargies depuis la pandémie, le marché est estimé à 30 milliards de dollars. Indépendamment de ces aspects financiers qui nous éloignent de l’humanité de la médecine, retenons que les praticiens américains sont désormais nombreux à surveiller le patient chronique à l’aide de ses propres données médicales collectées en quasi-continu, grâce au financement de l’activité.

Objets connectés

100Plus apporte ce qui manque pour pouvoir collecter et intégrer les données médicales et assure le financement des praticiens, par le remboursement d’État. 100Plus envoie chez ses nouveaux patients des objets bien connus, tel un moniteur de pression artérielle, un saturomètre pour mesurer le taux d’oxygène, une balance, un thermomètre ou un moniteur de glycémie. Les objets connectés sont préprogrammés pour se mettre en marche dès leur arrivée et pour informer, grâce à des outils d’intelligence artificielle, patient et praticien, lorsque les indicateurs dépassent la normale.

Le service de 100Plus, dont le fondateur est un ex-entrepreneur du marché du dossier médical informatisé, comprend l’inscription du patient, la mise en place des dispositifs, l’engagement régulier du patient par des SMS composés à l’aide d’intelligence artificielle, le renvoi des données chez le clinicien, l’identification des informations qui ont besoin de réponses immédiates de la part du praticien, la facturation.

Medicare règle entre 700 et 2 100 dollars par patient par an pour les services de 100Plus ainsi que 615 dollars par patient pour couvrir les dispositifs médicaux. De ces sommes, 100Plus prélève des honoraires des praticiens le coût de ses propres services. Dès la page d’accueil du site, le praticien apprend qu’il gagnera 720 dollars par patient et par an.

Après 13 mois, 100Plus déclare bénéficier de sept millions de dollars en chiffre d’affaires récurrent. La société a accès à 100 000 praticiens grâce à des partenariats de distribution avec AthenaHealth, assureur, AdvancedMd, plateforme de gestion pour cabinet médical, et DrChrono, éditeur de dossier médical informatisé. Les clients sont notamment les cabinets médicaux américains trop petits pour pouvoir assumer la mise en place de la télé-surveillance.

En 2020, 40 000 alertes ont été envoyés. Comment les praticiens et patients gèrent- ils les alertes? Ces informations n’ont pas encore fait l’objet de publication.

L’experte:

Denise Silber, présidente de Basil Strategies et et fondatrice de Doctors 2.0 & You, est conférencière et consultante en communication de la santé digitale. Sa volonté d’améliorer la qualité des soins et de renforcer le rôle des patients la conduit depuis les débuts du Web à s’engager à s’engager dans la e-santé à ses débuts et de co-fonder VRforHealth.com en 2020, afin de sensibiliser professionnels et patients à la Réalité Virtuelle Thérapeutique.

Conseillère des acteurs de santé publics et privés et communicante sur les réseaux, par l’intermédiaire des événements, et des publications pour l’Institut Montaigne, elle devient rapidement leader d’opinion digital en France et à l’international. Décorée de la Légion d’honneur en 2011, puis nommée aux «Inspiring Fifty», le top cinquante femmes inspirantes de la tech en France en 2018, Denise Silber, franco-américaine, est titulaire du MBA de Harvard et vice-présidente du Harvard Club de France.

Vous pouvez la suivre sur Twitter et LinkedIn.

Les Experts

Les Experts sont des contributeurs indépendants de FrenchWeb.fr. Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
E-santé: pourquoi le marché de la télésurveillance va exploser aux États-Unis
Quel impact allez-vous créer cette année?
Comment transformer le marketing relationnel dans le retail?
FoodTech: la robotique va-t-elle s’inviter dans nos restaurants et nos assiettes?
Numérique: pourquoi nous ne sommes pas que des « utilisateurs »
Comment structurer son business autour d’une communauté
Comment benchmarker les calculateurs quantiques?