ActualitéAmérique du nordBusinessTech

En plein bras de fer judiciaire avec Waymo, Uber licencie Anthony Levandowski, cofondateur d’Otto

  • Après plusieurs mois de bras de fer avec Waymo, Uber licencie Anthony Levandowski, cofondateur d'Otto, sa filiale dédiée aux camions autonomes. 
  • L'ancien ingénieur de Google est accusé d'avoir volé plus de 14 000 documents confidentiels, et d'avoir utilisé des informations pour débaucher des salariés de Google. 

 

Nouveau rebondissement dans le bras de fer qui oppose Waymo, filiale dédiée aux véhicules autonomes de Google, à Uber. La firme de Travis Kalanick a décidé de se séparer d'Anthony Levandowski, l'ingénieur au coeur de l'affaire, selon une information rapportée par TechCrunch

Waymo a en effet déposé une plainte à l'encontre d'Uber en février dernier, pour vol de secret industriel et violation de brevet. En cause, la filiale d'Uber dédiée aux camions autonomes Otto, rachetée en 2016 pour 680 millions de dollars. Anthony Levandowski, ancien ingénieur chez Google, et cofondateur d'Otto, est ainsi accusé par Google d'avoir téléchargé plus de 14 000 fichiers confidentiels. Ce dernier fait également l'objet d'une seconde procédure judiciaire, pour utilisation d'informations confidentielles en vue de débaucher des collaborateurs de Google pour son projet. 

Depuis le début de l'affaire opposant Waymo à Uber, Anthony Levandowski refusait de témoigner, invoquant le cinquième amendement de la Constitution américaine, qui lui permet de ne pas témoigner contre lui-même. Cette décision «a entravé et continue à entraver l'enquête», estimait début mai le juge en charge de l'affaire. 

 

Lire aussi : 

  • Uber devra se justifier du vol des brevets de Waymo dans un procès public
  • Google accuse Uber d’avoir volé des technologies de Waymo
  • Uber dément avoir volé la technologie Waymo de Google
Tags

Claire Spohr

Chargée d'études au sein de la rédaction.
En plein bras de fer judiciaire avec Waymo, Uber licencie Anthony Levandowski, cofondateur d’Otto
Recrutement international: le Lillois Cooptalis lève 14 millions d’euros pour financer son expansion
Yubo, le réseau social pour les adolescents, lève 11 millions d’euros
Pourquoi la voiture autonome se fait toujours attendre
[DECODE] Sephora, la locomotive de LVMH dans la BeautyTech
[DECODE Retail] Ils font le digital chez Sephora
Stockly, Ouest Digital, Maif : focus sur les offres d’emploi du jour
Copy link