Media

[Entretien] La nouvelle politique numérique de Radio France

Radio France dévoilait récemment les axes stratégiques de sa nouvelle politique numérique autour d’un objectif principal : doubler l’audience globale des sites du groupe en 18 mois (2,2M VU / mois actuellement).
Un plan ambitieux marqué une très nette augmentation du budget consacré aux nouveaux médias. Il est porté à 6,7M € pour l’année 2012, contre 4,1M € en 2011 et va se traduire par un quasi doublement des effectifs dédiés en un peu plus d’un an (140 à terme).

2 angles d’attaque majeurs sont mis en oeuvre :

  • Enrichissement et accompagnement des antennes dans l’univers numérique, que ce soit du point de vue de la distribution, de l’enrichissement des offres, ou du point du vue du développement de l’interactivité.
  • Production d’offres et de contenus originaux s’adressant aux utilisateurs natifs des réseaux sociaux et du web, et qui respecte les dimensions fondamentales : hypertexte, temps réel, participatif, mobile, connecté

Joêl Ronez, Directeur des nouveaux médias de Radio France depuis six mois (en provenance d’Arte) détaille les ambitions numériques de Radio France et les moyens d’action déployés.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Cette prétention à révolutionner la communication numérique de radio france, décrite à coup de novlangue « nouveau média », a malheureusement échoué à produire une appli Iphone qui fonctionne simplement.

Bouton retour en haut de la page
[Entretien] La nouvelle politique numérique de Radio France
Désinformation sur les vaccins: Twitter bloquera les utilisateurs au bout de cinq rappels à l’ordre
Zoom: propulsée par le confinement, l’app de visioconférence se prédit un bel avenir
Le réseau social conservateur Gab piraté par des hackers militants
Facebook
Accusé d’avoir illégalement recueilli des données biométriques, Facebook débourse 650 millions de dollars pour clore le litige
Streaming: face aux géants américains, la bataille des plateformes fait rage en Europe
Droits voisins: bientôt une amende « dissuasive » pour Google?