ActualitéFinTech

FinTech: Revolut lève 500 millions de dollars pour poursuivre son intense expansion internationale

Envisagée depuis plusieurs mois, Revolut lève bel et bien les 500 millions de dollars espérés. Cependant, l’entreprise ne communique pas à propos d’un éventuel emprunt convertible d’un milliard de dollars sur lequel Revolut comptait pour accompagner ce tour de table.

Une valorisation de 5,5 milliards de dollars

Cette série D est menée par l’investisseur américain TCV et valorise l’entreprise à 5,5 milliards de dollars, faisant de la fintech l’une des mieux valorisées au monde et atteignant un montant plus haut que celle de ses concurrents N26 (3,5 milliards de dollars), Monzo (2,2 milliards d’euros) ou Atom Bank (660 millions de dollars).

« Notre mission est de développer une plateforme financière globale, une unique app via laquelle nos clients peuvent gérer l’ensemble de leurs finances au quotidien, et cet investissement démontre la confiance des investisseurs dans notre business model. Nous allons maintenant nous concentrer sur le déploiement des opérations bancaires en Europe, l’augmentation du nombre de personnes utilisant Revolut en compte du quotidien ainsi que sur la recherche de la rentabilité », a affirmé Nikolay Storonsky, fondateur et CEO de Revolut dans un communiqué.

Le montant sera utilisé pour continuer à développer l’expérience utilisateur et les offres de Revolut sur ses marchés déjà existants mais avec une attention particulière mise sur le développement des produits favorisant l’usage quotidien des comptes. Les offres futures incluraient des services de prêt pour les clients particuliers et entreprises, l’extension de l’offre de comptes épargne en dehors du Royaume-Uni ainsi que le déploiement des opérations bancaires à travers l’Europe.

Revolut se focalisera également sur le développement de Premium et Metal, ses comptes à abonnement. Ces derniers représentent des sources de revenus importantes pour l’entreprise, en croissance de 154% sur le dernier exercice.

Une stratégie de développement internationale agressive

Revolut continuera à investir dans son déploiement à l’international. L’entreprise emploie désormais plus de 2 000 personnes à travers 23 bureaux dans le monde. Début octobre 2019, Revolut a révélé le prix élevé de sa stratégie de développement internationale agressive: ses pertes ont doublé en 2018. La banque mobile affirme avoir ainsi enregistré 40,3 millions de dollars de pertes, pour un chiffre d’affaires de plus de 73 millions de dollars (+354%).

Un an plus tôt, les pertes s’affichaient à 18,6 millions de dollars de pertes pour 16,8 millions de dollars de chiffre d’affaires (3,2 millions de dollars en 2016). Sur l‘année 2018, la marge brute a progressé en dépit de coût de ventes qui ont bondi de 247% en raison de frais liés aux systèmes de cartes, à l’expansion dans de nouveaux marchés et à l’acquisition clients.

D’où la nécessité aujourd’hui d’avoir réuni 500 millions de dollars pour maintenir cette courbe de croissance — Revolut vise 100 millions de clients d’ici à 2023 — tout en maintenant la concurrence à distance. Et pas seulement sur le segment des particuliers, car des néobanques spécialistes du BtoB jouissent de leur propre croissance, à l’instar de Qonto, Shine ou Manager.one en France. « En 2019, le CA devrait encore tripler par rapport à celui de 2018 « , affirme un porte-parole de Revolut alors que les résultats de 2019 seront publiés seulement en septembre 2020.

En près de quatre ans, Revolut est passé du statut de challenger bank à l’une des plus importantes FinTech au monde avec plus de 10 millions de clients. Depuis le lancement, Revolut a traité plus d’un milliard de transactions pour un montant total dépassant les 130 milliards de dollars. 

Revolut: les données clés

Fondateurs: Nikolay Storonsky, Vlad Yatsenko
Création: 2015
Siège social: Londres
Effectifs: 2 000 personnes
Secteur: FinTech
Activité: application et carte de débit pré-payée, prélèvement bancaire
Concurrents: N26, Monzo, TransferWise, CurrencyFair, Orange Bank, Atom Bank, Robinhood, Starling


Financement: près de 836 millions de dollars levés auprès de TCV, Balderton Capital, Seedcamp, Index Ventures, Point Nine, Ribbit Capital, Venrex, Greyhound Capital, Future Fifty, Lakestar, DST Global, Global Founders Capital, Sprints Capital, Socii Capital, Draper Esprit + emprunt convertible d’un milliard de dollars

Tags

Laetitia Lienhard

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
FinTech: Revolut lève 500 millions de dollars pour poursuivre son intense expansion internationale
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
Mode : une course à la digitalisation nécessaire
Malgré Trump, Huawei devient le numéro un mondial des smartphones
Location de bateaux : Click&Boat s’empare de son rival espagnol Nautal
Share via
Copy link