ActualitéBusinessFinTechInvestissementsLes levées de fonds

FinTech: Visa et BNP misent sur CurrencyCloud dans un tour à 80 millions de dollars

Monzo, Revolut, Starling Bank… profitant de l’essor des néo-banques qui font appel à ses services mais aussi d’un marché des paiements transfontaliers qui restait encore à transformer, CurrencyCloud vient de réaliser une levée de fonds de 80 millions de dollars auprès de mastodontes du secteur.

Ce tour de table de série E qui porte à 140 millions de dollars les fonds levés par l’entreprise britannique depuis sa création en 2012 a été réalisé auprès de Visa, de l’International Finance Corporation (membre du Groupe de la Banque mondiale), de BNP Paribas, de SBI Group et de la Siam Commercial Bank. Le investisseurs historiques Sapphire Ventures, Notion Capital, GV, Accomplice, et Anthemis ont également participé.

Grossir encore son offre

Depuis 2012, CurrencyCloud développe des APIs qui permettent aux entreprises financières d’intégrer des services de transfert d’argent transfontalier dans leur plateforme. La startup déclare posséder aujourd’hui 85 APIs réparties sur quatre modules qui permettent de collecter, convertir, gérer et payer. Depuis sa création, elle revendique avoir traité plus de 50 milliards de dollars de paiements transfrontaliers. Outre les FinTech, elle compte aussi des acteurs historiques du secteur parmi ses clients comme Visa, Standard Bank South Africa ou encore Brookline Bank. La plateforme-as-a-service de CurrencyCloud est entièrement basée sur le cloud.

Si son ascension a été facilitée par l’émergence des néo-banques qui ont massivement fait appel à ses services, Currencycloud a aussi pu profiter d’un marché où les poids lourds comme Western Union ou encore Moneygram ont mis du temps à se transformer avec des services jugés particulièrement couteux et peu malléables. Son dernier produit, appelé Currencycloud Spark, est une solution qui permet à ses clients de proposer des comptes mulltidevises pour collecter, stocker, convertir et payer dans plus de 35 devises. En mai dernier, l’entreprise comptait 200 employés. 

Avec ce dernier tour de table, CurrencyCloud souhaite notamment augmenter son portefeuille de services et ajouter des méthodes de paiement alternatives à son offre de produits comme le paiement mobile ou instantané.

CurrencyCloud : les données clés 

Fondateur : Mike Laven, Nigel Verdon, Richard Arundel, Stephen Lemon
Création : 2012
Siège social : Londres
Secteur : FinTech
Activité : services financiers spécialisés dans les transferts transfrontaliers


Financement : Série E de 80 millions de dollars en janvier 2020. 140 millions de dollars au total. Investisseurs: Visa, International Finance Corporation (membre du Groupe de la Banque mondiale), BNP Paribas, SBI Group, Siam Commercial Bank, Sapphire Ventures, Notion Capital, GV, Accomplice, et Anthemis. 

Bouton retour en haut de la page
FinTech: Visa et BNP misent sur CurrencyCloud dans un tour à 80 millions de dollars
Gojob, la startup qui veut revaloriser le statut de l’interim grâce à l’IA
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs
Investissements
Licornes françaises: où sont les femmes?
[SEED] Wisear lève 2 millions d’euros pour dépasser le contrôle vocal des objets via son interface neurale
[Serie C] Wandercraft lève 45 millions de dollars pour accélérer son développement aux États-Unis
Alban Sayag, COO de YouSign
[Build Up] YouSign accélère son développement produit avec l’acquisition de Canyon