ActualitéBusinessInvestissementsLes levées de fondsMarketing & CommunicationRetail & eCommerce

Global Founders Capital, Kima Ventures et Roxanne Varza (Station F) investissent dans la startup Onepilot

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

70% des achats en ligne sont effectués le soir et le week-end. Et pourtant, ce sont des moments où il est le plus difficile de bénéficier d’un support client. Une problématique que veut adresser la start-up Onepilot avec sa solution d’externalisation du support client. La société annonce aujourd’hui un premier tour de table de 2,5 millions d’euros pour prendre son envol. L’opération a été réalisé auprès de Global Founders Capital, fonds d’investissement lancé par les frères Samwer, fondateurs du start-up studio Rocket Internet, et par Fabian Siegel, Kima Ventures, le fonds de Xavier Niel dirigé par Jean de La Rochebrochard, et plusieurs business angels, à l’image de Roxanne Varza (Station F), Thomas Rebaud (Meero), Fredrik Hjelm (Voi) ou encore Baptiste Corval (Phenix).

Lancée l’an passé par Kenza El Ghadouini (ex-Foodora et Cowash), Lucas Bornert (ex-Voi et Bolt), Adrien Hugon (ex-Cowash), Pierre Latscha (ex-Starquest) et Robin Monnier (ex-Cowash), la start-up parisienne a opté pour une approche mêlant humain et technologie pour proposer un support client optimal aux entreprises, notamment des TPE et PME. «C’est un enjeu de marque pour les entreprises d’avoir un support client qui est extrêmement réactif», estime Pierre Latscha, co-fondateur de Onepilot. Et d’ajouter : «Quand vous rentrez dans une boutique physique, ça paraît impensable de ne pas avoir de vendeur. On a fait le même constat sur le digital.»

Écoutez notre échange avec Pierre Latscha pour comprendre l’approche de la start-up pour optimiser le support client des entreprises :

Les chatbots ne sont pas la solution miracle pour un support client de qualité 

Cette conviction rejoint celle d’un acteur bien connu en matière d’externalisation de la gestion de la relation client, à savoir le groupe français Webhelp. «Les start-up et scale-up florissantes ont une chose essentielle en commun : une expérience client exceptionnelle. L’externalisation de l’expérience client avec un partenaire de confiance peut permettre à ces entreprises de monter en puissance et de renforcer leurs équipes rapidement tout en contrôlant leur retour sur investissement, ce qui leur permet de se concentrer sur ce qui compte le plus pour elles : leurs produits et services ainsi que la croissance de leur entreprise», expliquait ainsi Chloé de Mont-Serrat, en charge du déploiement de The Nest, programme de Webhelp dédié aux start-up, à l’international, à l’occasion du lancement de ce dernier dans neuf nouveaux pays européens. La preuve que l’externalisation du support client a le vent en poupe actuellement.

Avec son équipe d’agents freelances basés en France, qui disposent d’une plateforme pour accéder aux informations nécessaires, de manière à bien aiguiller les consommateurs, tout en donnant une vision précise sur les attentes de ces derniers aux entreprises clientes, Onepilot propose un support client disponible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Une approche qui tranche avec la vague des chatbots de ces dernières années. Vus par de nombreuses enseignes comme la solution optimale pour automatiser le service client, ces robots conversationnels se retrouvent en effet rapidement limités devant la complexité de certaines requêtes des clients. Depuis le lancement de sa version bêta il y a quelques semaines, l’entreprise indique avoir séduit une quarantaine de clients, comme Respire, Blissim et Les Raffineurs.

Onepilot entend s’appuyer sur son premier tour de table pour poursuivre le développement de sa solution et recruter une trentaine de collaborateurs supplémentaires ainsi que des centaines de prestataires freelances, avant de préparer son déploiement à l’international. «Aujourd’hui nous officialisons notre lancement sur le marché français et rapidement, nous souhaitons nous développer à l’international. Notre vocation est de pouvoir développer l’externalisation du support client à destination d’entreprises de toutes tailles afin de nous imposer comme un acteur majeur du secteur», indique Adrien Hugon, CEO de Onepilot.

Onepilot : les données clés

Fondateurs : Kenza El Ghadouini, Lucas Bornert, Adrien Hugon, Pierre Latscha et Robin Monnier
Création : 2020
Siège social : Paris
Secteur : Gestion de la relation client
Activité : solution d’externalisation du support client


Financement : 2,5 millions d’euros en avril 2021…

Bouton retour en haut de la page
Global Founders Capital, Kima Ventures et Roxanne Varza (Station F) investissent dans la startup Onepilot
Après le boom de la pandémie, DocuSign s’effondre à la Bourse de Wall Street
Le Kremlin renforce sa mainmise sur l’Internet russe avec le rachat de VKontakte par Gazprom
6 questions pour comprendre l’organisation des élections du CSE
VTC : le Singapourien Grab entre à Wall Street, valorisé à près de 37 milliards de dollars
Chatbots : passons de l’intelligence artificielle à l’efficacité bien réelle
Qairn la startup qui veut simplifier le marketing dans les secteurs réglementés