/ Brand ContentHR Tech

HR Tech: pourquoi les entreprises doivent s’approprier les nouvelles méthodes de recrutement

[Contenu réalisé en partenariat avec CleverConnect]

Les robots recruteurs ne sont pas prévus pour demain. Les nouveaux outils de recrutement placent au contraire les professionnels du secteur au cœur du processus, en les libérant par exemple des tâches chronophages. Mais encore faut-il que ces derniers s’approprient ces nouvelles méthodes, une nécessité déjà aujourd’hui et pour l’avenir, afin de parvenir à répondre aux différents enjeux comme la place de plus en plus importante qu’occupent les softs skills dans le choix des candidats. Pour en parler, Frenchweb a interrogé Thomas Richard, directeur produit de CleverConnect, né de la fusion de Meteojob, un des principaux sites d’emploi en France pionnier du matching et de Visiotalent, un des leaders du recrutement vidéo en Europe.

Quelles sont les principales innovations techniques qui touchent les outils dédiés au recrutement aujourd’hui?

Les recruteurs disposent de nos jours d’une palette de solutions technologiques leur permettant de gagner du temps sur des tâches chronophages.

Certaines solutions sont techniquement simples, comme l’automatisation de la prise de rdv avec les candidats. D’autres sont plus complexes, comme par exemple l’identification des bons candidats à partir d’une offre d’emploi, qui implique la combinaison de technologies de parsing (extraction et traitement des données du CV) et de matching. Pour être performant, le matching implique le traitement régulier d’un énorme volume de données et des efforts considérables en R&D.

L’intelligence artificielle change-t-elle tant que cela la façon de recruter? Comment?

En libérant les professionnels RH des tâches chronophages, comme par exemple le tri de CV, l’IA leur permet de se concentrer sur des missions plus importantes, notamment la rencontre humaine avec les candidats.

Mais au-delà du gain de temps, l’IA est également une opportunité de mettre en place un recrutement plus juste. En prenant en compte des critères strictement professionnels comme les métiers exercés, les compétences et le niveau d’étude, et en excluant des informations telles que le sexe du candidat, son adresse, le nom de l’école fréquentée ou encore ses hobbies, les algorithmes de matching peuvent mettre en avant les meilleurs candidats pour un poste, indépendamment de leur nom ou d’autres critères discriminants.

Finalement, la force du matching n’est pas de traiter plus d’informations qu’un humain, mais au contraire, de se restreindre aux données strictement professionnelles pour ne pas être discriminant. Un humain est incapable de faire abstraction de la photo, de la présentation du CV…

Pouvez-vous nous donner des exemples concrets de la manière dont des entreprises se servent de vos outils de recrutement?

Les besoins et enjeux de recrutement sont différents pour chaque entreprise. Chez CleverConnect, nous accompagnons via nos différentes solutions (Meteojob, Visiotalent, HRMatch) nos partenaires sur l’ensemble de leurs problématiques de recrutement. C’est pourquoi nous privilégions une approche de conseil, sur-mesure, afin de bâtir avec eux des parcours de candidature innovants et efficaces.

Sur notre site d’emploi Meteojob, les entreprises peuvent publier leurs annonces ou rechercher des candidats dans notre CVtheque, qui regroupe plus de 4 millions de profils. Grâce à la « recherche matching », le recruteur obtient automatiquement depuis son offre d’emploi la liste des candidats qui lui correspondent le mieux.

Grâce à notre solution HRMatch, les recruteurs peuvent optimiser leur vivier interne en cherchant parmi les candidats existants les plus conformes aux critères d’une offre.

Nous venons par ailleurs de lancer notre nouvelle solution HRMatch Candidats : en chargeant leur CV sur le site carrière d’une entreprise, les candidats peuvent obtenir directement la liste des offres présentes sur le site répondant précisément à leur profil, en fonction de 10 critères : intitulé de poste, localisation, type de contrat, compétences… HRMatch Candidats va également permettre un meilleur taux de conversion : c’est-à-dire de transformer les visiteurs des sites carrière en candidats, et aux entreprises d’obtenir des candidatures plus qualifiées.

Comment le secteur du recrutement va-t-il encore évoluer selon vous? 

Les processus de recrutement vont continuer à se transformer et s’accélérer avec notamment la mise en place de traitements automatisés.

Pour beaucoup de métiers, les softs skills vont devenir les éléments indispensables au recrutement. C’est notamment le cas des métiers en magasin ou en restauration, où les soft skills des candidats importent plus que leur parcours. Notre outil d’entretien vidéo différé Visiotalent permet d’évaluer leur personnalité via de courtes vidéos. Certaines entreprises comme Leroy Merlin, la chaîne de restauration La Boucherie, certains magasins Decathlon, utilisent d’ailleurs la vidéo comme première étape du recrutement, et étudient le CV plus tard – voire ne l’étudient plus du tout.  Un test de recrutement sans CV et uniquement par vidéo a notamment été mis en place par Leroy Merlin pour leurs recrutements en Ile-de-France. Le CV se transforme et ne sera donc plus sous la forme traditionnelle que l’on connait.

Ces nouvelles méthodes de recrutement deviennent incontournables pour les recruteurs pour être plus efficaces et trouver plus rapidement les profils qui correspondent assurément à leurs recherches. Mais attention, nous n’en sommes pas à être recrutés par des robots comme il peut se lire partout. C’est le matching qui permet de mieux recruter aujourd’hui. Celui-ci est en effet créé via l’intelligence artificielle qui est basée sur des algorithmes et des données “objectives”, c’est-à-dire uniquement professionnelles.

Grâce à ces technologies à la portée de tous, les entreprises peuvent par exemple éviter les inégalités et surtout ne manquer aucun candidats potentiels.

À propos

Présent en France, Espagne, Italie et Benelux, CleverConnect accompagne de manière innovante plus de 2000 entreprises sur toutes les étapes de leurs recrutements, depuis le sourcing  jusqu’à la qualification et la sélection de candidats. Ses outils permettent notamment aux entreprises de proposer des expériences de recrutement remarquables. CleverConnect est né de la fusion de Meteojob et Visiotalent : Meteojob, pionnier du matching dans l’emploi, est l’un des principaux sites d’emploi en France (150 000 offres d’emploi diffusées chaque jour, plus de 6 millions de candidats inscrits), Visiotalent, est un des leaders du recrutement vidéo en Europe avec un portefeuille de plus de 700 clients de renom sur le continent. CleverConnect commercialise également HRmatch, une solution avancée de présélection de candidats sur base CV.

FrenchWeb

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

3 commentaires

  1. Quelle est la part de ces « nouveaux recrutements » dans l’emploi total? Au delà des discours et des expérimentations dans les grands groupes, le recrutement semble encore largement fondé sur les pratiques classiques d’analyses de CV, filtres par diplôme, etc. Il suffit de discuter avec des chargés de recrutement ou des responsables de PME pour comprendre que les pratiques traditionnelles restent la norme (même si les discours et la communication RH évoluent…) alors même que des pratiques comme le recrutement par compétences existent depuis des années.
    Pourquoi ne pas travailler sur une suite à l’article intitulée « Pourquoi les entreprises ne s’approprient pas les nouvelles méthodes de recrutement »?

    1. F Olivier

      Je vous rejoins. Globalement les pratiques de recrutement sont basés sur l’analyse des CV (et encore trop souvent sur les diplômes). Et en même temps, quand on l’on prospecte, il faut bien avoir une première trame de lecture. Il n’est pas possible d’aborder tout le monde comme ça.

      Cela fait plus de 10 ans que le recrutement sans CV fait débat.

      Par contre je vous rassure, les entreprises s’approprient de plus en plus des nouvelles méthodes et outils de recrutement, faisant davantage part à l’expérience et/ou à la motivation/personnalité. Cela reste en marge, mais ça se développe considérablement.

      1. Bonjour,

        Nous vous remercions pour ces commentaires enrichissants.
        Nous pouvons témoigner que les entreprises s’approprient de plus en plus les nouvelles méthodes de recrutement puisque nous accompagnons de manière innovante plus de 2 000 partenaires sur toutes les étapes de leurs recrutements, depuis le sourcing jusqu’à la qualification et la sélection de candidats. Nous travaillons avec tous les types d’entreprises, de la TPE aux grand groupes. Notre volonté est à la fois d’aider les entreprises à mener à bien leur mission de recrutement en leur proposant des solutions abouties et performantes, et de permettre aux candidats de postuler facilement grâce à des outils simples et accessibles à tous. Nous encourageons et accompagnons les recruteurs à s’adapter aux nouvelles méthodes de gestion des talents pour pouvoir recruter sans difficulté, et à trouver les meilleurs profils en proposant une expérience de recrutement unique.
        Nous pourrions en effet aborder un prochain sujet « Comment accompagner au mieux les entreprises dans leurs nouvelles méthodes de recrutement ? « .
        Qu’en pensez-vous ? Nous restons à l’écoute pour tout échange sur le sujet.

HR Tech: pourquoi les entreprises doivent s’approprier les nouvelles méthodes de recrutement
La technologie au service des startups pour affronter la crise du coronavirus
RH: Cathay mène un tour de table de 28 millions d’euros pour l’Allemand Medwing
RH: Neocase lève 6 millions d’euros pour étendre ses solutions de gestion aux ETI
Coronavirus: qu’est-ce que la crise va changer dans la vie de bureau
[FW500] Pixid mise sur la croissance externe pour se développer à l’international
RH : Kairn, nouvelle startup du batch d’eFounders
Copy link