ActualitéData Room

[Infographie] Comment les services web gagnent-ils de l’argent ?

Comment les services web sont-ils réellement financés? Sont-il rentables? Pour répondre à ces questions, l’agence de marketing Seer Interactive a créé un site-infographie interactif appelé « Comment font-ils de l’argent? », présentant les fondements financiers de plus de 40 services en ligne.

On (re)découvre ainsi que Dropbox gagne de l’argent avec son service Freemium et son nombre d’adhérents tandis que que Facebook, Youtube et Twitter font uniquement du profit grâce à la publicité. LinkedIn, quant à lui, se rémunère par la vente de datas.

En plus d’une analyse rapide des sources de revenu des services, le site évoque également leur rentabilité. Les revenus ne sont ainsi pas profitables à tous, et c’est le cas pour Kickstarter, Tumblr, Spotify ou encore Amazon Kindle qui, lui, perd de l’argent à chaque vente de Kindle mais en gagne en vendant des contenus associés.

Vous pouvez filtrer la liste en fonction du type de revenu (publicité, nombre d’inscrits, vente de datas, etc.) ou du service proposé (e-commerce, entertainment, hardware, etc.).

Découvrez l’infographie ici.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Bravo aux gars qui ont fait ça, je trouve que c’est une super source de renseignements pour les startups.
    Dommage qu’il n’y ait pas la profitabilité par pays : j’aurai souhaité savoir quel business est le plus profitable en France ;)

Bouton retour en haut de la page
[Infographie] Comment les services web gagnent-ils de l’argent ?
Facebook travaille sur le metaverse, incarnation de l’avenir du réseau social selon Mark Zuckerberg
Dopé par un nombre record de livraisons, Tesla gagne plus d’un milliard de dollars sur un trimestre
IA: Kili Technology lève 25 millions de dollars auprès de Balderton Capital
BeautyTech: Planity lève 30 millions d’euros auprès de Gaia Capital pour accélérer en France et en Allemagne
Cruise
Véhicule autonome: General Motors dépose une plainte contre Ford
NSO (Pegasus) ou l’émergence d’une industrie privée de l’arme informatique