ActualitéChiffres ClesData Room

[Infographie] Navigateurs, OS, moteurs de recherche… Le point sur la guerre du Web en Europe

AT Internet, spécialiste français de la mesure d’audience de sites Web, revient dans l’infographie suivante sur la guerre que se livrent Microsoft, Apple et Google dans les secteurs des navigateurs Web, des systèmes d’exploitations et des moteurs de recherche.

bandeau infog Webwar

Si Google domine outrageusement le secteur des moteurs de recherche en comptant de 90,8% de PdM en France à 94,5% de PdM en Espagne, la firme de Mountain View est largement distancée sur le secteur des OS.

Bien que passant de 84,5% de PdM en 2011 à 78,4% de PdM l’an passé, Microsoft, et son système d’exploitation Windows, reste le leader incontestable de ce segment en Europe, notamment en Allemagne où la firme de Bill Gates équipe 4 ordinateurs sur 5. Au Royaume-Uni cependant, Apple tire son épingle du jeu et occupe plus d’un quart du marché (26,3%).

L’infographie d’AT Internet met en lumière un marché des navigateurs Web très concurrentiel: profitant du recul d’Internet Explorer et de Mozilla (respectivement 30,7% et 22,8% de PdM en 2012, contre 40,1% et 26,6% en 2011), Google Chrome devient le 2e navigateur européen en passant de 17,9 à 24,5% de PdM. Safari reste le 4e navigateur européen avec 15,7% de PdM.

LaGuerreDuWebJanvier2013

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Infographie] Navigateurs, OS, moteurs de recherche… Le point sur la guerre du Web en Europe
Par sécurité, Joe Biden devra-t-il renoncer à son vélo interactif Peloton?
loon
Alphabet décide d’en finir avec Loon, son projet d’accès Internet par ballons
Animal Crossing, Among Us, FIFA… : retour sur ces jeux vidéo dopés par la pandémie
Facebook: le conseil des sages va décider si Donald Trump peut revenir sur le réseau
parler
Justice: Amazon ne sera pas contraint d’héberger le réseau social Parler
Instacart se sépare de 1 900 employés dont 10 travailleurs syndiqués