Frenchweb recrute un chef de projet editorial et un responsable partenariats
/ InsidersActualité

[INSIDERS] Barack et Michelle Obama deviennent producteurs pour Netflix

#Deal: Barack et Michelle Obama deviennent producteurs pour Netflix

C’est officiel, Netflix a annoncé avoir conclu un « accord pluriannuel » avec Barack et Michelle Obama pour la production de films et de séries sur sa plateforme. Les formats pourront être variés, documentaires, docu-séries, fictions… Le montant de l’accord n’a pas été dévoilé.

Crédit: K2 images/Shutterstock

C’est en tout cas une belle prise pour la plateforme de streaming qui revendique déjà 125 millions d’abonnés dans 190 pays. Pour rappel, en 2017, Barack et Michelle Obama avaient conclu un contrat d’édition estimé à 60 millions de dollars avec la maison d’édition Penguin Random House pour la sortie d’un ouvrage chacun.

Pour la mise en œuvre de son partenariat avec Netflix, les époux Obama ont créé la société de production Higher Ground Productions.

#IA: Baidu perd son cerveau en intelligence artificielle et dévisse en Bourse

Coup dur pour Baidu : Qi Lu, le COO du géant chinois, a annoncé qu’il quitterait ses fonctions en juillet prochain, pour « raisons familiales ». Qi Lu, ancien de Microsoft, avait rejoint le moteur de recherche en janvier 2017 pour en diriger les opérations, et surtout assurer le virage de l’entreprise vers la rupture technologique que constitue l’intelligence artificielle. Qi Lu ne quitte pas la société, puisqu’il en devient le vice-président du board, et se concentrera sur la R&D.

Lu Qi, COO Baidu. Crédit : zhangjin_net / Shutterstock.com

Ce n’est pas le premier départ que doit essuyer Baidu parmi les cerveaux qui devaient aider le dragon chinois à réaliser ses ambitions dans le domaine de l’intelligence artificielle : Andrew Ng, son chief scientist l’année dernière, Adam Coates, le patron de son laboratoire d’IA dans la Silicon Valley, Wang Jing, responsable du pôle dédié aux voitures autonomes, ont aussi quitté leurs fonctions et / ou l’entreprise.

Les marchés ont sévèrement sanctionné ce départ, indiquant par la même occasion l’enjeu que constitue les technologies de l’IA et le rôle-clé de Lu pour Baidu : le titre de l’entreprise a ainsi chuté de près de 10% à cette annonce.

Les géants de la Tech chinoises et américaines sont engagés dans une course de vitesse pour le développement de leur programme d’intelligence artificielle et rivalisent d’annonces à ce sujet : Alibaba a ainsi annoncé hier l’ouverture d’un pôle dédié à Hong-Kong, en collaboration avec la licorne chinoise SenseTime, spécialisée en reconnaissance faciale.

#RH: la division Autopilot de Tesla perd un autre de ses cadres

Encore un départ au sein de la division Autopilot de Tesla. Cette fois-ci, il s’agit de Sameer Qureshi qui rejoint les équipes de la start-up Lyft afin d’accompagner le développement de véhicules autonomes au sein de l’entreprise. Il occupe désormais précisément le rôle de « Director of Product, Autonomous Driving ».

Elon Musk. Crédit : Y Combinator

Un départ qui fait suite à celui de Jim Keller qui avait quitté son poste de responsable du programme Autopilot de Tesla en avril après deux années passées au sein de l’entreprise. Ce dernier avait alors rejoint Intel. Ce départ intervient alors qu’Elon Musk s’est récemment montré agacé par les questions des analystes, notamment en ce qui concerne les problèmes de cadence de production de la Model 3.

#Money: Starbucks capte 12% des paiements mobiles réalisés aux États-Unis

Starbucks propose son propre système de paiement mobile depuis 2011 et domine même le marché. Sa solution qui combine les paiements et son programme de fidélité lui permet d’être extrêmement populaire auprès de ceux qui fréquentent l’enseigne. L’entreprise américaine déclare ainsi capter 12 % des transactions réalisées via mobile aux États-Unis.

Un poids que confirme une étude réalisée par eMarketer. Celle-ci montre que l’application de paiement mobile de Starbucks a plus d’utilisateurs qu’Apple Pay, Google Pay et Samsung Pay. En 2017, aux États-Unis, l’application de Starbucks comptaient 20,7 millions d’utilisateurs contre 19,9 millions pour Apple Pay.

Selon les projections d’eMarketer, en 2018, 23,4 millions de personnes âgées d’au moins 14 ans auront utilisé l’application de paiement mobile de Starbucks, contre 22 millions pour l’Apple Pay, 11,1 millions pour Google Pay et 9,9 millions en ce qui concerne Samsung Pay.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Close
Share This