FocusIntelligence ArtificielleLes contributeursLes Experts

Intelligence Artificielle et Commande Vocale: preuve de la Complémentarité IA/Humain

Par Julien Hervy, Consultant en Connaissance Client et Marketing Digital (Indépendant)

Imaginons un instant pouvoir écrire au fil de nos pensées, débarrassés de la double contrainte liée à l’écriture: l’orthographe, et la dextérité. Je peux donc écrire beaucoup et exprimer ma créativité sans presque aucune limite.

«dans cinquante ans on a Technopolis et dans un siècle on a Matrix»

Laurent Alexandre, fondateur de Doctissimo

Le texte que vous lisez en ce moment même a été écrit sur un Mac à l’aide de la commande vocale d’un éditeur de texte. À la fin du texte je compterai le nombre de fautes. Mais pour des raisons évidentes de simplicité de lecture je les corrigerai.

Ce petit laps de temps qui sépare l’idée, issue d’un cheminement neuronal unique, de l’écriture de celle-ci peut se transformer en téléphone arabe. En effet, notre quotidien est rythmé par une multitude de petites distractions, si minimes soient-elles, qui peuvent parfois suffire à nous déconcentrer: un petit bruit, un moment d’absence, etc. Quel dommage de ne pouvoir exprimer tout son potentiel.

«we’re going to need brain implants to compete with AI»

Elon Musk, CEO and Founder TeslaSpaceX

Le célèbre entrepreneur milliardaire nous met en garde: il est urgent d’implanter un microprocesseur dans notre cerveau avant que l’intelligence artificielle, quelque soit sa forme, ne nous dépasse. Imaginez un instant un algorithme suffisamment pointu pour analyser en quelques secondes l’ensemble de la littérature disponible dans un pays (les grands classiques, les ouvrages académiques, les articles de presse, les thèses de nos chercheurs, etc.), mais surtout suffisamment puissant pour proposer des synthèses sur différents sujets, probabilités en plusieurs scénarios, ou même faire preuve de créativité. La machine, contrairement à l’homme, dispose dès aujourd’hui d’une connexion directe, en temps réel, avec les données que nous mettons à sa disposition.

«20.000 disques Blu-ray de données transitent chaque jour par Facebook»

Pr. Kévin Carillo, Toulouse Business School

Nos scientifiques pensent qu’il existera demain deux types d’emplois:

  • Les emplois non complémentaires de l’intelligence artificielle, souvent peu qualifiés, pour lesquels l’homme pourra facilement être remplacé par la machine.
  • Ceux qui sont ou seront complémentaires de l’intelligence artificielle, les emplois qualifiés. Les etudes estiment que dans les décennies à venir une part importante des emplois actuels va disparaître.

Face à l’évolution de l’IA, 65% des Français se disent inquiets d’après Axelle Lemaire, l’ancienne secrétaire d’Etat chargée du numérique et de l’innovation. Les Anglais ne sont que 36 % et les Américains 22 % à exprimer des craintes sur le sujet.

«tous ceux qui ne seront pas complémentaires de l’IA seront soit au chômage soit avec un emploi aidé»

Laurent Alexandre, fondateur de Doctissimo

Quelles conséquences de la robotique sur le travail? Intervention du Docteur Laurent Alexandre

Certaines cellules scientifiques travaillent d’ores et déjà à connecter nos cerveaux à des programmes d’intelligence artificielle, pour qu’il n’existe plus de frontière entre la data et notre esprit. C’est la fusion entre la masse de données disponibles, matières premières, et les mécanismes chimiques de nos cerveaux, moteurs de la réflexion. Les opportunités qu’amèneront l’intelligence artificielle et le trans-humanisme sont multiples:

  • Transparence et accès à l’information pour tous, amélioration des conditions de vie, gestion des ressources naturelles optimisées, anticipation et meilleure gestion des risques pour la société, progrès de la médecine.

«développer une interface neuronale implantable en mesure de fournir une résolution de signal sans précédent et de bande passante de transfert de données entre le cerveau humain et le monde numérique»

Défense Advanced Research Projects Agency (DARPA) annonce un nouveau programme de R&D, Neural Engineering System Design.

Mais si cette intelligence artificielle n’est pas maîtrisée par une instance internationale, les risques encourus par l’homme seront bien plus important que ses bénéfices. En effet, le scénario Matrix n’est pas à exclure par exemple: asservissement de l’humain par le robot une fois que la puissance cognitive de celui-ci aura dépassé la nôtre. Sans aller jusque-là, l’intelligence artificielle peut également représenter un important levier d’inégalités entre les classes sociales et entre les pays. Un troisième risque qui me paraît fondamental est de conserver cet équilibre des forces entre les nations et les multinationales comme les GAFA ou les BATX.

Les progrès de l’intelligence artificielle doivent absolument favoriser l’humain et son environnement naturel. Finalement, cette nouvelle ère dans laquelle nous entrons devra s’apparenter à la renaissance de nos ancêtres avec toutes les valeurs humanistes qu’elle portait.

Ce texte que j’ai écrit avec mon compagnon IA s’achève… Pensez que cette manœuvre n’a été possible que grâce à l’association d’une grande masse de données et d’un algorithme très sophistiqué. Imaginez maintenant Google décortiquant chacune des intonations de voix, chaque phrase que j’ai dictée, chaque association d’idées. Bien assez de data pour me connaître avec précision. N’oublions simplement pas que l’intelligence artificielle, et tout particulièrement la reconnaissance vocale, sert avant tout des fins Business: le marketing prédictif, qui permet aux marques d’identifier nos désirs et d’en évaluer l’intensité pour proposer la bonne offre au bon moment à la bonne personne.

«Notre but est de faire progresser l’intelligence numérique dans une direction plus à même de bénéficier à l’humanité.»

Elon Musk, CEO and Founder TeslaSpaceX

Le contributeur:

Julien Hervy est Consultant en Connaissance Client et Marketing Digital (Indépendant). Spécialisé dans la connaissance client et le content marketing, il a mené des projets d’envergure pour offrir aux entreprises de nouvelles façons d’interagir avec leurs clients (B2C): réseau WiFi et robots humanoïdes. Et ce, grâce à l’intégration de nouveaux partenaires spécialisés dans le digital. En parallèle, il réalise régulièrement des interviews d’experts du digital et conseille les entreprises dans la mise en place de solutions d’écoute et de connaissance clients les mieux adaptées à leurs objectifs et leur environnement. (Diplômé de ESCP Europe en 2014).
Son objectif: apporter la meilleur expérience client dans le recueil de feedbacks pour l’amélioration continue de l’offre, pour booster la e-réputation des marques et pour un management agile.
Qu’est-ce que l’intelligence artificielle (IA)? Qu’est-ce que cela signifie pour les entreprises ? Et comment votre entreprise peut-elle en profiter ? Pour en savoir plus, inscrivez-vous au séminaire AI : Future of Business

Tags

contributeur

Les contributeurs sont des auteurs indépendants de la Rédaction de FrenchWeb. Leurs propos et positions leurs sont personnels.

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Close
Share This