ActualitéBusinessFinTechInvestissementsLes levées de fonds

La FinTech britannique Starling Bank lève 50 millions de livres auprès de Goldman Sachs

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Le géant américain Goldman Sachs a décidé d’investir 50 millions de livres (soit environ 57,9 millions d’euros) dans la banque en ligne britannique Starling, déjà valorisée plus d’un milliard de livres et l’une des fintechs les plus en vue au Royaume-Uni. Cet apport complète une levée de fonds de 272 millions de livres annoncée en mars auprès d’autres investisseurs, explique Starling dans un communiqué lundi. L’opération doit encore recevoir le feu vert des régulateurs et permettre de financer la croissance de la jeune banque, désormais rentable. Elle devrait enregistrer son premier bénéfice annuel au cours du prochain exercice.

2 millions de comptes courants

Lancée en 2017, elle compte plus de deux millions de comptes courants, dont 350 000 auprès d’entreprises. Ses dépôts sont passés d’un milliard de livres il y a un an à 6 milliards à l’heure actuelle. Starling assure être la banque qui croit le plus vite auprès des PME en Europe, avec une part de marché de 6% sur ce segment au Royaume-Uni. « Obtenir le soutien d’un autre poids lourd de la finance mondiale démontre la solidité de la demande de la part des investisseurs et une nouvelle marque de confiance dans Starling », se félicite Anne Boden, fondatrice et directrice générale de la banque en ligne. « Goldman Sachs va apporter une expérience précieuse au moment où nous poursuivons notre développement dans les prêts au Royaume-Uni, ainsi qu’en Europe et avec des opérations prévues de fusion et acquisition », complète-t-elle.

La banque américaine a quant à elle estimé que la société britannique « a le potentiel pour dégager des bénéfices sur le long terme », selon James Hayward, l’un de ses responsable. Starling reste encore loin de sa concurrente britannique Revolut qui prépare une nouvelle levée de fonds selon la chaîne d’information Sky News. Cette augmentation de capital aurait lieu après l’été et pourrait permettre à Revolut d’atteindre une valorisation de plus de 10 milliards de dollars. La banque en ligne compte plus de 15 millions de clients et est sur le point de demander une licence bancaire au Royaume-Uni afin de pouvoir offrir une plus large gamme de services dans le pays, comme des prêts.

Starling Bank : les données clés

Fondatrice : Anne Boden
Création : 2014
Siège social : Londres
Secteur : FinTech
Activité : banque mobile
Concurrents : Revolut, N26, Monzo


Financement : 50 millions de livres auprès de la banque américaine Goldman Sachs.

AFP

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Starling Bank
La FinTech britannique Starling Bank lève 50 millions de livres auprès de Goldman Sachs
Brevets télécoms: Ericsson et Samsung règlent un important litige
Bill.com rachète la startup Divvy pour 2,5 milliards de dollars afin de gérer les dépenses des PME
Facebook
Facebook: la suspension de Donald Trump relance le débat de l’auto-régulation des réseaux sociaux
Bouygues Telecom
5G: Bouygues Telecom va recevoir 350 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement
Twitter
Twitter lance une « boîte à pourboires » pour fidéliser les influenceurs
[BOOTSTRAP] Comment les entreprises qui bootstrappent s’adaptent elles à la crise?