ActualitéAsieAsieTech

Le chinois OPPO commercialise en Europe et au Etats Unis l’OPPO N1

Les ambitions étaient clairement affichées par Tony Chen le CEO d’OPPO: ne pas laisser à Samsung le marché des smartphones au coréen Samsung. La vague Oppo s’approche désormais de l’Europe et des Etats Unis avec son smartphone N1, qui a tout juste commencé de le commercialisé en Chine. Fondée en 2004, la société s’est spécialisée dans la fabrication de lecteur de DVD, autant dire que le pivot est stratégique et ce premier modèle particulièrement réussi.

OPPO

oppo-N1-illustration-bis

  • Son téléphone : l’Oppo N1 A l’instar de Xiaomi, pas de campagne de communication, Oppo se sert des réseaux sociaux pour vanter l’écran de 5,9 pouces, son processeur 1.7 GHz Qualcomm Snapdragon 600 Quad Core, les touches de contrôle sur la coque du smartphone, le capteur photo 13 mega pixels, son ouverture à f/2.0, son flash Xenon, et sa technologie N-Lens. (découvrez la fiche technique)
  • Son prix : Il serait vendu à partir de 364 euros
  • OS : Android
  • Team : Chen Mingyong (CEO) dit Tony Chen
  • Actu : En août, la marque a présenté sur le marché européen son modèle R819, un terminal remarqué notamment pour son prix (très) abordable.

Richard Menneveux

CEO & Editor in Chief@Decode Media / Pour me contacter: richard@decode.media / Pour communiquer sur FrenchWeb, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. J’ai eu peur, j’ai cru que c’était un long courrier …

Bouton retour en haut de la page
Le chinois OPPO commercialise en Europe et au Etats Unis l’OPPO N1
Post-achat: ParcelLab lève 92,5 millions d’euros auprès d’Insights Partners
Royaume-Uni: l’App Store d’Apple sous la menace d’une plainte au nom de 19,6 millions de clients
WhatsApp
WhatsApp: l’Allemagne interdit temporairement à Facebook d’utiliser les données de l’app
Vaccination: Doctolib prévoit plus d’un million d’injections pendant le pont de l’Ascension
SEO Square : 2 jours de conférences pour faire du SEO votre premier levier de croissance !
Cyberattaque d’oléoducs américains: Joe Biden accuse un groupe « basé en Russie »