ActualitéBusinessTech

Le PDG de Microsoft Satya Nadella renforce son pouvoir sur le groupe

AFP

Microsoft a promu mercredi son directeur général Satya Nadella au poste de président du conseil d’administration, renforçant son pouvoir sur le groupe de technologie qu’il a rajeuni pour se fondre dans une nouvelle ère. Satya Nadella a été élu président du conseil d’administration à l’unanimité, poste où il mettra à profit sa connaissance intime de l’activité pour identifier les risques principaux et promouvoir la stratégie adaptée, a indiqué Microsoft. M. Nadella, qui avait succédé à Steve Ballmer en février 2014, a mis Microsoft davantage en résonance avec un nouvel environnement technologique dominé par des rivaux centrés sur les smartphone, comme Apple et Google.

Le cloud, une priorité devenue un moteur de croissance

Lorsqu’il avait pris les rênes du groupe, certains craignaient que Microsoft soit devenu un dinosaure. Nadella est considéré comme ayant donné une nouvelle impulsion au groupe fondé en 1975, longtemps centré sur l’édition de logiciels pour les ordinateurs. Il a exigé une réorganisation massive, en supprimant 18 000 emplois, soit 14% de l’effectif total, via un plan visant à simplifier la structure et à intégrer la division mobile du groupe finlandais Nokia. Nadella, 53 ans, a fait une priorité de l’informatique en cloud qui est devenue un moteur de croissance pour le géant de la technologie basé à Redmond, dans l’État de Washington. Microsoft a bâti son empire sur des logiciels comme Windows et Office. Il doit présenter la semaine prochaine une nouvelle génération de son système d’exploitation Windows qui équipe trois quarts des ordinateurs de bureau dans le monde selon les analystes.

Sous la direction de Nadella, Microsoft a plus mis l’accent sur la location de logiciels et les services hébergés dans des centres de données, faisant grossir sa plateforme dédiée, nommée Azure. L’ère des ordinateurs individuels a été bousculée par la montée des smartphones et des tablettes, mais a connu une quasi-renaissance au cours de la pandémie, quand les utilisateurs se sont servis de leurs domiciles pour travailler, jouer et étudier. Microsoft a aussi annoncé mercredi un dividende de 56 cents par action, qui sera payé en septembre.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Microsoft
Le PDG de Microsoft Satya Nadella renforce son pouvoir sur le groupe
10 pistes pour accélérer la transformation de la fonction RH
eCommerce : l’aventure Mirakl racontée par Elaia
Comment la FinTech suédoise Klarna veut conquérir la France
Le cloud open source, ça change quoi?
4 questions sur la pénurie de semi-conducteurs qui déstabilise l’industrie mondiale
Amazon s’est vu infliger une amende record pour non respect du RGPD