ActualitéArts et CultureLes levées de fonds

OVH lève 267 millions d’euros pour accélérer sur le cloud

OVH veut avancer ses pions dans l’hébergement à distance. L’hébergeur français OVH annonce ce mardi avoir levé 267 millions d’euros. Les fonds proviennent à la fois d’un nouveau crédit syndiqué auprès du pool bancaire historique du groupe et d’un emprunt obligataire sous forme de placement privé.

«Les établissements du pool bancaire se sont engagés sur une ligne de RCF (Revolving Credit Facility) de 160 millions d’euros, à maturité de 6 ans. Les investisseurs obligataires Euro PP ont, pour leur part, souscrit à hauteur de 107 millions d’euros pour 6, 7 et 8 ans» précise le groupe ce mardi.

Ces 267 millions viennent prendre le relais du crédit syndiqué de 140 millions d’euros qui avait permis à OVH de poursuivre ces investissements en 2013 et 2014. Ils permettront au groupe de soutenir son développement à l’international.

 « L’objectif est de se donner les moyens (…) de rivaliser avec les plus grands américains. » annonce Nicolas Boyer CFO d’OVH. De nouveaux datacenters devraient être mis sur pieds.

OVH revendique 700 000 clients en Europe et en Amérique et a dégagé  plus de 200 millions d’euros de chiffre d’affaires sur 2013. Face à lui, se positionnent des acteurs étrangers comme Amazon (Amazon Web Service), Microsoft, etc.

Lire aussi:

>> Oxalide : « Amazon Web Service représente à lui seul plus de 75% du marché du cloud »

>> EuraTechnologies et OVH lancent un « programme incubateur »

Adeline Raynal

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
OVH lève 267 millions d’euros pour accélérer sur le cloud
IBM
Pour satisfaire ses ambitions dans le cloud, IBM pourrait supprimer un quart de ses effectifs en France
Nicolas Brusson (BlaBlaCar) : « Le covoiturage peut absorber 90% de la demande de gare routière »
Pourquoi Dassault Systèmes met la main sur la startup américaine NuoDB
Kingfisher rachète NeedHelp pour accélérer la digitalisation de ses services de bricolage
Le Brésil est-il une terre de marketing d’influence ?
apple
Apple: pourquoi le chef de la sécurité est-il accusé de corruption?