BusinessFW BusinessHealthcareIntelligence ArtificielleTV

Owkin lance le projet Substra pour développer une IA éthique et sécurisée au service de la santé

Les hôpitaux ou instituts peuvent être réfractaires à l’idée de partager leurs données avec des tiers. C’est dans ce cadre que s’inscrit le projet Substra, développé par Owkin. La start-up française d’analyse prédictive utilise l’intelligence artificielle et le machine learning pour accélérer la découverte et le développement de médicaments. Owkin a levé 11 millions de dollars en janvier dernier pour accélérer son développement.

Substra consiste en une plateforme open source, sécurisée et éthique qui permet aux fournisseurs de données, comme les hôpitaux ou les centres de recherche, de valoriser leurs informations et de les utiliser à des fins de recherches médicales, en vue par exemple de cibler les thérapies de manière personnalisée, dans un cadre protecteur de la confidentialité des données.

Algorithmes «voyageurs»

La start-up s’emploie à travailler main dans la main avec ses partenaires en s’engageant à n’utiliser ces données que localement, c’est-à-dire sur les serveurs installés dans ces centres. Ainsi, aucune donnée traitée par l’entreprise ne sort des hôpitaux ou des centres partenaires. Pour chaque partenariat, Owkin installe des serveurs pour développer les algorithmes de deep learning qu’ils font «voyager» d’un centre à un autre sans que les données ne soient partagées.

Pour construire la plateforme Substra, le consortium fait appel à différentes technologies permettant d’optimiser son impact : l’apprentissage fédéré, l’apprentissage par transfert, les registres distribués (blockchain privée) et la cryptographie avancée.

Substra est entre autres financé par Bpifrance et doté d’un ADN collaboratif. En effet, le consortium encadrant Substra ouvre ses portes à différents intervenants : universitaires, acteurs du monde de l’industrie ou encore médecins. Ce sont ainsi plus de vingt collaborateurs à plein temps avec notamment des développeurs de logiciels, des data scientists ou encore des oncologues.

Une association pour aller au-delà de la plateforme 

La démarche s’accompagne aussi de la création d’une association à but non-lucratif, Substra Foundation, dont le but est d’assurer la pérennité du code open source produit dans le projet. Elle a pour but de diffuser à d’autres domaines ou cas d’application le concept phare du projet : une IA sécurisée pour données privées.

Pour 2019, Owkin ambitionne la mise en place d’un premier prototype testé avec des membres du consortium avec des applications liées à la dermatologie, travailler à l’amélioration continue de la plateforme dans ses features et sa sécurité pour arriver à une version stable d’ici deux-trois ans.

Pour en savoir plus, retrouvez l’interview de Camille Marini, directrice technique de la plateforme de machine learning chez Owkin, sur FrenchWeb :

Tags
Plus d'infos

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer