ActualitéBusinessDecode Business, l'émissionEuropeHR TechTechTV

Pourquoi Dropbox devient une plateforme collaborative

Interview de Thibaut Champey, directeur général de Dropbox France

Connu pour son service de stockage cloud, Dropbox a longtemps été une référence en la matière, mais la concurrence d’acteurs comme Google a finalement contraint la société américaine à revoir sa copie pour assurer sa pérennité. Et plutôt que de s’obstiner à rester uniquement dans le stockage de données en ligne, son coeur de métier historique, Dropbox a décidé de faire évoluer son approche pour devenir une plateforme destinée à favoriser le travail collaboratif.

Un virage que nous avons abordé avec Thibaut Champey, directeur général de Dropbox France :

Dans la foulée de son entrée en Bourse, qui a été un succès en mars 2018 avec 756 millions de dollars collectés, contre les 500 millions initialement attendus, l’entreprise américaine a estimé en effet qu’il était temps de réinventer en se diversifiant sur un nouveau segment. Et pour cause, si le groupe revendiquait à l’époque 500 millions d’utilisateurs dans 180 pays, seulement 11 millions étaient des clients payants. 

HelloSign, acquisition majeure pour se transformer 

Constatant qu’une large majorité des utilisateurs ne passeraient jamais à la version payante, car se contentant du service de stockage cloud basique pour héberger photos et fichiers personnels, et prévoyant une hausse des dépenses pour alimenter la croissance de l’entreprise, Dropbox a ainsi de lancer une offensive dans le milieu professionnel en ajoutant pléthore d’outils destinés à faciliter le quotidien des collaborateurs. 

Cette stratégie B2B s’est notamment matérialisée par des acquisitions. L’une des plus emblématiques de la nouvelle vision portée par Dropbox est celle de la start-up californienne HelloSign, spécialisée dans la signature électronique, pour 230 millions de dollars. Cette société a également développé des outils permettant de faxer virtuellement des documents, de gérer des flux de documents ou encore de transformer les formulaires PDF en fichiers numériques faciles à modifier, soit autant de fonctionnalités renforçant l’offre de Dropbox dans le travail collaboratif. Toujours dans cette optique, le groupe américain a noué des partenariats, à l’image de celui avec… Google Cloud. 

De la fonction au produit…

Ainsi, en construisant une plateforme davantage adaptée aux besoins des entreprises, Dropbox a pu élargir son périmètre d’action et de monétisation pour aller bien plus que loin que sa fonctionnalité initiale : le stockage de données en ligne. «Vous êtes une fonction, pas un produit», disait Steve Jobs à Drew Houston et Arash Ferdowski lors de leur rencontre en décembre 2009, quand Apple songeait à mettre la main sur Dropbox. 

Depuis, l’idée a fait son chemin. A l’image d’Apple qui est devenue une entreprise de services à part entière l’an passé, Dropbox se diversifie avec de nouveaux services. Pas pour être un leader du divertissement comme la marque à la pomme, mais pour devenir une plateforme collaborative qui chasse sur les terres de Slack, Trello et Microsoft Teams. 

Dropbox : les données clés

Fondateurs : Drew Houston et Arash Ferdowsi
Création : 2007
Siège social : San Francisco
Secteur : Cloud
Activité : service de stockage de données

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
Pourquoi Dropbox devient une plateforme collaborative
Comment Quibi veut devenir l’alternative principale à Netflix sur mobile
HR Tech : la fusion de Kronos et Ultimate Software fait naître un nouveau géant sur le marché
Startups françaises: l’argent investi par les fonds ne donne toujours pas de sorties significatives
Google
Rachat de Fitbit par Google: le régulateur européen s’inquiète pour les données personnelles
[DECODE FoodTech] Deliveroo Editions: quel est l’impact des «dark kitchens» sur la restauration ?
[DECODE] Ce que dit la tribune de Mark Zuckerberg sur la stratégie adoptée par Facebook
Copy link