ActualitéBusinessDecode Business, l'émissionEuropeExportHR TechTechTV

Pourquoi Dropbox devient une plateforme collaborative

Interview de Thibaut Champey, directeur général de Dropbox France

Connu pour son service de stockage cloud, Dropbox a longtemps été une référence en la matière, mais la concurrence d’acteurs comme Google a finalement contraint la société américaine à revoir sa copie pour assurer sa pérennité. Et plutôt que de s’obstiner à rester uniquement dans le stockage de données en ligne, son coeur de métier historique, Dropbox a décidé de faire évoluer son approche pour devenir une plateforme destinée à favoriser le travail collaboratif.

Un virage que nous avons abordé avec Thibaut Champey, directeur général de Dropbox France :

Dans la foulée de son entrée en Bourse, qui a été un succès en mars 2018 avec 756 millions de dollars collectés, contre les 500 millions initialement attendus, l’entreprise américaine a estimé en effet qu’il était temps de réinventer en se diversifiant sur un nouveau segment. Et pour cause, si le groupe revendiquait à l’époque 500 millions d’utilisateurs dans 180 pays, seulement 11 millions étaient des clients payants. 

HelloSign, acquisition majeure pour se transformer 

Constatant qu’une large majorité des utilisateurs ne passeraient jamais à la version payante, car se contentant du service de stockage cloud basique pour héberger photos et fichiers personnels, et prévoyant une hausse des dépenses pour alimenter la croissance de l’entreprise, Dropbox a ainsi de lancer une offensive dans le milieu professionnel en ajoutant pléthore d’outils destinés à faciliter le quotidien des collaborateurs. 

Cette stratégie B2B s’est notamment matérialisée par des acquisitions. L’une des plus emblématiques de la nouvelle vision portée par Dropbox est celle de la start-up californienne HelloSign, spécialisée dans la signature électronique, pour 230 millions de dollars. Cette société a également développé des outils permettant de faxer virtuellement des documents, de gérer des flux de documents ou encore de transformer les formulaires PDF en fichiers numériques faciles à modifier, soit autant de fonctionnalités renforçant l’offre de Dropbox dans le travail collaboratif. Toujours dans cette optique, le groupe américain a noué des partenariats, à l’image de celui avec… Google Cloud. 

De la fonction au produit…

Ainsi, en construisant une plateforme davantage adaptée aux besoins des entreprises, Dropbox a pu élargir son périmètre d’action et de monétisation pour aller bien plus que loin que sa fonctionnalité initiale : le stockage de données en ligne. «Vous êtes une fonction, pas un produit», disait Steve Jobs à Drew Houston et Arash Ferdowski lors de leur rencontre en décembre 2009, quand Apple songeait à mettre la main sur Dropbox. 

Depuis, l’idée a fait son chemin. A l’image d’Apple qui est devenue une entreprise de services à part entière l’an passé, Dropbox se diversifie avec de nouveaux services. Pas pour être un leader du divertissement comme la marque à la pomme, mais pour devenir une plateforme collaborative qui chasse sur les terres de Slack, Trello et Microsoft Teams. 

Dropbox : les données clés

Fondateurs : Drew Houston et Arash Ferdowsi
Création : 2007
Siège social : San Francisco
Secteur : Cloud
Activité : service de stockage de données

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Pourquoi Dropbox devient une plateforme collaborative
Malgré la crise, SAP dévoile un bénéfice plus important que prévu au second trimestre
Un robot anti-coronavirus inventé par deux entreprises françaises, Octopus Robots et Fybots
Sequoia mène un tour de 100 millions de dollars dans l’app chinoise de lecture interactive Kuaidian
Facebook supprime des comptes pour « comportement inauthentique coordonné »
Cloud: Renault choisit Google pour mieux exploiter ses données industrielles
Facebook: des « décisions problématiques et déchirantes » sur les droits civiques
Copy link