A la uneEuropeHealthcare

Quand les algorithmes pourront guérir la maladie d’Alzheimer

Il est question d'«avatars», mais pas ceux que l'on utilise pour se grimer sur les réseaux sociaux. Les avatars de Stanley Durrleman, chercheur à l'INRIA ('Institut national de recherche en informatique et en automatique), sont des formules qui permettent de modéliser ce qu'il se passe dans un cerveau atteint d'une maladie neurodégénérative, dans «sa phase silencieuse». L'équipe du projet LEASP, rattaché au projet The Human Brain, permettent de modéliser grâce aux algorithmes l'évolution de la maladie d'Alzheimer, au cas par cas. Tout provient de «bases de données multi-modales, de plusieurs centaines à milliers de patients, observées plusieurs fois dans le temps, donnant des screenschots sur l'activité du cerveau», explique Stanley Durrleman, également chercheur à l'Instut de recherche du cerveau et de la moelle épinière à la Pitié-Salpétrière. 

Car sur la maladie d'Alzheimer, les chercheurs s'accordent à dire que «les essais cliniques ont échoués à plusieurs reprises, et aucun médicament n'a même pu ralentir la progression de la maladie». Ils expliquent: «au cours de cette phase silencieuse de la maladie, le cerveau connaît une interaction complexe entre les groupements de protéines neurotoxiques, la perte neuronale et les altérations de la structure cérébrale qui causent une déficience fonctionnelle. Il est crucial d'avoir des aperçus bien plus approfondis de cette phase silencieuse afin de mieux comprendre.»

Financé par le Conseil européen de la Recherche (ERC), le projet réunit une dizaine de statisticiens, mathématiciens, informaticiens, et neuro-radiologues, autour de Stanley Durrleman.

Lieu : Hôpital Pitié Salpétrière

Effectifs : 10

Tags

Jeanne Dussueil

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
Quand les algorithmes pourront guérir la maladie d’Alzheimer
Macron débloque 5 milliards d’euros pour doper le financement des startups
Rendre les drones plus sûrs, un impératif pour toute l’industrie
[DECODE] Quand l’Institut Montaigne sert la communication de Deliveroo et Uber…
Les géants du web en pleine opération séduction avec la presse
Des employés à temps partiel de Whole Foods (Amazon) privés de leurs avantages médicaux
Téléconsultation: la consolidation se poursuit avec le rapprochement des startups Medadom et Docadom
Copy link