A la uneEuropeHealthcare

Quand les algorithmes pourront guérir la maladie d’Alzheimer

Il est question d'«avatars», mais pas ceux que l'on utilise pour se grimer sur les réseaux sociaux. Les avatars de Stanley Durrleman, chercheur à l'INRIA ('Institut national de recherche en informatique et en automatique), sont des formules qui permettent de modéliser ce qu'il se passe dans un cerveau atteint d'une maladie neurodégénérative, dans «sa phase silencieuse». L'équipe du projet LEASP, rattaché au projet The Human Brain, permettent de modéliser grâce aux algorithmes l'évolution de la maladie d'Alzheimer, au cas par cas. Tout provient de «bases de données multi-modales, de plusieurs centaines à milliers de patients, observées plusieurs fois dans le temps, donnant des screenschots sur l'activité du cerveau», explique Stanley Durrleman, également chercheur à l'Instut de recherche du cerveau et de la moelle épinière à la Pitié-Salpétrière. 

Car sur la maladie d'Alzheimer, les chercheurs s'accordent à dire que «les essais cliniques ont échoués à plusieurs reprises, et aucun médicament n'a même pu ralentir la progression de la maladie». Ils expliquent: «au cours de cette phase silencieuse de la maladie, le cerveau connaît une interaction complexe entre les groupements de protéines neurotoxiques, la perte neuronale et les altérations de la structure cérébrale qui causent une déficience fonctionnelle. Il est crucial d'avoir des aperçus bien plus approfondis de cette phase silencieuse afin de mieux comprendre.»

Financé par le Conseil européen de la Recherche (ERC), le projet réunit une dizaine de statisticiens, mathématiciens, informaticiens, et neuro-radiologues, autour de Stanley Durrleman.

Lieu : Hôpital Pitié Salpétrière

Effectifs : 10

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Quand les algorithmes pourront guérir la maladie d’Alzheimer
E-santé: DentalMonitoring, nouvelle licorne française après une levée de 150 millions de dollars
Télémédecine: après la crise, l’e-santé enfin prête à décoller?
PropTech : Sharies lève 15 millions d’euros pour miser sur l’essor du coliving
Qui est Aiven, nouvelle licorne nordique?
L’espace numérique de santé sera déployé pour tous les Français le 1er janvier 2022
E-santé: l’Américain Aptar rachète le Français Voluntis, spécialisé dans les logiciels de suivi médical