ActualitéBusinessFinTechInvestissementsLes levées de fonds

Quelle est cette nouvelle FinTech qui veut défier N26 en Allemagne?

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

La « challenger bank » Vivid Money annonce une levée de fonds de 15 millions d’euros lors d’une série A menée par Ribbit Capital, qui a déjà investi dans des startups innovantes à l’instar de Robinhood, Nubank ou encore Coinbase. La FinTech berlinoise revendique désormais une valeur de 100 millions d’euros.

Lancé en juin 2020 sur le marché allemand par Artem Yamanov et Alexander Emeshev, des anciens de la FinTech Russe Tinkoff Bank, Vivid Money fait partie de ces « challenger banks » qui entrent en concurrence avec de grands groupes bancaires déjà bien ancrés dans le secteur en créant de nouveaux services. La startup développe une plateforme de services financiers permettant aux utilisateurs de dépenser, d’épargner ou d’investir depuis l’application. Elle propose notamment une carte bancaire gratuite physique et virtuelle, ainsi que la possibilité de créer des comptes d’épargne, des comptes multi-devises ou encore d’effectuer des investissements en actions, sans commission. Pour cela, elle s’appuie sur la licence d’établissement de la FinTech allemande Solarisbank.

« Le marché de l’épargne et des investissements en Europe est prêt à être perturbé, étant à la fois gigantesque et démodé. Ce partenariat avec Ribbit Capital nous donne encore plus de possibilités de compléter notre produit sous toutes ses facettes », commente Artem Yamanov. En effet, le marché européen évolue et attise les convoitises de nombreuses startups innovantes, à l’instar de la néobanque allemande N26, son concurrent direct. La licorne berlinoise a par ailleurs levé 100 millions de dollars en mai 2020, en pleine crise du Covid-19. Ce financement a porté la valeur de la startup à 570 millions de dollars.

Dans l’ombre de N26

Fondé en 2015 par Valentin Stalf et Maximilian Tayenthal, N26 fait partie de ces acteurs qui ont accéléré la digitalisation du secteur bancaire. Avec sa promesse d’ouvrir un compte bancaire en 8 minutes depuis un smartphone, la startup revendique plus de 5 millions de clients dans 25 pays. Historiquement centrée sur l’Europe, elle a débarqué sur le marché américain à l’été 2019 où elle a conquis 250 000 clients en l’espace de cinq mois.

Si Vivid Money est encore loin de N26, elle reste une jeune pousse prometteuse qui ambitionne d’étendre sa présence en Europe et de développer ses produits. « Malgré de nombreuses idées novatrices, la façon dont nous gérons, épargnons et investissons notre argent ne s’est pratiquement pas développée », commente Nikolay Kostov, associé chez Ribbit Capital. « Depuis les débuts de Ribbit, nous nous sommes efforcés de soutenir les équipes les plus talentueuses du monde dans le domaine de la technologie fine et nous sommes très heureux d’accueillir Vivid Money dans notre famille ».

Vivid Money : les données clés

Fondateurs : Artem Yamanov et Alexander Emeshev
Création : 2020
Siège social : Berlin
Secteur : FinTech
Marché : plateforme de services financiers


Financement : 15 millions d’euros (17,6 millions de dollars) lors d’une série A menée par Ribbit Capital.

Bouton retour en haut de la page
Vivid Money
Quelle est cette nouvelle FinTech qui veut défier N26 en Allemagne?
[Reportage] Coliving : dans les coulisses de La Casa
Zendesk Forum Paris : L’art de réinventer la relation client
Collect, la nouvelle startup BtoB d’Alex Delivet pour vous aider dans la gestion de documents
Comment Rosaly veut démocratiser l’acompte sur salaire en France
[Silicon Carne] AgTech : le futur de la food
[Série F] Contentsquare lève 600 millions de dollars et double sa valorisation à 5,6 milliards

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media