ActualitéBusinessRetail & eCommerce

Quels sont les enjeux pour les marketplaces en pleine crise du coronavirus ?

Interview de Laurene Lecomte, Head of Risk, Payment and Fraud Management chez Back Market

Elles sont aujourd’hui incontournables. Les marketplaces ont connu une ascension fulgurante ces dernières années, et encore un peu plus ces derniers mois pour répondre aux besoins des consommateurs en pleine crise du coronavirus. Amazon apparaît ainsi comme l’un des grands gagnants de la période actuelle avec des performances exceptionnelles, notamment 11 000 dollars de ventes par seconde lors du pic de la crise en plein confinement dans le monde entier, et 88,9 milliards de dollars de chiffre d’affaires et 5,2 milliards de dollars de bénéfices pour le seul deuxième trimestre.

Toutefois, le géant américain n’est pas la seule marketplace à tirer son épingle du jeu. Celles d’Alibaba, Taobao (marketplace C2C), et Tmall (marketplace B2C), ou encore de Walmart, JD.com et eBay affichent également une forme éclatante. Preuve de la bonne santé du secteur, la start-up française Mirakl, qui propose aux entreprises une solution logicielle pour lancer une place de marché en ligne, a levé en septembre 255 millions d’euros. Un record historique pour la French Tech. Jamais une jeune pousse n’avait levé autant d’argent en une seule opération dans l’Hexagone.

B2B et C2C, modèles de plus en plus répandus

Malgré leur poids croissant, les enjeux des marketplaces sont «un sujet relativement méconnu du public et des retailers sur divers aspects», estime Laurene Lecomte, Head of Risk, Payment and Fraud Management chez Back Market. La start-up française, qui développe une marketplace de produits électroniques reconditionnés (smartphones, ordinateurs, télévisions, produits électroménagers…), a acquis une solide expérience dans ce domaine avec une présence dans sept pays européens ainsi qu’aux États-Unis. En pleine crise du coronavirus, Back Market a d’ailleurs levé 110 millions d’euros en mai pour doper sa croissance outre-Atlantique.

Si les marketplaces sont désormais très nombreuses, elles n’ont cependant pas toutes la même approche. Si le modèle le plus répandu est le B2C, d’autres approches ont actuellement le vent en poupe, comme le B2B, segment sur lequel s’est notamment positionné ManoMano l’an passé pour cibler les professionnels du bâtiment, ou le C2C, modèle qui s’inscrit dans le cadre de l’économie circulaire et qui contribue à faire les beaux jours de Vinted. Au-delà de la concurrence pour gagner des parts de marché, les marketplaces doivent faire face à d’autres enjeux tout aussi importants, à l’image de la lutte contre la contrefaçon ou l’évolution des réglementations. «Le réglementaire est vraiment au cœur des enjeux pour les marketplaces en 2020», note d’ailleurs Laurene Lecomte.

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Quels sont les enjeux pour les marketplaces en pleine crise du coronavirus ?
4 éditeurs de logiciels de paie pour bien gérer votre entreprise et vos RH
Qui était Lee Kun-hee, le président de Samsung à l’origine d’un empire international ?
FoodTech: comment la restauration d’entreprise innove face à la crise
Formation des collaborateurs: comment éviter «l’obsolescence programmée de la connaissance»?
[Livre Blanc] Oui.sncf, mabanque.bnpparibas… la nouvelle tendance des extensions internet personnalisées
[Livre Blanc] Digital Business Acquisition: comment continuer de performer en 2020 ?