AcquisitionActualitéBusinessInvestissementsMarketing & Communication

Relation client : ChapsVision met la main sur NP6

Interview de Jean-Sébastien Suze, directeur général de NP6, et Guillaume Leman, COO Retail de ChapsVision

ChapsVision poursuit ses acquisitions dans le cadre de sa stratégie de croissance externe. Après avoir mené une OPA sur l’éditeur CRM Coheris en 2019 puis avoir racheté la start-up lilloise Sparkow, spécialisée dans l’e-merchandising, et la société héraultaise Octipas, experte dans la digitalisation des points de vente, dans le secteur du retail, le groupe d’Olivier Dellenbach se renforce aujourd’hui avec l’ajout d’une nouvelle pierre à son édifice avec l’acquisition de NP6. Les modalités financières de l’opération n’ont pas été dévoilées.

Fondée en 1999 par Stéphane Zittoun, cette entreprise bordelaise développe une plateforme de marketing automation omnicanal pour augmenter l’engagement client. Concrètement, la solution de NP6 permet aux marques de centraliser l’ensemble des données (online et offline) pour passer d’un univers fragmenté à une vision unifiée, de manière à renforcer l’engagement client, et par ricochet augmenter les ventes. La plateforme aspire ainsi à être une tour de contrôle sur les données collectées pour engager des conversations omnicanales (email, mobile, web, réseaux sociaux, courrier…) personnalisées avec les clients. Une approche qui fait directement écho à la plateforme d’Octipas, qui accompagne ses clients tout au long de leur transformation omnicanale.

Écoutez notre échange avec Jean-Sébastien Suze, directeur général de NP6, et Guillaume Leman, COO Retail de ChapsVision, pour comprendre l’apport de NP6 dans la stratégie de croissance externe de ChapsVision :

Basculer vers une vision unifiée pour améliorer l’engagement client

Avec NP6, ChapsVision, spécialiste de l’analyse de données, se dote d’un levier supplémentaire pour proposer un outil unifié aux retailers, mais aussi aux acteurs de secteurs comme la FinTech, l’assurance ou encore l’agroalimentaire. Pour ces derniers, l’essentiel est en effet de faire parler leurs données, qu’elles soient structurées ou non, pour attirer l’attention de consommateurs très volatils à l’ère du commerce connecté. «Cette nouvelle acquisition enrichit l’offre du groupe et vise à unifier la connaissance client, fluidifier le parcours client omnicanal, nourrir des programmes relationnels pertinents basés sur la data, dans un objectif de croissance d’activité pour nos clients. Ce nouvel ensemble cohérent, à forte valeur ajoutée métier, n’a pas d’équivalent sur le marché», estime Olivier Dellenbach, patron de ChapsVision également connu pour avoir été le fondateur d’eFront (repris par BlackRock en 2019 pour 1,3 milliard de dollars).

Avec cette acquisition, le groupe créé en 2019 met aussi la main sur un portefeuille de clients comprenant notamment Canal+, Boursorama, Enedis, SFR, Oui.sncf ou encore Casino. Décidé à poursuivre sa stratégie de croissance externe en 2021, ChapsVision, qui compte 260 collaborateurs et plus de 350 clients grands groupes, ambitionne de devenir un leader européen des solutions d’analyse de données pour la FinTech et la RetailTech. Deux secteurs dont la mutation connaît une accélération fulgurante à cause de la pandémie de Covid-19 propice à des applications financières proposant toujours plus de services pour s’affranchir des espèces et des services e-commerce pour limiter les interactions dans les boutiques physiques. A périmètre constant, ChapsVision vise ainsi un chiffre d’affaires de plus de 30 millions d’euros en 2021.

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA
Bouton retour en haut de la page
Relation client : ChapsVision met la main sur NP6
[Made in océan Indien] Covid-19: comment les marketplaces se sont multipliées sur l’île Maurice
FinTech: Klarna s’apprête à clôturer un tour de table à 1 milliard de dollars
Cédric O annonce un investissement de 2,3 millions d’euros pour soutenir les écosystèmes régionaux 
[DECODE Quantum] A la rencontre de Jacqueline Bloch, Directrice de Recherche au CNRS
Facebook vs. Apple: le réseau social joue la défense des pubs ciblées et des PME
Navettes autonomes: le groupe français Transdev s’allie à Mobileye (Intel) et Lohr