ActualitéData RoomMarketing & CommunicationRetail & eCommerce

[Révélation] Les médias sociaux influencent étrangement les consommateurs

Le groupe de recherche HP labs vient de publier une nouvelle étude qui s’est attachée à analyser l’influence des médias sociaux lors de réalisation d’achats sur internet. Résultat surprenant : plus il y aurait de personnes en désaccord avec l’internaute, plus celui-ci camperait sur ses positions, et inversement!

En clair, si vous préférez un meuble A et que de nombreuses personnes préfèrent, elles, le meuble B vous aurez tendance à rester sur votre premier avis. En revanche, si un tout petit nombre de personnes penche, lui, pour le meuble B, vous serez plus tenté de changer d’avis en optant finalement pour celui-ci. Bref, l’union ne ferait pas la force.

L’équipe d’HP a en effet demandé à plusieurs centaines de personnes de faire une série de choix entre deux meubles. Après différents laps de temps, on leur a ensuite proposé de choisir de nouveau entre les deux mêmes produits, mais en leur disant cette fois-ci qu’un certain nombre de personnes avaient choisi l’autre produit.

L’analyse des choix a démontré que soumettre le sujet à une petite quantité de pression sociale pour le faire changer d’avis (en lui disant que seulement quelques personnes ont fait un autre choix que lui) pouvait avoir plus d’impact que d’exercer une pression beaucoup plus importante (en indiquant qu’un nombre considérable de personnes ont fait un choix différent).

Les chercheurs expliqueraient ce phénomène par deux théories pratiques. Ainsi, lorsqu’un internaute serait soumis à l’opinion de nombreuses personnes, celui-ci chercherait à se raccrocher à ses convictions dans une logique d’auto-protection. En revanche, lorsque peu de personnes afficheraient un avis contraire, l’internaute aurait tendance à changer d’avis dans des soucis d’appartenance à un groupe et de confiance en soi.

Moins surprenant, l’étude souligne que plus les sujets ont le temps de choisir, plus ils sont susceptibles d’inverser leur choix et de se conformer à l’opinion des autres par la suite.

Bernardo Huberman, co-auteur de l’étude, traduit les résultats de cette étude en terme marketing. Selon lui, il serait donc « sans doute plus intéressant de signaler sans insister que quelques personnes ont choisi ce produit ou service plutôt que de submerger les consommateurs de messages agressifs sur des produits ou services alternatifs sur un média social. »

Reste à savoir si l’influence des médias sociaux mesurée en laboratoire se retrouve également sur la toile!

Le laboratoire de recherches devrait prochainement publier une étude analysant le pouvoir de recommandations des amis.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

5 commentaires

  1. Bonjour,
    Pouvez-vous indiquer la source d’où proviennent ces infos ? L’article n’est pas (facilement ?) trouvable sur le site HP Labs dont vous indiquez l’url. Merci !

Bouton retour en haut de la page
[Révélation] Les médias sociaux influencent étrangement les consommateurs
[DECODE Quantum] Spéciale avec Cédric O pour décoder le plan quantique du gouvernement
quantique
Les technologies quantiques encore loin de la commercialisation
Akka Technologies
Aéronautique: à Toulouse, la suppression de 900 emplois chez Akka Technologies fait réagir
Médias: la presse lue à près de 70% en format numérique
Innovation quantique: de quoi parle-t-on?
[Webinar] Accélération de la transformation digitale par les processus: exemple pratique du groupe Sicame