AcquisitionActualitéBusinessDivertissementInvestissements

Spotify met un pied dans le podcast sportif avec l’acquisition de The Ringer

Pour attirer de nouveaux utilisateurs et stimuler sa base d’abonnés, Spotify continue à miser sur les podcasts avec sa quatrième acquisition dans le domaine dans les 12 derniers mois. Le Suédois aux 124 millions d’utilisateurs payants a cette fois-ci mis la main sur l’Américain The Ringer fondé en 2016 par Bill Simmons, populaire journaliste sportif Outre-atlantique, passé notamment par la chaîne ESPN.

En mettant la main sur The Ringer, Spotify fait aussi ses premiers pas dans l’univers de l’édition web. En effet, en quatre ans d’existence, l’entreprise de Bill Simmons a réussi à créer toute une galaxie de contenus essentiellement autour du sport mais également de la pop culture.

De « NBA Desktop » à « Big Little Live »

Côté podcasts, la société développe plus d’une trentaine d’émissions dont certaines sont devenues populaires comme “The Bill Simmons Podcast,” “The Rewatchables” ou encore “The Ryen Russillo Podcast». Elle possède également une maison de production vidéo scénarisée et non scénarisée, connue notamment pour l’émission «NBA Desktop » ou celles dédiées aux critiques de séries comme  « Talk the Thrones » pour Game of Thrones ou « Big Little Live » pour Big Little Lies. Celles-ci sont diffusées en direct exclusivement sur Twitter.

A cela s’ajoute le site Internet The Ringer qui publie surtout du contenu autour du sport et du divertissement. Bill Simmons avait lancé son entreprise avec le soutien financier d’HBO, puis produit des émissions pour la chaîne. Selon Recode, cet investissement se serait situé à moins de 10 millions de dollars. Dernier projet en date de la startup, l’édition de livres avec un premier succès, l’ouvrage de Shea Serrano, «Movies (And Other Things). Depuis sa création, The Ring a réussi à poursuivre son développement sans lever de fonds.

15 millions de dollars en recettes publicitaires

L’année dernière, quand la startup comptait 28 émissions de podcast, elle revendiquait 35 millions de téléchargements au total par mois. Côté gains, des sources confidentielles parlaient de 15 millions de dollars générés par la publicité des podcasts en 2018. ZipRecruiter, un site d’emploi en ligne, MeUndies, entreprise spécialisée dans les sous-vêtements pour hommes ou encore la marque de rhum Captain Morgan, faisaient alors partie de ses annonceurs.

Si les revenus issus des podcasts augmentent rapidement – ils ont ainsi atteint 479 millions de dollars en 2018, soit 53% de plus qu’en 2017, et devraient atteindre 1 milliard de dollars en 2021 aux Etats-Unis selon les prévisions du Interactive Advertising Bureau (IAB) et de PwC- cela reste encore un marché de niche. À titre de comparaison, en 2018 aux Etats-Unis, les recettes publicitaires sur Internet ont rapporté au total 107,5 milliards de dollars, selon les chiffres de l’IAB.

Mais les paris réussis à l’instar de celui de The Ringer montrent que les contenus vraiment innovants peuvent réussir à attirer les annonceurs. Un pari que fait donc aussi Spotify. Dans son annonce officielle, l’entreprise de  Daniel Ek déclare d’ailleurs que cette acquisition va lui permettre d’acquérir «de nouvelles opportunités de monétisation».

Gimlet Media , Anchor FM… Spotify a investi 400 millions de dollars

Avant The Ringer, la plateforme de streaming avait déjà mis la main sur différentes entreprises autour du podcast: Gimlet Media, Anchor FM, and Parcast, pour un total d’environ 400 millions de dollars. Dans le cas de The Ringer, le prix de la transaction n’a pas été révélée. L’entreprise basée à Los Angeles compte autour de 90 employés.

Innocentia Agbe

Journaliste chez FrenchWeb / Le Journal des RH - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Spotify met un pied dans le podcast sportif avec l’acquisition de The Ringer
Netflix: le déconfinement ralentit sa croissance sur ses marchés matures tandis que l’action chute
[Webinar] Passez de 3 semaines à 3 heures avec la signature électronique
Huawei: la Suède bannit à son tour des groupes chinois de son réseau 5G
Après l’e-commerce, MercadoLibre veut devenir leader des paiements numériques en Amérique Latine
Face à Amazon, Microsoft s’allie à SpaceX (Elon Musk) pour muscler son offre cloud
[Webinar] Les nouvelles alternatives pour lire une presse de qualité