ActualitéBusinessEurope

Spotify poursuit sa stratégie de diversification via le podcast

Une troisième acquisition dans le monde du podcast en deux mois pour Spotify. Le géant suédois du streaming musical ne semble pas perturbé par son bras de fer avec Apple et confirme son ambition de devenir le « Netflix de l’audio » avec l’annonce du rachat mardi de Parcast. Ce jeune studio de podcast américain fondé par Max Cutler est centré sur les intrigues de type roman noir.

Le montant de l’opération, presque un an après l’arrivée de Spotify à Wall Street, n’a pas été dévoilé. Mais le Suédois avait fait savoir en février qu’il disposait d’une enveloppe de jusqu’à 500 millions de dollars (environ 443 millions d’euros) pour ses opérations de croissance externe en 2019. Sur cette enveloppe, près de 340 millions de dollars ont déjà été dépensés pour les rachats le mois dernier de Gimlet Media, producteur de podcasts, et d’Anchor, plateforme de création, de gestion et de monétisation de podcasts.

Parcast, qui compte aujourd’hui une vingtaine d’employés, a lancé depuis sa création en 2016 18 séries de podcasts premium, dont « Serial Killers », « Unsolved Murders », « Cults and Conspiracy Theories » ou « Mind’s Eye ». Plusieirs de ces titres compilent plusieurs millions d’écoutes à travers différentes plateformes. Le studio, qui devrait continuer à opérer en tant qu’entité indépendante, prévoit également de lancer 20 nouvelles émissions plus tard dans l’année. Parcast ne semble pas avoir bénéficié de financements externes depuis son lancement.

« L’ajout de Parcast à notre liste croissante de contenus de podcasts va nous rapprocher de notre objectif de devenir la première plateforme audio du monde », a souligné Dawn Ostroff, la chief content officer de la plateforme aux 207 millions d’utilisateurs, dont plus de 96 millions d’abonnés payants.

Une stratégie de diversification encouragée par une industrie sortie de l’ombre

Face à la montée en puissance de services tels qu’Amazon Music, Pandora ou Apple Music, Spotify a entamé une stratégie de diversification dans le podcast. La plateforme avait en outre déçu ses investisseurs en fin d’année dernière avec des ambitions jugées trop modestes.

Mi-2018, les podcasts généraient des centaines de millions de dollars aux Etats-Unis. Après plusieurs années dans l’ombre, le format attire désormais les annonceurs avec une audience jeune et diplômée, mais aussi des publicités souvent lues par les présentateurs eux-mêmes pendant l’enregistrement. Selon des données de PwC, environ 78 millions de personnes aux Etats-Unis écoutent au moins un podcast tous les mois. L’industrie du podcast aux Etats-Unis pourrait en outre générer jusqu’à 659 millions de dollars en 2020, soit une croissance de plus de 110 % entre 2018 et 2020, toujours selon PwC.

La France n’est pas en reste dans le monde du podcast. En 2014, Deezer avait racheté Stitcher, application permettant d’accéder à des stations de radio et des podcasts. Plus récemment, Majelan, plateforme de podcasts lancée à l’été 2018 par l’ancien PDG de Radio France Mathieu Gallet et Arthur Perticoz, a levé 4 millions d’euros. Dans une interview avec FrenchWeb, M. Gallet a par la suite souligné l’ « explosion de la consommation de podcasts en France ».

Tags

Patrick Randall

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA. Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Un commentaire

  1. Bonjour,

    Merci de ces informations. Peut-être que pour compléter le tableau, il serait intéressant de mettre en avant les starts up françaises qui ont un positionnement original comme tootak, qui est une vertical de l’audio avec les podcats les livres audio etc. et qui magnifie toute la création de contenu déjà existante. Certes Spotify fait ses courses mais le contenu en réalité existe déjà, est incroyablement varié mais très mal mis en avant.

Spotify poursuit sa stratégie de diversification via le podcast
La startup Ibat se positionne sur la transformation digitale du BTP avec une levée de 2,4 millions d’euros
La startup e-sport Nicecactus lève 5 millions d’euros pour lancer un programme de sponsoring
300 millions de dollars de pertes pour la startup Lime en 2019
La startup JobyPepper lève 1,5 million d’euros pour sa plateforme de missions à courte durée
Just Eat
Just Eat face à une offre d’achat hostile du fonds Prosus
Google
Droit voisin: pourquoi Google et la presse française s’affrontent
Copy link