ActualitéBusinessTransport

Summer Digest 2018: que s’est-il passé dans les nouvelles mobilités cet été?

20 août – L’Indien Ola débarque au Royaume-Uni, sa première incursion en Europe.

Après l’Australie en début d’année, le mastodonte indien des VTC a lancé son service au Pays de Galles. Lancée en 2011, l’entreprise revendique un million de chauffeurs référencés et 125 millions de clients dans plus de 110 villes.

7 août – Elon Musk veut faire sortir Tesla de la Bourse.

Dans le cadre de ce projet, l’entrepreneur américain a indiqué être soutenu par le fonds souverain saoudien. La SEC (Securities and Exchange Commission), le gendarme américain de la Bourse, a ouvert une enquête pour déterminer s’il y a eu une manipulation des cours pour faire flamber l’action du constructeur américain de voitures électriques. 

6 août – BlaBlaCar décuple sa force de frappe en Russie avec le rachat de BeepCar. 

Avec 15 millions de membres, la Russie est aujourd’hui le premier marché de la plateforme française de covoiturage devant la France et ses 14 millions d’inscrits.

Crédits : BlaBlaCar.

6 août – Didi Chuxing prévoit d’injecter 1 milliard de dollars dans ses services automobiles bientôt rassemblés dans une nouvelle division avant d’entrer en Bourse dès 2019.

L’offre de services automobiles du géant chinois des VTC, qui comprend notamment le crédit-bail, l’entretien des véhicules et les stations-service, pèsent 9 milliards de dollars de ventes annuelles. La valorisation du rival chinois d’Uber, qui revendique 30 millions de chauffeurs, est actuellement estimée par les analystes entre 55 et 60 milliards de dollars.

2 août – Grab, la société singapourienne de VTC opérant en Asie du Sud-Est, a levé 2 milliards de dollars pour se renforcer face à la concurrence.

La moitié du tour de table provient du constructeur automobile japonais Toyota.

2 août – RideOS a bouclé un tour de table de 25 millions de dollars pour devenir la tour de contrôle du trafic routier autonome.

La société a développé une plateforme cloud de gestion de flotte qui s’appuie sur les données de cartographie et de trafic pour suggérer à l’ensemble des véhicules autonomes les itinéraires les plus sûrs et les plus efficaces.

30 juillet – Uber abandonne le camion autonome pour se concentrer sur ses projets de voiture sans conducteur. 

La plateforme de VTC poursuivra néanmoins ses activités dans le transport routier traditionnel via son application Uber Freight, qui met en relation depuis l’an passé chauffeurs routiers et entreprises souhaitant transporter des marchandises.

Crédits : Uber.
Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Close
Share This