BusinessFinTechInvestissementsLes levées de fonds

Swile (ex-Lunchr) lève 70 millions d’euros pour atteindre la rentabilité

Swile, (ex-Lunchr) qui dématérialise notamment les tickets restaurants sous forme de carte de paiement, annonce une levée de fonds de 70 millions d’euros en série C menée par Index Ventures, avec la participation d’Idinvest, de Bpifrance, Daphni et Kima Ventures. La startup avait déjà levé 30 millions d’euros en 2019.

Lancé début 2017 par Loïc Soubeyrand, Swile propose une carte de paiement et une application mobile à destination des collaborateurs en entreprise. Elles regroupent certains avantages salariaux, à l’instar du titre-restaurant ou du titre-cadeau. La startup collabore avec plus de 220 000 établissements de restauration et revendique 210 000 utilisateurs pour près de 8 000 entreprises. Cependant, Swile ne prélève qu’un très faible pourcentage sur ces transactions et peine à être rentable. 

La FinTech originaire de Montpellier ambitionne désormais d’étendre ses services à l’international, notamment au Brésil, ainsi qu’en Europe. « Notre marché est mondial, résilient, et en forte croissance », commente Loïc Soubeyrand. « La crise sanitaire récente a d’ailleurs confirmé le mouvement de fond de la dématérialisation des titres de services, et l’importance de la cohésion d’équipe, ce qui nous offre de très belles perspectives à venir

Swile: les données clés

Fondateur : Loïc Soubeyrand
Création : 2016
Siège social : Montpellier
Activité : carte titre-restaurant
Effectifs : 230 collaborateurs


Financement: 70 millions d’euros en série C menée par Index Ventures, avec la participation d’Idinvest, de Bpifrance, Daphni et Kima Ventures 

Assiya Berrima

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA.Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Swile (ex-Lunchr) lève 70 millions d’euros pour atteindre la rentabilité
Zoom lance un fonds de 100 millions de dollars pour les développeurs d’applications
Cryptomonnaies: alors que le marché s’envole, le Royaume-Uni travaille sur sa propre monnaie numérique
Starling Bank
La FinTech britannique Starling Bank lève 50 millions de livres auprès de Goldman Sachs
Jeux vidéo: avec « Hadès », le studio indépendant Supergiant séduit joueurs et développeurs
Comment La Quadrature du net est devenue le fer de lance de la liberté à l’ère du numérique
Pass sanitaire: TousAntiCovid va désormais certifier tests et vaccination