AcquisitionActualitéBusinessHealthcareInvestissements

Télémédecine : MédecinDirect racheté par le groupe américain Teladoc Health

Depuis l’introduction du remboursement des téléconsultations médicales par la Sécurité sociale le 15 septembre 2018, un vent de consolidation souffle sur le secteur. Nouvelle illustration en ce début d’année avec l’acquisition de MédecinDirect, l’une des principales plateformes de télémédecine en France, par Teladoc Health, groupe américain qui fournit des services de santé virtuels dans 130 pays à travers le monde. Les modalités financières de l’opération, qui doit être finalisée durant le premier trimestre, n’ont pas été dévoilées.

Fondée en 2008 par François Lescure et Marc Guillemot, MédecinDirect est l’un des pionniers de la consultation médicale en ligne dans l’Hexagone. Lancée en 2010 dans les mois qui ont suivi l’entrée en vigueur de la loi Bachelot, la société a conçu une plateforme qui permet de faire appel à un médecin par écrit, par vidéo ou par téléphone pour obtenir une réponse, un conseil, un avis, un diagnostic médial et une ordonnance si nécessaire, sans se déplacer. MédecinDirect collabore avec une quarantaine d’assureurs, dont Groupama et Aésio. L’an passé, l’entreprise française a réalisé un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros.

Avec MédecinDirect désormais dans son giron, Teledoc Health s’offre une porte d’entrée en France pour gagner un peu plus de terrain en Europe. «En ligne avec notre stratégie de développement international, cette acquisition nous permet de devenir leader sur le marché français et d’avoir un impact immédiat et positif sur la prestation de santé en France», indique Carlos Nueno, qui dirige les activités internationales du groupe américain. Dans le cadre de cette opération, Médecin Direct conservera son équipe dirigeante et deviendra l’antenne française de Teladoc Health International, division dirigée par Carlos Nueno depuis Barcelone et disposant d’activités au Royaume-Uni, en Australie, au Canada, en Espagne, au Portugal, en Hongrie, en Chine, au Chili et au Brésil.

Avec un cadre favorable, les acteurs de la télémédecine se multiplient en France

Pour Médecin Direct, rejoindre l’un des leaders mondiaux de la télémédecine, à défaut de boucler un tour de table, représente une opportunité de décupler sa force de frappe dans l’Hexagone. «Nous avons eu un rôle de pionnier dans le développement de la téléconsultation en France et, grâce à notre nouvelle collaboration avec Teladoc Health, nous allons désormais pouvoir offrir un éventail plus large de services de santé, répondre aux besoins de plus en plus nombreux et, en définitive, contribuer à améliorer les services de santé partout en France», assure François Lescure, co-fondateur et PDG de la société française.

Outre MédecinDirect, plusieurs start-up se sont positionnées sur le marché de la télémédecine en France ces dernières années, à l’image de Qare, Medicitus, Hellocare, Feelae ou encore Doctoconsult. Des acteurs étrangers veulent également profiter du cadre favorable aux téléconsultations médicales, comme les Suédois Docly et Kry (Livi), qui sont arrivés sur le marché français l’an passé. De plus, des start-up issues d’autres segments de l’e-santé s’intéressent également à la télémédecine. C’est le cas de Doctolib qui a commencé à déployer en janvier son outil de téléconsultation en ligne. Pour rappel, les téléconsultations sont facturées de la même façon que pour une consultation classique, soit 25 euros pour un généraliste et 30 euros pour un spécialiste. Si le marché de la télémédecine n’en est encore qu’à ses balbutiements, le cabinet Forrester estime en revanche que les visites médicales virtuelles pourraient dépasser les visites physiques aux États-Unis d’ici fin 2020.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Share This