ActualitéLes ExpertsMarketing & CommunicationStartupTech

[Tour du monde] Les BA à Stockholm sont très généreux

Antoine Delanglade a réalisé un tour du monde d'un mois où il a rencontré start-up et entrepreneurs. Il raconte son aventure pour FrenchWeb.

 

Nordic unicorn

One

Nous sommes arrivés à Stockholm ce dimanche avec Hubert, après un long vol.

C’est une première pour nous deux, et malgré le choc thermique, nous avons profité de ce dimanche après-midi pour visiter un peu la ville.

Nous ne connaissons absolument personne à Stockholm. On a réussi à obtenir quelques noms, mais on les verra plus tard dans notre séjour.

On a découvert que quelques-uns des meilleurs incubateurs de la ville étaient liés aux universités. En fait ce n’est pas très surprenant car le système d’éducation suédois est reconnu pour son excellence.

En premier, nous avons essayé de rencontrer les gens du business lab de Stockholm School of Economics. Malheureusement, on n’avons trouvé personne, mais nous avons été mis en contact avec le directeur, alors espérons que l’on pourra le rencontrer.

Le prochain sur la liste: the Royal Institute of Technology KTH. Ils hébergent un tas d’initiatives, que nous avons découvert en nous y rendant. À la base, on était venu pour rencontrer KTH innovation. Mais les premiers qu’on a vu c’est Things par STING. Pour être honnête, nous les avons rencontré en premier car ce sont les premiers que l’on a réussi à trouver sur le campus, on n’était même pas sûrs qu’ils soient sur ce campus…

STING = Stockholm innovation & growth. Ils ont été classés parmi les 10 meilleurs incubateurs au monde… Et Things est l’un des incubateurs/programmes dédié au hardware et à l’IoT.

Apparemment, nous avons été très chanceux. En effet, des membres de l’équipe de STING étaient là-bas, et on a pu parler avec Raman, directeur des talents. Mais en plus, on a eu la chance de rencontrer le CEO et fondateur Pär Hedberg, qui est l’une des figures les plus influentes de l’écosystème startups à Stockholm.

On a beaucoup appris sur la scène locale en discutant avec eux et ils nous ont montré quelques start-up sympas sorties de Things. Ils nous ont également apprit quelque chose clé pour nous.

En Suède, les start-up n’ont aucun problème pour leur lever de fonds en pre-seed grâce aux business angels. Ces derniers sont prêts à prêter jusqu’à 300-400.000 euros. Ils n’ont aussi aucuns soucis pour les levées de Series A avec les VCs Suédois. Mais c’est très difficile de lever en Seed pour eux, sur des montants compris entre 500.000 et 2 millions d’euros. 

Maintenant, il est temps d’aller voir KTH innovation. C’est une sorte de pré-incubateur pour STING, mais c’est toujours très intéressant pour nous comme on essaye de connaître les entrepreneurs le plus tôt possible. Malgré que Raman nous ait un peu aidé pour les trouver, nous avons un peu galéré…

Lorsqu’on y est finalement arrivé, il n’y avait que des boîtes du programme, alors on n’a pas pu se connecter avec eux pour l’instant. Mais le contact est établi et on espère pouvoir les rencontrer avant jeudi. Mais de tout façon on comptait revenir à KTH plus tard. Ils ont tout un tas d’initiatives pour les start-up dont on a entendu parler après.

On a fini notre première visite de KTH dans l’un de leurs espaces de coworking, Open Lab, pour travailler un peu avant notre dernier stop de la journée.

Ce soir il y avait le STHLM Tech Meetup. C’est le plus grand Meetup startups à Stockholm. Ils se réunissent tout les mois pour faire le point sur ce qu’il se passe dans la ville, et il se passe vraiment beaucoup de chose. C’est un gros év'nement et on espère réussir à avoir beaucoup de start-up suédoises à notre compétition de pitch.

C’est tout pour aujourd’hui, et c’est déjà suffisant. Nous sommes à Stockholm jusqu’à jeudi.

Stockholm Music 

«Somewhere in Stockholm»

On était très content de notre première journée à Stockholm, et plus on découvrait la ville, plus on l’appréciait.

Après tout ce n’est jamais simple d’aller quelque part pour la première fois et de commencer à rencontrer des gens immédiatement. Mais c’était sur le point de changer…

Lorsque j’étais à Lisbonne, la première personne que l’on a rencontrée était Peter Fabor de Surf Office. Lors de notre conversation il nous a parlé du Startup Guide et de son auteur Sissel Hansen. Pour l’instant, nous n’avons pas réussi à se connecter avec Sissel, autrement que sur Facebook, mais lorsque je lui ai parlé du prochain voyage à Stockholm elle m’a présenté à Oskar Wilkund. Oskar travaillait avec elle sur l’édition du Startup Guide Stockholm, il est responsable de la communauté Startup Grind à Stockholm, et est le fondateur entre autres de Coneqtify.

Nous avons rejoint Oskar pour le déjeuner dans l’espace de coworking depuis lequel il travaille: Impact hub. Nous avons même pu rencontrer et avoir une courte conversation avec le fondateur, qui nous a parlé des programmes d’investissements responsables qu’il a créés pour Impact Hub.

Je le dis souvent, mais on a vraiment passé un super moment avec Oskar. Nous avons recnontré des personnes géniales tout le long de notre parcours. Sérieusement, on n’aurait pas pu rêver mieux pour nous donner une vue d’ensemble sur le paysage des start-up dans la capitale Scandinave. Après tout il a écrit le Startup Guide Stockholm…

En bonus, il nous a parlé des fondamentaux pour bâtir une communauté: valeurs, visions et rituels.

Et pour rendre le tout encore mieux, il nous a présenté à toutes les personnes que l’on voulait rencontrer! Je vous l’ai dit, ça n’aurait pas pu mieux se passer. Oskar, si tu me lis, encore merci!

Aussi cool soit-il, il est aussi quelqu’un de très occupé. Alors on l’a laissé retourner à ses occupations et on s’est dirigé vers le campus de l’université de Stockholm. On voulait essayer de rencontrer SU inkubator, vous l’avez sans doutes compris, il s’agit de leur programme d’incubation et de support de l’entreprenariat pour l’université.

Et, malheureusement, comme la veille, personne n’était là. Cependant on a pu découvrir ce beau campus, et leur bureau est assez sympa, situé dans une maison traditionnelle suédoise en plein milieu du campus.

En Suède, le système d’éducation est très important pour l’écosystème start-up. Ils ont d’excellentes universités, de supers talents venant du monde entier, et ils ont mis en place des programmes très solides pour supporter les jeunes entrepreneurs, comme SSE business lab, KTH innovation, SU inkubator, et d’autres.

Au déjeuner, Oskar nous avait parlé du Stockholm Music city meetup se déroulant ce soir à SUP46, et avec Spotify en tant qu’invité spécial. Alors on a décidé d’aller y jeter un œil.

Personnellement, je savais que la Suède était reconnue pour ces DJs, mais ils sont aussi l’un des leaders en matière de musique-tech start-up.

La musique-tech est le second plus gros secteur à Stockholm, juste après la FinTech.

On a rencontré deux musique-tech start-up très sympas, une que vous connaissez peut-être puisqu’ils ont eu beaucoup de presse récemment à la suite de leur Series A, SoundTrap et Pacemaker.

C’était un super événement, et nous avons rencontré les organisateurs. Nous espèrons voir beaucoup de start-up musique-tech à notre compétition de pitch. Mais une seule chose aurait été suffisante pour rendre la soirée géniale… On a rencontré le président de Slush, un mec très cool d’ailleurs! Pour ceux qui ne connaissent pas Slush, Slush on you… En gros c’est en train de devenir le SXSW européen. Ca se passait à Helsinki fin novembre.

Dernier mais pas des moindres, Andrea Marino de Nova nous a rejoins à SUP46. Nous avons été connecté à Andréa par le biais de Sophie. Lorsqu’elle était en Italie pour le startup tour, elle a rencontré sa copine qui nous l’a présenté. Je vous l’avais dit qu’on voulait créer une grande communauté… Nova est une communauté globale de talents millennials. Andrea était avec Per Clingweld, qui est responsable de la stratégie de Nova. Non seulement on est fan de ce genre d’initiatives mais en plus Andrea est un super connecteur. Il nous a aidé à rendre le reste de ce voyage encore mieux.

C’est tout pour aujourd’hui. Nous sommes allés dîner avec Andrea dans le centre de Stockholm pour continuer à discuter de tout et de rien et poursuivre notre découverte de la citée Nordique.

Together

«One more time»

Troisième jour à Stockholm, et tout va pour le mieux. Nous avons réussi à rencontrer des personnes clés.

Ce matin on rencontrait Aurore Belfrage, qui nous avait été présenté par Oskar. Aurore fait partie de EQT ventures, la nouvelle arme venture de EQT, un grand groupe de private equity, et est à la tête de Together, la plateforme de matchmaking startup/angel de EQT.

Elle a un parcours incroyable alors je vous laisse aller lire sa bio. Parmi toutes ces choses, elle a été humoriste au Moyen-Orient (son sujet c’était bien sur les start-up), à tel point qu’elle était considérée comme une princesse dans la région.

Discuter avec elle fut juste super, et je suis sûr qu’on va pouvoir créer des synergies entre nous, et elle va déjà rencontrer Stéphanie vu qu’elle se rend à Paris la semaine prochaine.

Elle nous a invité à rejoindre la communauté Together. Leur objectif est d’avoir l’échantillon le plus représentatif de l’écosystème start-up européen. Avec ce nouveau projet, ils partagent carrément notre vision de créer une Europe plus unifiée, pour développer des champions européens capables de se mesurer aux US. Et ça on adore.

// Pause café (car c’est Stockholm, et donc il fait froid)

// Pause déjeuner

Tôt dans l’après midi on a rencontré deux start-up: Glue Home et Norbloc. Nous avons été présenté à Luisa Orre, CFO de Glue Home, par l’un des entrepreneurs avec qui l’on travaille à OneRagtime. Et ayant eu vent de notre intérêt pour Norbloc, Luisa a invité Astyanax et Sam, fondateurs de Norbloc, à notre réunion. C’est ce que j’appelle une puissante communauté.

Les deux boîtes sont cools. Glue Home veut transformer l’accès avec leur smart key, et Norbloc transforme les paiements bancaires avec leurs solutions KYC basées sur la blockchain. On espère aider ces 2 projets excitants.

Malheureusement, on ne pouvait rester plus longtemps avec eux, on était attendu à un autre meeting très excitant.

Vous vous souvenez quand à chaque foutue fois que nous allés dans les universités pour rencontrer les incubateurs personne n’était là? Et bien ce n’est plus un problème maintenant. Grâce à Oskar, on a pu rencontrer Marwan Ayache. Marwan travaille avec la Stockholm School of Entrepreneurship (SSES), et il est en charge de surveiller/coordonner les programmes d’incubations au sein des différentes universités de Stockholm. Alors pour nous, c’est comme si on avait parlé avec toutes les écoles d’un seul coup.

C’était aussi une autre confirmation que les Suédois sont supers efficaces avec leur système scolaire pour booster l’entreprenariat.

Marwan fait parti de ces gens que vous voulez connaître lorsque vous découvrez un nouvel écosystème start-up. Avant d’être celui qui surveille les programmes d’entreprenariat des 5 meilleures universités de Stockholm, il travaillait avec STHLM tech Meetup, l’événement où on est allé lundi, le plus gros meetup pour les entrepreneurs en Suède, et l’un des plus gros auquel je suis allé.

That’s all folks!

C’est déjà la dernière soirée de ce voyage incroyable. On a de la chance, le mercredi soir en Suède c’est «little Saturday». C’est l’heure de faire la bringue! Alors pour commencer, nous partons dîner avec notre nouvel ami Oskar.

Skol! 

J’espère que vous vous êtes régalés en nous suivant, c’était un plaisir de partager nos aventures avec vous. Ce voyage est peut-être terminé, mais c’est juste le début du plus beau des voyages. On s’est régalés à rencontrer toutes ces nouvelles personnes et à découvrir de nouvelles villes et écosystème de start-up. Ce n’était pas un coup sans lendemain… On sera de retour!

Flying back home

This is the end…

Tel des rock stars, nous sommes de retour pour un dernier épisode. On est des startup-artistes après tout non?

Je crois que Hubert et moi sommes tombés amoureux de Stockholm, on ne sait pourquoi…

Notre avion était en milieu d’après-midi, alors on avait une dernière réunion le matin.

Comme vous pouvez l’imaginer, grâce à Oskar. On a pu rencontrer Maral Kalajian, elle gère la communauté à STING. On a déjà rencontré STING lundi lorsque nous sommes allés à Things et on a même eu la chance de rencontrer Par, le CEO et fondateur. On l’a rencontré à SUP46, en fait ils ont plusieurs locaux dans la ville (3 pour être exact), et SUP46 est là où ils ont décidé d’avoir leur programme d’accélération.

STING est sûrement le meilleur endroit en Suède pour les start-up. Ils sont l’un des plus grands supports pour la communauté start-up à Stockholm. Grâce à leur communauté ils ont pu créer de belles réussites.

C’est tout. Cette fois c’est finit pour de vrai ! Mais je serai de retour…

Pour l’heure je retourne à Marseille.

À suivre…

antoine-delanglade-oneragtime-2016

Antoine Delanglade est un entrepreneur en résidence pour OneRagtime. Passionné de sports extrêmes et voyageur à temps plein, il aide les marques à créer de nouvelles expériences pour les millennials, en capitalisant sur la puissance de la technologie et des communautés. Pour OneRagtime, il participe à l’animation de la communauté OneRagtime, principalement dans les cercles de jeunes entrepreneurs et d’influenceurs, dans le monde. Toujours au courant des dernières infos tech et des innovations il aide à repérer les meilleures opportunités d’investissement pour OneRagtime.

 

Lire aussi: 

Tags

Les Experts

Les Experts sont des contributeurs indépendants de FrenchWeb.fr.
[Tour du monde] Les BA à Stockholm sont très généreux
CCMSA, Groupe Retif, 1789 : focus sur les offres d’emploi du jour
[Webinar] Comment booster l’utilisation de votre donnée client ? 4 clés indispensables
San Francisco, la ville des plateformes: influence, beauty, fashion, FemTech, community…
Les fondateurs d’Internet n’avaient « pas vu venir » les réseaux sociaux
Cryptomonnaie: la levée de fonds de Telegram bloquée par la justice américaine
Chine: ces fleurons de la Tech blacklistés par les États-Unis
Copy link