A la uneBusinessEurope

UberEATS passe la seconde en France

Un an après avoir ouvert son service de livraison de repas à domicile, UberEATS est bien décidé à prendre la plus grande part du gâteau sur ce marché de la FoodTech. Déjà leader avec son application de chauffeurs, l'Américain déroule sa méthode pour atteindre rapidement ses objectifs; après l'expérience utilisateur, c'est le déploiement dans les villes.

Lancé à Paris et à Lyon ainsi que dans 50 villes dans le monde, UberEATS référence 1 000 restaurants en France et fait travailler une centaine de coursiers en France. C'est moins que l'un de ses concurrents, Foodora -qui compte aussi s'étendre dans l'Hexagone, mais UberEATS compte abattre ses atouts.

Ainsi, il va notamment mettre à contribution son application VTC pour permettre à l'utilisateur de faire arriver un plat à domicile, après un trajet. Uber veut «renforcer les synergies» avec les 1,5 million d'utilisateurs de l'application transport.

Pour Uber, qui mise davantage sur la technologie et sur «les retours utilisateurs» que sur les critères de sélection des restaurants qui sont «assez légers», reconnait-il, l'enjeu est de faire revenir les utilisateurs. «Actuellement  deux tiers des utilisateurs hebdomadaires reviennent», explique Guido Gabrielli, general manager France. La société basée rue de Cambrai à Paris reste discrète sur les chiffres de sa verticale food. Sur l'application, le panier moyen est de 25 euros.

UberEATS n'est pas le seul à vouloir multiplier les utilisateurs dans les villes françaises comme des petits pains; en plus de Foodora, il a face à lui Deliveroo, AlloResto et de nombreuses start-up. 


[tabs]

[tab title= « UberEATS : les données clés »]

Fondateur: Travis Kalanick (Uber)

Siège: San Francisco

Date de création: 2015

Effectifs: 15-20 (UberEATS France)

[/tab]

[/tabs]

Lire aussi:

Le «virus» Uber passé au crible par Fabernovel

Après Paris, UberEATS s’invite à la table des Londoniens

FoodTech: Delivery Hero rachète son grand rival Foodpanda

Tags

Jeanne Dussueil

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This