BusinessLes contributeursLes ExpertsTechTribune Libre

50 startups européennes qui accompagnent la révolution de l’ordinateur quantique

Alexis du Peloux de Saint-Romain, Investisseur chez XAnge, et Anthony Ambrosio, Responsable Wilco Industry

La théorie quantique a fondamentalement changé notre compréhension de la façon dont la lumière et la matière se comportent à l’échelle microscopique. Cela a conduit à une approche radicalement différente de l’informatique des télécommunications en permettant à la science d’accoucher de technologies révolutionnaires telles que les lasers et les transistors – base des ordinateurs et des téléphones mobiles actuels – ainsi qu’une longue liste d’appareils allant des CD aux éclairages LED et GPS.

Désormais, la deuxième révolution quantique est en marche – basée sur notre capacité croissante à manipuler et à détecter les effets quantiques au sein de systèmes que nous avons créé de toutes pièces. Cela ouvre de vastes perspectives technologiques aux applications aussi concrètes que révolutionnaires. Cette deuxième révolution quantique s’apprête à bouleverser de nombreux domaines, à commencer par les réseaux de communication sécurisés, l’imagerie biomédicale, la découverte de médicaments ou l’optimisation du trafic routier et aérien.

Nous avons donc décidé de cartographier, avec Wilco (Anthony Ambrosio), l’écosystème européen autour du quantum computing.

Cartographie de l’écosystème

Nous avons identifié six principaux domaines d’utilisation: la mesure et la détection, l’électronique, les sources, les infrastructures & communications, l’informatique ainsi que la simulation & les logiciels.

L’infrastructure et la communication quantique permettront aux utilisateurs d’envoyer des données sécurisées sur de longues distances sans risque de piratage ou d’interception. Un bon exemple serait celui des réseaux de distribution de clés quantiques (QKD : Quantum Key Distribution) permettant de franchir un nouveau palier en termes de sécurisation. Contrairement aux communications transitant par câbles téléphoniques ou réseaux, qui peuvent être l’objet d’interceptions sans que l’expéditeur ou le destinataire ne s’en aperçoivent, un réseau QKD alerte les deux utilisateurs de toute falsification du système dès lors que celle-ci se produit. Ceci s’explique par le fait que toute tentative de falsification altérerait immédiatement l’information relayée, avec une perturbation immédiatement reconnaissable.  Le premier réseau à grande échelle sera celui de Jinan en Chine, où quelques 200 utilisateurs des secteurs militaires et gouvernementaux du Pays pourront envoyer des messages en toute sécurité. Il s’agira du plus long réseau de communication quantique terrestre du monde, s’étendant sur plus de 2 000 km. Nous pensons les infrastructures de communication quantique tomberont avant tout dans l’escarcelle des grands groupes et des gouvernements.

Informatique quantique Le regain d’intérêt autour de l’ordinateur quantique est notamment dû au fait que nous nous rapprochions de l’aire de la « suprématie quantique », point où les ordinateurs quantiques dépasseront les capacités des plus grands supercalculateurs classiques lorsqu’ils seront appliqués à un cas d’usage concret. Selon les scientifiques, la suprématie quantique pourrait-être confortablement démontrée avec 49 qubits, une profondeur de circuit dépassant 40, et une erreur de deux qubits inférieure à 0,5%. Nous pensons que ce segment sera le terrain de jeux des GAFAM.

Simulation quantique La simulation informatique quantique est un composant essentiel dans le développement d’applications et de bibliothèques logicielles quantiques. La simulation à grande échelle de systèmes quantiques idéaux permet dès aujourd’hui aux chercheurs de débugger leurs applications pour les utiliser sur des dispositifs qui seront disponibles dans le futur. Il y a un peu plus d’un an, en prévision d’une utilisation plus répandue des systèmes quantiques pour le calcul, IBM Research créé le Quantum Information Software Kit (QISKit) disponible pour quiconque s’intéresserait à apprendre comment encoder et simuler des algorithmes conçus pour un ordinateur quantique. Nous pensons qu’il y aura possibilité de soutenir les entrepreneurs dans ce domaine au cours des prochains mois. Des start-ups ambitieuses émergent et devraient être capables de rivaliser avec les plus grands.

Sources Au cours de la dernière décennie, une grande variété d’architectures physiques ont été étudiées pour pouvoir porter l’ordinateur quantique de demain, y compris les atomes et les ions piégés dans l’ultravide, les circuits supraconducteurs ainsi que les systèmes photoniques. L’architecture restant toujours à déterminer nous continuerons de suivre de près ces différentes familles technologiques.

Enfin, restent la mesure et la détection. Après tout, nous ne pourrons pas utiliser ces capacités quantiques sans la capacité d’interagir et de surveiller l’état quantique. Des outils sont actuellement en cours de développement, mais nombre sont amenés à évoluer dans les années à venir.

Les contributeurs:

Alexis du Peloux de Saint-Romain, Investisseur XAnge

 

 

 


Anthony Ambrosio, Responsable Wilco Industry

Tags
Plus d'infos

contributeur

Les contributeurs sont des auteurs indépendants de la Rédaction de FrenchWeb. Leurs propos et positions leurs sont personnels.

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer