BusinessFoodTech

Agriculture online: le mobile au coeur de la productivité (2/3)

La 50ème édition du salon de l’agriculture a ouvert ses portes le samedi 23 février. Durant deux semaines, près de 700 000 visiteurs se presseront dans les allées du salon pour y faire le tour des exposants.

Loin du cliché de l’homme coupé de la civilisation, les agriculteurs sont aujourd’hui ultra connectés… Réseaux sociaux, applications mobiles, objets techno… FrenchWeb fait le point sur la place du numérique dans l’agriculture.

Capture d’écran 2013-02-28 à 14.48.03
Les producteurs n’ont pas le temps de rester derrière leur ordinateur pour consulter le prix des grains, les prévisions météo, leurs courriels ou encore le registre de champs. C’est ce qu’explique Peter Gredig, producteur de grandes cultures dans le sud-ouest de l’Ontario et cofondateur d’AgNition, une société spécialisée dans le développement d’applications mobiles pour l’agriculture: «Comme dans n’importe quel secteur d’affaires, le temps est la ressource la plus limitée. Si on utilise efficacement les technologies mobiles, on n’a plus à passer une heure le matin ou le soir assis à l’ordinateur.» Le mot-clé de l’agriculture moderne est aujourd’hui mobilité.

Selon une étude de Réussir S.A, 28% des agriculteurs français possèdent un smartphone à usage professionnel. 59% d’entre eux possèdent des terminaux Android, contre 24% d’’iPhone d’Apple et près de 18% de Blackberry.

Cette nouvelle tendance change le visage de l’agriculture, offrant de nouvelles opportunités pour augmenter les revenus et la productivité. À ce jour, les principales applications mobiles spécifiques à l’agriculture sont liées aux cours des grains, aux mélanges d’herbicides et aux nouvelles agricoles, et changent littéralement la façon de travailler des producteurs. FrenchWeb vous propose de découvrir 7 applications dédiées à l’agriculture:

  • agritelLe groupe Agritel, spécialiste de l’information et du conseil sur les marchés des matières premières de la filière agri-industrielle, a lancé une application pour suivre les marchés des matières premières agricoles. Celle-ci permet d’obtenir, en chiffres et en courbes, les cours Euronext en différé de 15 minutes, les cours physiques et les cours CBOT (Chicago board of trade). Elle fournit également les taux de change ainsi que les dépôts de garantie sur Euronext. Elle est disponible gratuitement sur iOS et Android.
  • odaOffre & Demande Agricole (ODA) a lancé en juin dernier son application mobile. Comme Agritel, elle permet de consulter les cotations Euronext en différé de 15 minutes, les prix physiques et les dernières options traitées. Les utilisateurs de l’application peuvent également profiter, à partir de 21h30, de la lettre quotidienne d’information sur les marchés, ODA Info. L’application est disponible gratuitement sur iOS.
  • diagnoplantLes applications Di@gnoplant, présentées au salon de l’agriculture 2013, permettent de connaître le profil des maladies et des bioagresseurs pour chaque plante, et de les diagnostiquer. Elles possèdent deux modules: « diagnostic », outil d’identification par l’image, qui permet de révéler à l’agriculteur ou au jardinier s’il est en présence d’une maladie ou simplement d’un défaut de conduite de culture, et « index », qui renvoie à la fiche synthétique des connaissances disponibles sur un sujet donné. A ce jour, 5 applications Di@gnoplant sont disponibles sur les plateformes iOS et Andoïd: tomates, vignes, melon, tabac ou encore salades, au prix moyen de 4,49€.
  • team viewerL’application Team Viewer permet d’accéder et de contrôler à distance l’ordinateur de la ferme, celui du système d’alimentation, de traite ou du contrôle d’ambiance. Il permet également aux techniciens de rêgler un problème informatique à distance en se connectant simplement à l’ordinateur de l’équipement de l’utilisateur. Team Viewer est gratuit, disponible sur iOS et Android.
  • spray selectSpray Select est une application du fabriquant TeeJet qui permet de sélectionner des buses pour la pulvérisation. L’utilisateur y indique les spécifications du pulvérisateur, la vitesse d’avancement, la dose souhaitée et l’ajout d’engrais ou non lors de la pulvérisation. L’application suggère ensuite un type de buse et la pression idéale pour obtenir la taille des gouttelettes requise. Elle est disponible sur iOS et Android.
  • dekalbLe semencier Dekalb propose deux applications de calcul de taux de semis et suggère un taux de semis idéal pour le maïs, en tenant compte de l’espacement entre les rangs, du type de sol et de la zone de maturité. Il suggère aussi des réglages au semoir. Ces deux dernières ne sont pour le moment disponibles que sur BlackBerry.
  • pure senseDédiée à l’horticulture, PureSense est un logiciel pour mobile de gestion de l’irrigation en temps réel qui recueille des données d’un champ, d’un verger ou d’un vignoble en surveillant les conditions de sol et les conditions climatiques toutes les 15 minutes. Il permet à ses utilisateurs d’accéder à l’information de senseurs souterrains qui détectent le taux d’humidité, la température et la salinité au niveau racinaire pour maintenir des conditions de croissance idéales. PureSense est disponible gratuitement sur iOS, Android et BlackBerry.

Retrouvez la 1ère partie de l’article Agriculture online « 42% des agrinautes sur les réseaux sociaux » ici.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
Agriculture online: le mobile au coeur de la productivité (2/3)
La startup R-Pur lève 2,5 millions d’euros pour ses masques anti-pollution
[PORTRAIT] Baptiste Robert, le hacker traqueur de failles à la renommée internationale
Huawei porte plainte contre sa mise à l’écart de subventions fédérales aux Etats-Unis
Uber: 6 000 agressions sexuelles enregistrées aux États-Unis en deux ans
Inside Renault : la Formule 1, accélérateur d’innovation dans l’industrie automobile
Face à Spotify, Apple Music mise de nouveau sur la diffusion de concerts
Copy link