ActualitéBusinessInvestissementsLes levées de fondsTechTelecom

Aircall devient une licorne à l’occasion d’une levée de 120 millions de dollars et vise une entrée en Bourse au Nasdaq

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Et une de plus ! La French Tech compte désormais une licorne supplémentaire avec Aircall qui voit sa valorisation dépasser le milliard de dollars à l’occasion de sa série D de 120 millions de dollars. Ce nouveau tour de table, qui intervient un an après une levée de 65 millions de dollars, a été mené par Goldman Sachs Asset Management Growth Equity. Des investisseurs historiques, à l’image d’eFounders, Swisscom Ventures, Adams Street Partners, Gaia Capital Partners ou encore Draper Esprit, ont également participé à l’opération. Celle-ci porte à 226 millions de dollars le montant total levé par la scale-up française depuis sa création.

Écoutez notre échange avec Jonathan Anguelov, co-fondateur et COO d’Aircall, pour comprendre les enjeux et les ambitions derrière ce nouveau tour de table :

Fondée en 2014 par Olivier PailhèsJonathan AnguelovPierre-Baptiste Béchu et Xavier Durand, la société a vu le jour dans le giron d’eFounders, le start-up studio franco-belge de Thibaud Elzière et Quentin Nickmans, avec l’ambition de dépoussiérer la téléphonie B2B via un serveur vocal interactif et intuitif, dans le cloud, permettant de gérer les appels au sein d’une entreprise. Depuis, Aircall a largement étoffé son offre, notamment avec une marketplace pour permettre à ses clients d’accéder à un vaste écosystème d’applications métier pour faire de la téléphonie un levier de performance. La licorne tricolore propose même une API qui permet aux entreprises de créer et de développer directement leur propre application métier pour répondre à leurs besoins, mais aussi enrichir la marketplace. A ce jour, Aircall revendique plus de 8 500 entreprises clientes dans le monde, à l’image de BlaBlaCar, Cityscoot, Frichti, Lydia, OpenClassrooms ou encore Too Good To Go, qui font appel à ses services pour gérer leurs flux d’appels.

«On est à peine à 15-20% du produit qu’on avait imaginé en 2014»

Avec l’accélération de la transformation numérique des entreprises engendrée par le travail à distance rendu nécessaire par la pandémie de Covid-19, la société se voit confortée dans son approche visant à développer un écosystème cloud autour de la voix. Et cette vision est aussi bien valable pour la France que le reste du monde. Ainsi, Aircall réalise 85% de son chiffre d’affaires à l’international, dont 35% aux États-Unis. Ces derniers mois, l’entreprise française a d’ailleurs ouvert un bureau à Sydney, l’Australie étant son marché en plus forte croissance en Asie-Pacifique. Elle a également créé un pôle Tech à Madrid pour lequel la société est en train de recruter 150 ingénieurs sur les 260 collaborateurs supplémentaire qui doivent renforcer ses effectifs cette année.

Cette internationalisation d’Aircall va se poursuivre dans les prochains mois avec l’ouverture de nouveaux bureaux à Berlin et Londres. «Historiquement, c’est l’anti-chambre du marché américain», note Jonathan Anguelov, co-fondateur et COO d’Aircall, au sujet du marché britannique. En parallèle, l’entreprise prévoit d’enrichir sa plateforme avec de nouveaux outils et services. Dans ce cadre, elle mise notamment sur l’intelligence artificielle et la vidéo, sources de nouveaux usages pour simplifier le quotidien des entreprises. «Aujourd’hui, on est à peine à 15-20% du produit qu’on avait imaginé en 2014», assure Jonathan Anguelov. Après avoir enregistré une croissance de 65% en 2020, Aircall prévoit une croissance supérieure à 70% cette année pour franchir la barre des 100 millions de dollars de chiffre d’affaires. Désormais auréolée du statut de licorne, la scale-up se rapproche d’une entrée en Bourse. Mais à la différence de Believe ou d’OVHcloud qui ont choisi Euronext Paris, celle-ci se fera au Nasdaq. Le rêve américain continue pour Aircall !

Aircall : les données clés

Fondateurs : Olivier PailhèsJonathan AnguelovPierre-Baptiste Béchu et Xavier Durand
Création : 2014
Siège social : Paris
Secteur : Télécoms
Activité : téléphonie d’entreprise


Financement : 120 millions de dollars en juin 2021, 65 millions de dollars en mai 2020, 29 millions de dollars en mai 2018, 8 millions de dollars en septembre 2016…

Bouton retour en haut de la page
Aircall devient une licorne à l’occasion d’une levée de 120 millions de dollars et vise une entrée en Bourse au Nasdaq
google
Alphabet, la maison-mère de Google, lance une filiale dédiée aux logiciels pour la robotique
VTC: dans le viseur de Pékin, Didi Chuxing menacé d’une amende record, dépassant celle d’Alibaba
« Mon espace Santé »: le gouvernement va consacrer 1,4 milliard d’euros à la sécurité des données de santé
FoodTech: les débuts en Bourse de Zomato suscitent un fort appétit des investisseurs
RGPD: la Cnil condamne le groupe de protection sociale AG2R à une amende de 1,5 million d’euros
Données personnelles d’enfants: TikTok condamné à une amende de 750 000 euros aux Pays-Bas