ActualitéRetail & eCommerce

Amazon va ouvrir un store à New York

Amazon n’a pas son pareil pour lancer de jolis coups de communication. Dernier en date: l’ouverture en grande pompe d’un magasin physique à New York.  Le «store» ouvrira pour les fêtes de fin d’année, selon le Wall Street Journal.

Plus qu’un magasin, c’est plutôt un mix entre un showroom et un centre de dépôt que la firme de Jeff Bezos va mettre à disposition des clients. Ces derniers pourront par exemple venir chercher des produits commandés à la dernière minute sur Internet, ou, dans une logique d’après-vente, échanger les produits.

Evidemment, le magasin d’Amazon serivira à exposer les liseuses, les tablettes Kindle et toute la gamme de produits high tech.

Un stratégie brick and mortar qui rappelle celle de Gilt, un «vente-privee» américain, «illisible» pour Jacques-Antoine Granjon quand Gilt ouvrait son premier magasin en dur à l’époque. Les pure players marchent dans les pas des acteurs traditionnels comme Walmart, Home Depot ou Macy’s. Seul bémol sur la comparaison : ces acteurs de la distribution sont capables d’absorber les coûts drastiques d’une implantation physique ( loyers, salaires des effectifs, charges…), ce qui n’est certainement pas encore le cas des pure players.

 

Bouton retour en haut de la page
Amazon va ouvrir un store à New York
Ukraine: Microsoft prévient que la cyberattaque pourrait rendre inopérables les sites gouvernementaux
Comment Block (ex-Square), la FinTech de Jack Dorsey, veut démocratiser le minage de bitcoin
Avec 25,5 milliards de dollars levés en 2021, la Tech londonienne domine l’Europe
Google demande l’annulation d’une amende de 100 millions d’euros reçue de la Cnil pour ses cookies
[Serie D] 1 milliard de dollars de plus pour Checkout, la 3ème FinTech la mieux valorisée au monde
OVHcloud: trois mois après son IPO, quel bilan pour le géant français ?