A la une

AppGratis retiré de l’AppStore : interviews de Fleur Pellerin et Simon Dawlat

La Ministre a apporté son soutien aux équipes de la startup française qui n’a aucune nouvelle d’Apple sur le retrait de l’application.

Fleur Pellerin est venue apporter son soutien à Simon Dawlat et les 45 employés de la start-up AppGratis lancée il y a 4 ans. Pour rappel, AppGratis a été purement et simplement dé-référencé de la plateforme d’Apple il y a quelques jours, sans aucun préavis. La marque à la pomme a simplement envoyé un mail à AppGratis, invoquant deux clauses qui compromettent le fait de pouvoir faire la promotion d’applications et notamment les push notifications, alors même que la version iPad d’AppGratis avait été validée 3 jours avant par les services d’Apple.

L’histoire révèle un véritable malaise et un danger ressenti par les communautés de développeurs vis-à-vis de l’écosystème d’Apple, accusé de faire une interprétation commerciale très subjective pour justifier de retirer une application de son catalogue.

Fleur Pellerin a échangé avec les équipes de Simon Dawlat, arrivé des Etats-Unis hier soir. La ministre a rappelé que la France était le 2ème pays producteur d’applications après les USA pour enrichir les terminaux mobiles. La ministre attend pour l’instant la reprise du dialogue d’Apple avec la start-up française, et espère un déblocage de la situation. Elle a rappelé au passage qu’Apple fait actuellement l’objet de plusieurs doutes sur sa fiscalité et son monopole. Une intervention de l’Autorité de la concurrence ne serait à exclure pour aider le Français AppGratis, dont le chiffre d’affaires ( 22 millions d’euros) pourrait être divisé par deux. Simon Dawlat entend cependant ne pas abdiquer et a « d’autres projets » pour poursuivre l’aventure.

Interviews de Fleur Pellerin et Simon Dawlat au micro de FrenchWeb :  

Bouton retour en haut de la page
AppGratis retiré de l’AppStore : interviews de Fleur Pellerin et Simon Dawlat
La startup Vinted devient la première licorne lituanienne
[FW500] Le classement des entreprises de la Tech française en 2019
[DECODE] Comment Vinted s’impose en France
[We Love Entrepreneurs] Jean-Louis Bénard (Brainsonic) «Le fondateur d’OVH est pour moi LA référence de l’entrepreneur français»
[We Love Entrepreneurs] Jonathan Benhamou (PeopleDoc) : «Il faut challenger les investisseurs»
Spartoo trouve chaussure à son pied en rachetant André