AcquisitionActualité

[Exclu] Avec Tempow, Google fait une quatrième acquisition de startups en France

Fondée en 2015 par Vincent Nallatamby, Thomas Girardier et Julien Goupy, Tempow a vu le jour avec un seul but : connecter toutes les enceintes bluetooth, peu importe leur marque. Après de multiples rebondissements, la start-up française y est finalement parvenue sous la forme d’une application mobile. Celle-ci permet de centraliser la commande des enceintes bluetooth de différentes marques sur une même interface. «Le portable devient capable de faire du multi-streaming vers toutes les marques de périphériques», nous expliquait Vincent Nallatamby, co-fondateur et CEO de Tempow.

Après un passage chez The Refiners, la start-up française Tempow avait franchi un cap en signant un partenariat avec Motorola. Ce premier accord avec un fabricant de smartphones a notamment permis d’intégrer la technologie de Tempow dans le Motorola Moto X4. Pour séduire d’autres fabricants de smartphones, Tempow travaille sur de nouvelles fonctionnalités. L’entreprise a notamment développé une technologie de traduction en temps réel via bluetooth. Celle-ci permet aux utilisateurs de programmer chaque casque ou oreillette sans fil sur une langue différente.

En 2018 la start-up française bouclait un tour de table de 4 millions de dollars (3,3 millions d’euros) mené par le fonds londonien Balderton Capital.

Depuis Tempow s’est spécialisé dans le developpement d’un OS à destination des oreillettes et s’est spécialisé dans l’univers Android.

Selon nos informations la startup aurait été acquise il y a quelques jours par Google, qui signe sa quatrième acquisition en France après celle de Sparrow, Flexycore et Moodstock.

Bouton retour en haut de la page
[Exclu] Avec Tempow, Google fait une quatrième acquisition de startups en France
NSO Group: le fabricant du logiciel d’espionnage controversé Pegasus ouvre une enquête
Les données des consommateurs, nouvelle mine d’or de la grande distribution depuis l’avènement de l’e-commerce
Cajoo
Quick commerce: pourquoi la livraison rapide à domicile peine à être rentable
[Livre Blanc] Comment surfer sur la vague du sales enablement ?
Après le boom de la pandémie, DocuSign s’effondre à la Bourse de Wall Street
Le Kremlin renforce sa mainmise sur l’Internet russe avec le rachat de VKontakte par Gazprom