ActualitéBlockchain / CryptoBusinessDecode Bootstrap, l'émissionLes levées de fondsPodcastTech

[BOOTSTRAP] Comment Arianee est passé à l’étape de seed avec une levée de fonds de 8 millions d’euros

Une émission animée par Richard Menneveux.

Lancé en 2017 par plusieurs figures de l’industrie du luxe et de la blockchain, à l’instar d’Alexandre Cognard et Christian Jorge, fondateurs de Vestiaire Collective, et de Frédéric Montagnon, co-fondateur de LGO (ex-Legolas Exchange), Arianee, qui opère sous le statut d’association loi 1901 à but non-lucratif, mise sur la blockchain pour convaincre les concurrents d’une même industrie à s’unir autour d’un même système d’information.

Un projet ambitieux dont la première étape a été développée en mode bootstrap. Frederic Montagnon nous explique les raisons de ce choix et comment il s’intègre dans une stratégie qui répond aux besoins de développement de l’entreprise, et s’aligne sur la maturité et les contraintes qui s’imposent aux fonds d’investissement

Nous vous invitons à vous abonner gratuitement à l’émission FrenchWeb Bootstrap sur Apple Podcast, Spotify, Deezer, Google Podcast, ou tout autre service de podcast qui nous distribue.

BPI France et ISAI viennent d’annoncer un financement de 8 millions d’euros dans Arianee, aux cotés de Cygni Labs, Noia Capital et d’entrepreneurs de la FrenchTech (Thibaut Elziere, Jonathan Cherki, Jonathan Benhamou, Clément Buyse).

Suivez moi
Bouton retour en haut de la page
[BOOTSTRAP] Comment Arianee est passé à l’étape de seed avec une levée de fonds de 8 millions d’euros
Qu'est ce qu'un Webinar
Quel format choisir pour rendre votre webinar intéressant ?
Machavia Pichet, sans diplôme et manager chez Blablacar
Comment Big Mamma veut réinventer le paiement au restaurant avec sa startup Sunday?
[DECODE Quantum] Rencontre avec Alexia Auffeves, Directrice de Recherche au CNRS
Publicités politiques: la Commission européenne veut imposer la transparence aux plateformes
[Serie B] Smartphones reconditionnés: la startup française CertiDeal lève 15 millions d’euros