ActualitéBusinessFinTechInvestissementsLes levées de fonds

Buy now, pay later: soutenue par Amazon, la startup indienne Capital Float lève 50 millions de dollars

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Le marché mondial du paiement différé, ou « Buy now, pay later » (BNPL), est en très forte croissance depuis la pandémie. Démocratisé dans l’e-commerce, il compte déjà des géants bien installés, à l’instar du Suédois Klarna valorisé à 37,8 milliards d’euros ou la FinTech australienne Afterpay, rachetée par Square, la startup de Jack Dorsey, pour pas moins de 29 milliards de dollars en août dernier.

Cependant, selon les spécificités de chaque pays, on voit éclore des startups de paiement fractionné bien particulières, à l’instar de Paidy au Japon, rachetée par PayPal pour 2,7 milliards de dollars. En effet, pour se faire une place dans un pays où les transactions en espèces sont encore majoritaires, Paidy propose aux utilisateurs d’acheter en ligne et de payer en plusieurs fois, en espèces, dans des magasins de proximité. Une formule gagnante pour la licorne qui revendique plus de 4,3 millions de comptes actifs.

En Inde, le marché du BNPL en est encore à ses débuts. Sur 1,36 milliard d’habitants, on estime que 58 millions de cartes de crédits seulement ont été utilisées en 2020. Afin d’encourager cette pratique, des plateformes de prêts et de paiement différé ont vu le jour dans le pays, comme ZestMoney, LazyPay ou encore Capital Float. Cette dernière, soutenue par Amazon depuis avril 2019, annonce aujourd’hui un nouveau tour de table de 50 millions de dollars.

Le marché du BNPL encore à ses débuts en Inde

L’opération a été menée par Lightrock India, avec la participation de Sequoia Capital India, Ribbit Capital, Creation Investments, ainsi que des entrepreneurs David Vélez de Nubank, Kunal Shah de CRED et Amrish Rau de Pine Labs. Ce tour de table porte le financement total de la FinTech indienne à 150,4 millions de dollars. Pour rappel, Amazon a investi 22 millions de dollars dans la startup basée à Bangalore.

Fondé en 2013 par Gaurav Hinduja et Sashank Rishyasringa, Capital Float déploie une plateforme de prêts et un service de paiement différé. Concrètement, Capital Float évalue d’abord sur sa plateforme l’éligibilité des particuliers ou entrepreneurs à un prêt. Une fois le profil validé, la startup propose à l’utilisateur des crédits à court terme qui financeront ses achats sur des sites partenaires.

Parmi ses partenaires, la startup compte notamment Amazon India, Unacademy ou encore la plateforme de voyage MakeMyTrip. Ce système permet à des Indiens de bénéficier des prêts rapidement et de les rembourser dans le temps, en ligne, via des plateformes comme Paytm par exemple, ou Walnut racheté par Capital Float en 2018. La moitié des utilisateurs de la plateforme ne possèdent pas de carte de crédit, indique l’entreprise.

2,5 millions de clients

Au cours des derniers trimestres, la startup a connu une croissance significative qui lui permet de revendiquer aujourd’hui 2,5 millions de clients, qui effectuent plus de 2 millions d’achats par mois. Capital Float ambitionne désormais de développer sa plateforme de BNPL et d’étendre son écosystème de partenaires.

En France, le marché du BNPL pourrait ainsi atteindre les 10 milliards d’euros à la fin de l’année 2021, selon les estimations des professionnels, contre 6 milliards d’euros en 2019. Des startups françaises comme Alma sont bien conscientes du phénomène et du nouveau marché qui s’offre à elles. Cette dernière a récemment lancé son propre service « Buy now, pay later » après avoir levé 49 millions d’euros supplémentaires en janvier dernier. Alma développe en effet de nouvelles fonctionnalités comme le paiement fractionné jusqu’à 12 fois, pour toucher davantage de marchands en France et en Europe.

 

Capital Float : les données clés

Fondateurs : Gaurav Hinduja et Sashank Rishyasringa
Création : 2013
Siège social : Bangalore, Inde
Secteur : FinTech
Activité : plateforme de prêts et service de paiement différé


Financement : 50 millions de dollars auprès de Lightrock India, avec la participation de Sequoia Capital India, Ribbit Capital, Creation Investments, ainsi que des entrepreneurs David Vélez de Nubank, Kunal Shah de CRED et Amrish Rau de Pine Labs.

Bouton retour en haut de la page
Buy now, pay later: soutenue par Amazon, la startup indienne Capital Float lève 50 millions de dollars
Après le boom de la pandémie, DocuSign s’effondre à la Bourse de Wall Street
Le Kremlin renforce sa mainmise sur l’Internet russe avec le rachat de VKontakte par Gazprom
6 questions pour comprendre l’organisation des élections du CSE
VTC : le Singapourien Grab entre à Wall Street, valorisé à près de 37 milliards de dollars
Chatbots : passons de l’intelligence artificielle à l’efficacité bien réelle
Qairn la startup qui veut simplifier le marketing dans les secteurs réglementés