A la uneActualitéStartupTechTransport

Careem, un rival d’Uber au Moyen-Orient, lève 60 millions de dollars

Le montant

Les services de chauffeurs privés n’en finissent pas de susciter l’intérêt des investisseurs. Après Yidao Yongche, Didi Kuaidi et Uber qui pourrait être la start-up non cotée la mieux valorisée au monde, c’est au tour de Careem au Moyen-Orient de rejoindre le club. La start-up créée à Dubaï en 2012 vient de lever 60 millions de dollars en série C auprès principalement de fonds d’investissement Abraaj Group, d’après le communiqué. Cet investissement est l’un des plus importants de la région, dans le secteur des nouvelles technologies.

Le marché 

Au Moyen-Orient, le marché des chauffeurs privés est encore à bâtir. Reste néanmoins que l’Américain Uber a déjà mis un pied à Dubaï depuis 2014, ainsi que dans les autres villes principales d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient (Casablanca, Doha, Beyrout, Le Caire ou Abu Dhabi). Depuis 2012, Careem s’est, elle, étendue à 20 villes différentes, allant du Maroc au Pakistan en passant par l’Arabie Saoudite, les Emirats et l’Egypte. Careem revendique une croissance de 30% par mois depuis trois ans. Elle a notamment noué un partenariat avec Etihad, une des deux compagnies leader locales, sur un programme de membership.

Les objectifs de la Start-up

Avec cette levée de fonds, la société compte s’étendre au Pakistan, dans les pays du Moyen-Orient et en Afrique. Elle veut également développer de nouveaux produits et services.

Siège: Dubaï

Date de création: juillet 2012

Fondateurs: Mudassir Sheikhan, Magnus Olsson et Abdullah Elyas

Levée de fonds: 10 millions de dollars (2014), 1,7 million (2013)

Bouton retour en haut de la page
Careem, un rival d’Uber au Moyen-Orient, lève 60 millions de dollars
[Série A] Sastrify lève 15 millions de dollars auprès de FirstMark Capital
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs
Investissements
Licornes françaises: où sont les femmes?
Instagram propose à ses influenceurs de vendre des abonnements à leurs followers
[Build Up] Luko fait l’acquisition de son concurrent allemand Coya
[Build Up] Hublo rachète Mstaff pour compléter son offre de gestion des remplacements du personnel de santé