Lost in the internet

Ce que nous ne vous avons pas dit cette semaine: Figma vs Adobe, Quiet firing ou pas, Greg Rutkowski vs Picasso, que devient Cédric O?

Retrouvez chaque semaine ma chronique en exclusivité dans notre newsletter

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

J’ai attendu la fin de ce week-end ensoleillé pour revenir sur quelques informations que la rédaction de FrenchWeb n’avait pas traitée ou qui méritaient d’être abordées sous un autre angle. J’en profite pour souhaiter un très bon anniversaire 5.0 à mon ami Ouriel Ohayon, CEO de Zengo et vieux briscard des internets.

Vous pouvez recevoir cette chronique par mail le samedi matin en vous abonnant à notre newsletter.

En préambule, je souhaitais remettre en avant:

  • Le startup studio 321 Founded fondé par Patrick Amiel, qui accompagne de nombreux grands groupes dans le développement de nouveaux business et que nous vous proposons de découvrir tout en image au travers de ce reportage.
  • Les discussions passionnantes avec trois de nos membres, Yann Lechelle, Pierre Poignant, et Alexandre Pachulski pour échanger dans Le Club sur les impacts de la crise sur la tech ou encore le nouveau rôle des managers. Vous pouvez d’ailleurs écouter ce podcast sur toutes les bonnes plateformes Apple Podcast, Spotify et bien sûr Deezer.

FIGMA, un deal de 20 milliards de dollars, qui valorise la startups 50 fois son ARR

Mais revenons sur l’annonce d’Adobe qui n’a pas manqué de surprendre par son montant bien entendu, et surtout la valorisation qui serait d’environ 50 fois l’ARR de Figma, un chiffre qui peut faire bondir en cette période glaciaire et qui fait de Figma l’une des sociétés les mieux valorisées, d’autant plus à ce niveau d’acquisition. A titre de comparaison Salesforce aurait payé 26x le chiffre d’affaires de Slack, pour un montant d’acquisition de 27,7 milliards de dollars.

Est-ce en entendant Mickael Corleone dans le Parrain s’exclamer “Sois proche de tes amis, et encore plus proche de tes ennemis” que Shantanu Narayen, le CEO d’Adobe s’est convaincu de faire l’acquisition de Figma, une startup créée il y a tout juste 10 ans, c’est sans doute la premiere question que nous ne manquerons pas de lui poser.

Cela étant à y regarder de plus près, qu’on l’analyse comme offensive ou / et défensive, Figma Adobe coche de nombreuses cases.

Ok, si la startup ne faisait que 400 millions de dollars d’ARR (annual recurring revenue) à la fin de l’année 2022, Figma réalise 100% de croissance par rapport à 2021, avec un NDR (Net Dollar retention) supérieur à 150%!

Fort de ses 850 collaborateurs, Figma a développé un modèle économique qui lui permet d’avoir une marge brut très confortable d’environ 90% et de générer un operating cash flow (OCF) positif.

Des indicateurs plus que positifs d’autant si l’on considère la taille du marché, qui est estimée à 16,5 milliards de dollars à horizon 2025.

Autre argument en la faveur de la décision du CEO de la firme de San José, c’est une acquisition que d’autres acteurs de la tech ne pourront plus faire, même si des compétiteurs existent, comme Sketch ou Canva. Qui d’Apple, Microsoft ou encore Google va sortir le stylo?

Enfin Figma adresse une communauté d’utilisateurs qu’Adobe est en peine d’atteindre malgré les nombreux efforts mis en oeuvre depuis plusieurs années, je crois que l’on peut même parler d’utilisateurs hostiles aux solutions proposées par Adobe.

Si l’opération nécessite l’avis favorable de l’autorité de la concurrence, l’intégration de Figma ne sera probablement pas pour tout de suite, Shantanu Narayen a d’ailleurs indiqué que Dylan Field allait continuer de développer Figma en toute indépendance.

Ce dernier illustre d’ailleurs parfaitement cette nouvelle génération d’entrepreneurs, tombé dès l’université dans la marmite tech: stage chez Linked In, Flipboard, il organise et participe à des hackathons, et programmes entrepreneuriaux dont Thiel Fellowship, un programme créé par Peter Thiel à destination des jeunes de moins de 22 ans, qui lui octroie 100 000$ pendant 2 ans. C’est ainsi qu’il monte Figma avec Evan Wallace.

Figma a réalisé 6 tours de table pour un montant de près de 333 millions de dollars, le dernier tour valorisant la startup 10 milliards de dollars. Les grands gagnants? Terrence Rohan,Jeff Weiner (Linked In) Index Ventures, Grey lock, Kleiner Perkins…

L’opération avec Figma se compose d’un échange d’action à hauteur de 50% du montant de la transaction mais également 50% en cash. Compte tenu de ses liquidités disponibles (3,97 milliards de dollars), Adobe empruntera probablement une grande partie du règlement en numéraire.

Si l’opération fait déjà le succès des fonds qui ont investi dans Figma, l’opération pourrait s’avérer encore plus profitable si Adobe retrouvait ses couleurs de l’an passé en bourse. L’action Adobe a dévissé de près de 20% suite à cette acquisition. La cotation était vendredi de 299,5$, un nouveau marqueur baissier d’Adobe, qui cotait à son plus haut, soit 688$ le 19 novembre 2021.

La firme de San José est maître dans la croissance externe, et a déjà entrepris 59 opérations de M&A, notamment en 2018 avec l’acquisition de Marketo, spécialiste du marketing automation pour 4,75 milliards de dollars soit plus de 10x le chiffre d’affaires estimé (321 millions de dollars, selon l’agence de notation Moody’s Investors Service), une autre acquisition de ce niveau date de 2005 avec Macromedia acheté 3,4 milliards de dollars.

Enfin, si vous voulez savoir pourquoi choisir Adobe XD plutôt que Figma, je vous donne rendez-vous sur la page du comparatif ADOBE XD vs Figma.


Les entreprises tech ont plus licencié aux 3 premiers trimestres 2022 que pendant toute l’année du Covid

Si certains doutent de la crise …, de nombreuses entreprises de la tech licencient ainsi en 3 trimestres, le nombre de licenciement dépasse celui de toute l’année 2020. Un chiffre qui devrait malheureusement continuer de grimper de nombreuses startups et scale up notamment en France se contentant de réduire drastiquement leurs recrutements, avant d’être contraintes à déployer de coûteux plans de licenciement.

Le site Layoffs.fy référence l’ensemble des sociétés qui licencient, dont en septembre:

  • Twillio – 11% 800 personnes
  • Acast 15%
  • Patreon – 17%
  • Taboola – 6%
  • Medium – 25%
  • Snap – 20% 1280 salariés

Conclusion: ça balance pas mal dans le future of work, après la Great Resignation, le Quiet Quitting, c’est le tour du Quiet Firing… je crois que j’ai fait un carton plein au #bullshitbingo


Greg Rutkowski bientôt plus populaire que Picasso?

Nous vous parlions la semaine dernière de ces solutions d’intelligences artificielles à l’instar de Stable Diffusion qui permettent de créer une image à partir d’une phrase descriptive.

L’artiste polonais connu pour ses oeuvres fantastiques notamment pour des éditeurs de jeux video comme Sony, ou Ubisoft est devenu l’une des principales sources d’inspirations des AI, lorsqu’il s’agit de créer un univers fantasmagorique. Ainsi son nom aurait été utilisé plus de 93000 fois selon le moteur de recherche Lexica, qui crawle les images créées par Stable Diffusion contre 2000 requêtes pour Picasso ou encore Leonard de Vinci.

Une popularité qui ne semble pas plaire à l’artiste qui craint que de voir son travail disparaître des moteurs de recherche, noyé par des créations générées par l’AI de Stable Diffusion.

et si l’objectif d’Elon Musk n’était pas tant la conquête de mars que l’internet par satellite?

A l’occasion de la venue à Paris de Gwynne Shotwell, la numéro 2 de Starlink, on apprend que le réseau telecom par satellite revendique 700 000 clients dans le monde, dont 6 500 en France. Si l’offre est disponible depuis mai 2021, c’est surtout depuis que Starlink a baissé son abonnement mensuel à 50 euros par mois en août que les abonnements s’envolent. Une offre particulièrement appréciée dans les zone blanches encore très nombreuses en France.

Si Starlink est la filiale de Space X, son business pourrait dépasser celui de sa maison mère, le marché des lanceurs de satellite est estimé entre 6 à 8 milliards de dollars par an, contre 1000 milliards de dollars pour celui des telecom, conquérir 3% de part de marché ferait de Starlink une véritable vache à lait, parfaite pour financer les projets plus long terme de sa maison mère. La société créée par Elon Musk a investi près de 10 milliards de dollars pour développer son réseau composé de plus de 2000 satellites. A terme, SpaceX compte mettre plus de 30 000 satellites en orbite.

Palantir compte désormais 150 ingénieurs “de très haut niveau” parmi ses équipes françaises selon Fabrice Brégier, qui dirige la filiale française. Ils étaient une trentaine à son arrivée fin 2018

Fives a fourni à DHL un systeme d’automatisation pour son mega hub logistique de Coventry de 25000 m2 permettant de gérer 56 000 articles par heure!

La ville de Paris souhaite taxer les livraisons: Anne Hidalgo a demandé à Nicolas Bonnet Oulaldj, élu PCF, membre de la 7ème commission (Associations – Sports – Relations internationales) et Paul Simondon élu PS, Adjoint à la Maire de Paris en charge des finances, du budget, de la finance verte et des affaires funéraires, de se charger de trouver de nouvelles ressources fiscales, notamment en faisant contribuer l’économie numérique et le commerce de livraison. Des mesures qui feraient l’unanimité de la plupart des partis politiques.

Changement de doctrine en matière de cyberattaque: le gouvernement accepterait une couverture assurancielle des rançons exigées lors de cyberattaques, à condition que la société victime dépose plainte dans les 48 heures, un changement qui va à l’encontre de la recommandation du rapport Faure Muntian qui préconise d’interdire aux assureurs d’indemniser les rançons et de sanctionner les sociétés qui cèdent aux demandes des cyberrançonneurs, à l’instar de ce qui se fait aux Etats Unis, par le Trésor Américain au travers de l’OFAC.

Nominations:

  • Cédric O est nommé membre du High Level Advisory Group on Space Exploration de l’agence spatiale européenne (ESA)
  • EN EXCLU ,-) Après avoir animé les pages Startups de notre confrère Les Echos, puis dirigé le collectif SISTA Deborah Loye rejoint Eurazeo en tant que Senior Manager en charge du développement du portfolio et des relations corporates.

Le chiffre de la semaine:

2,7 milliards de personnes n’ont toujours pas accès à Internet dans le monde, soit un tiers de la population mondiale. Cette absence de connexion touche en particulier l’Afrique qui ne compte que 40% de sa population ayant accès à Internet.

En 2022 5 milliards de personnes ont accès à internet (5 millions en 1992)

 

Bouton retour en haut de la page