AsieBusinessLes ExpertsManagement

Et si les collaborateurs apprenaient les uns des autres?

Aujourd’hui, 87% des collaborateurs sont désengagés au travail, ce qui signifie, qu’ils viennent au bureau pour remplir leurs heures. Les organisations peinent à redonner sens, énergie et flexibilité au travail. Et si leur donner la possibilité de s’organiser pour apprendre les uns des autres était la solution?

Bien conscient de son efficacité, Google a déjà adopté cette pédagogie. Plus de 55% de son département «Apprentissage et Développement» est administré par une communauté de 2000 pairs.

Le programme «Googler to Googler», assigne les collaborateurs volontaires de tous les départements dans des rôles de formation des pairs de tous les talents ou compétences. Les collaborateurs eux-mêmes délivrent des cours d’orientation de carrière, aussi bien que des sessions sur le kickboxing ou les savoir-être pour les ingénieurs.

Promouvoir une culture de collaboration

En effet, la collaboration ne consiste pas uniquement à travailler ensemble pour résoudre des problèmes, mais aussi à partager le savoir et aider ses pairs à développer leurs compétences et talents.

En donnant les moyens aux collaborateurs d’apprendre entre eux, l’organisation intègre de fait l’apprentissage comme une méthode de travail. On peut croire que les cours de management sont plus reliés à la performance au travail que les autres, tels que kickboxing, par exemple. Mais ce n’est pas le cas, toute possibilité expérience d’apprentissage de groupe en P2P contribue à former au leadership, à la collaboration. Dans ce dernier cas, la technique devient un prétexte, un moyen pour former aux soft skills. Ces dernières seront cruciales dans un monde du travail moderne. 

Promouvoir une culture d'innovation

L’apprentissage entre pairs permet à des communautés d’univers différents de se retrouver et d’apprendre les uns des autres. Ainsi, l’organisation accroît les interactions et casse les silos entre départements. On retrouve cette pédagogie dans la culture maker, un mouvement contemporain qui réhabilite l’apprentissage par la pratique dans un cadre social, motivé par l’amusement et l’accomplissement personnel. Ces communautés se retrouvent dans les lieux dits, hackerspaces, makerspaces, ou fablabs. Ces milieux sont très propices à la créativité et l’innovation.

D’ailleurs, à la suite d’une des sessions du programme «Googler to Googler», un des collaborateurs a écrit un livre sur la méditation, devenu best seller, connu sous le nom «Search Inside yourself».

Un autre a développé une méthodologie, aujourd’hui utilisée comme processus de design thinking, autrement dit, pensée créative pour tous les départements.

Engager les collaborateurs

Ensuite, l’organisation offre la possibilité aux collaborateurs de se présenter sous leur meilleur jour, en exprimant leurs passions et talents pour le design, photographie, ou la méditation.

On permet aux collaborateurs de grandir à partir de leurs forces ou de leurs caractéristiques positives. En effet, nous sommes tous meilleurs sur certaines tâches ou sujets, et nous serions plus heureux et productifs, si nous passions plus de temps à faire ces choses.

L’étude par Gallup sur 1,2 millions de collaborateurs relève que les travailleurs sensibilisés à la notion de talents et points forts, sont 14% voire 25% plus productifs que ceux qui n’ont pas été formés à ces notions.

Principes de l'apprentissage entre pairs

L’apprentissage consiste à se former entre nous, par nous et pour nous. Tout le monde peut créer et animer un groupe d’apprentissage sur le sujet de son choix, sans être forcément être un expert. En effet, l’apprentissage ne vient pas d’une seule personne mais de l’interaction avec un groupe bienveillant et interdisciplinaire, de préférence. L’apprentissage est motivé par une envie, un besoin ou un intérêt personnel des participants. Enfin, on apprend par l’expérience, en participant à des discussions ou activités ludiques. Un des apprenants témoigne «J’ai compris que l’apprentissage ensemble est amusant + plus puissant que l’apprentissage d’un unique formateur. Faire est ce qui apprend le plus ».

Economiser en puisant dans les ressources internes

Les organisations dépensent de plus en plus d’argent pour former leurs collaborateurs. Selon une étude par Deloitte, la dépense en formation a crû de 12% l’année dernière, suivi par un gain de 10% en 2011. Or, l’apprentissage entre pairs est aussi beaucoup moins chronophage et coûteux que la planification de formations formelles administrées par le département RH.

Les organisations qui ne peuvent pas se permettre d’accroitre leurs coûts de formation peuvent encore renforcer leurs prestations de formation en puisant dans les compétences, talents et expertises des collaborateurs. Nous avons calculé que l’apprentissage entre pairs pourrait faire économiser plus de 300 millions d’euros de formation et en productivité a une grande organisation comme L'Oréal.

Pourquoi c'est le moment? 

Les organisations doivent se préparer à un avenir du travail, caractérisé par une grande flexibilité des métiers, volonté d’identification dans les parcours et de créativité dans les postes.

Le développement d’intelligence artificielle va supprimer des millions d’emplois. Plus que jamais, les organisations doivent trouver des solutions pour renouveler les compétences de leurs collaborateurs … rapidement et continuellement. L’apprentissage entre pairs permet de répondre aux besoins de formation, en étant plus proche des besoins des apprenants et permet de créer un espace où se réinventer.

Des outils d’auto-organisation pour permettre aux collaborateurs d’apprendre les uns des autres vont accélérer le changement organisationnel pour le bénéfice des collaborateurs plus créatifs, heureux et productifs.

 

[tabs] [tab title= « A propos »]

dianne-lenneDiane Lenne est la fondatrice de WAP — We Are the Projects, une organisation dont la mission est d’engager ses collaborateurs par des méthodologies et technologies basées sur l’apprentissage par les pairs. WAP organise notamment des petits déjeuners dédiés à cette thématique. 

Mail: diane@dlenne.eu

Twitter: @dianelenne

 

 

[/tab] [/tabs]

 

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits
Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This