ActualitéBusinessFinTechHR TechInvestissementsLes levées de fonds

Face à Spendesk, la FinTech Expensya lève 20 millions de dollars

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Si les dépenses professionnelles des entreprises ont été bouleversées par la crise du coronavirus, avec l’effondrement brutal des voyages d’affaires, cela n’entame pas la confiance des start-up qui développent des solutions pour simplifier la gestion de ces dépenses. C’est notamment le cas d’Expensya qui annonce une levée de 20 millions de dollars auprès de MAIF Avenir et de Silicon Badia. ISAI, le fonds emblématique de la Tech française dirigé par Jean-David Chamboredon, et Seventure Partners, qui avaient pris part au précédent tour de table de l’entreprise (4,5 millions de dollars en décembre 2018), ont également participé à l’opération.

Fondée en 2014 par Karim Jouini et Jihed Othmani, deux anciens ingénieurs de Microsoft, la FinTech franco-tunisienne s’est d’abord attaquée à la gestion des notes de frais avant d’élargir son champ d’action fin 2018 à l’ensemble des frais professionnels (frais généraux, achats en ligne, transports en commun…). «C’est un marché mal équipé depuis au moins 25 ans», estime Karim Jouini, co-fondateur et CEO d’Expensya. Et d’ajouter : «L’époque où une entreprise avait 30 outils qui ne se parlent pas a vocation à disparaître.»

Écoutez notre échange avec Karim Jouini :

Pour mettre fin à cette ère archaïque, et notamment à l’usage d’Excel dans les entreprises, Expensya mise sur l’intelligence artificielle, de manière à automatiser la gestion des dépenses professionnelles et ainsi simplifier le quotidien des dirigeants et des collaborateurs. Pour fluidifier les différents flux de dépenses, Expensya a également constitué un réseau d’une cinquantaine de partenaires (Uber, Microsoft, Cegid, Orange, BNP Paribas…). Par exemple, quand un salarié effectue un trajet en Uber, la facture est automatiquement envoyée vers Expensya. A ce jour, la FinTech revendique plus de 5 000 entreprises clientes dans une centaine de pays, à l’image de H&M, Volvo ou encore Swiss Life, qui réunissent un demi-million de salariés sur sa plateforme.

Multiplier l’activité par 10 en 5 ans

Avec ce tour de table de 20 millions de dollars, Expensya, qui opère déjà en France, en Allemagne et en Espagne, prévoit d’accélérer son expansion en Europe alors que le marché est en pleine consolidation. «Au moment de notre lancement en 2014, il y avait peut-être une centaine d’acteurs en Europe, il en reste une quinzaine», note Karim Jouini. «C’est un marché assez segmenté par taille de client. Notre cible type, ce sont les entreprises avec 50 à 10 000 salariés», ajoute-t-il. Objectif affiché : multiplier l’activité par dix en cinq ans.

Pour gagner du terrain en Europe, la société, qui compte actuellement 140 collaborateurs, entend non seulement renforcer ses effectifs, avec une centaine d’employés supplémentaires au cours des trois prochaines années, mais songe également à réaliser des acquisitions pour accélérer son développement. Il faut dire qu’Expensya doit faire face à des concurrents, dont la plupart se sont renforcés ces derniers mois, comme Spendesk qui a levé 18 millions de dollars en octobre dernier pour compléter sa série B entamée par un tour de table de 38 millions de dollars en septembre 2019.

Expensya : les données clés

Fondateurs : Karim Jouini et Jihed Othmani
Création : 2014
Siège social : Paris
Secteur : FinTech
Activité : solution d’automatisation de la gestion des dépenses en entreprise


Financement : 20 millions de dollars en avril 2021, 4,5 millions de dollars en décembre 2018…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Face à Spendesk, la FinTech Expensya lève 20 millions de dollars
EdTech: Engageli lève 33 millions de dollars auprès de Maveron et Educapital
Amazon gagne en justice contre l’UE au sujet de ses rabais fiscaux au Luxembourg
Vinted lève 250 millions d’euros pour conquérir l’Europe
Tesla chute en Bourse, souffrant de chiffres de ventes décevants en Chine
E-santé: Aga Care lève des fonds pour développer son coach virtuel de bien-être
Boosté par les GAFAM, le fleuron français des câbles sous-marins ASN espère doubler ses revenus