ActualitéBusinessEuropeFinTechInvestissementsLes levées de fonds

FinTech : Pennylane lève 15 millions d’euros auprès de Sequoia

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Nouvelle levée de fonds en 2021 pour Pennylane. Moins de six mois après avoir levé 15 millions d’euros, la FinTech française, qui développe une plateforme pour connecter dirigeants d’entreprise et experts-comptables, boucle un nouveau tour de table pour un montant similaire. Dans le cadre de cette opération, la start-up accueille à son capital le prestigieux fonds américain Sequoia Capital (Google, PayPal, Stripe…). Il s’agit du premier investissement du fonds californien en France depuis l’ouverture de ses bureaux à Londres l’an passé pour dénicher des pépites européennes.

Fondée en janvier 2020 par Alexandre Roquoplo, Arthur Waller, Edouard Mascré, Félix Blossier, Quentin de Metz, Quentin de Metz, Tancrède Besnard, Tancrède Besnard et Thierry Déo, la FinTech française centralise toutes les données financières de l’entreprise (banque, achats, vente, caisse, services d’encaissement…) pour permettre aux dirigeants d’avoir une vision complète sur la santé des finances. Ces données sont également accessibles à l’expert-comptable de l’entreprise pour épauler les dirigeants dans la gestion de la trésorerie. Un domaine particulièrement critique dans le contexte actuel, la crise du coronavirus ayant mis les finances des entreprises à rude épreuve. 

Écoutez notre échange avec Arthur Waller, co-fondateur et CEO de Pennylane :

«Faire émerger le meilleur Operating System financier des start-up et PME au niveau européen»

A ce jour, Pennylane indique que sa solution est utilisée par plus de 1 000 entreprises, start-up et PME en tête, et 100 cabinets comptables. Parmi ses clients, la FinTech compte notamment Luko, Yuka ou encore Kymono. Au départ simple plateforme d’expertise comptable en ligne, la société étend progressivement son champ d’action pour devenir un véritable Operating System sur le volet financier à disposition des entreprises qui n’ont pas les moyens des grands groupes. Avec son approche, Pennylane entend se positionner en alternative à l’entreprise néo-zélandaise Xero et au groupe américain Intuit, qui proposent des solutions de gestion et de comptabilité à destination des petites entreprises.

Les 15 millions d’euros collectés auprès de Sequoia Capital doivent permettre à la FinTech française de devenir un acteur européen de référence dans la gestion financière des start-up et des PME. Dans ce cadre, elle prévoit d’étoffer sa plateforme avec de nouvelles fonctionnalités, avant de développer tout un écosystème de services financiers, à l’image d’un «App Store». «Cette levée nous conforte dans notre vision et notre ambition : faire émerger le meilleur Operating System financier des start-up et PME au niveau européen. Pennylane est une plateforme centralisatrice et ouverte, qui peut se connecter à tous les outils des dirigeants et qui permet à l’expert-comptable d’utiliser le même outil que son client, de communiquer avec lui et en donnant accès aux données à jour de l’entreprise à l’un et l’autre. C’est ce modèle innovant et stratégique pour son business que nous souhaitons offrir aujourd’hui à toutes les entreprises françaises et, à terme, européennes», explique Arthur Waller, co-fondateur et CEO de Pennylane. Cette expansion européenne fera peut-être l’objet d’un prochain tour de table. 

Pennylane : les données clés

Fondateurs : Alexandre Roquoplo, Arthur Waller, Edouard Mascré, Félix Blossier, Quentin de Metz, Quentin de Metz, Tancrède Besnard, Tancrède Besnard et Thierry Déo
Création : 2020
Siège social : Paris
Secteur : FinTech
Activité : plateforme de gestion financière et comptabilité dédiée aux start-up/PME et aux experts-comptables


Financement : 15 millions d’euros en juin 2021, 15 millions d’euros en janvier 2021…

Bouton retour en haut de la page
FinTech : Pennylane lève 15 millions d’euros auprès de Sequoia
Sorare signe la plus grosse levée de fonds de la French Tech avec une série B de 680 millions de dollars
Patrick Drahi
Altice (SFR) s’offre l’opérateur français Coriolis pour 415 millions d’euros
google
Censure: pourquoi l’emprise d’Apple et Google sur l’économie mobile menace les droits humains
OVHcloud entame son IPO à la Bourse de Paris
Marketing, développement, fonctions commerciales…: quels sont les salaires dans le digital?
Apple s’oppose à l’arrivée de France Digitale dans la procédure judiciaire lancée par l’État