BusinessFrenchWeb TVTech

FrenchWeb Talents : Rencontre avec Anne-Claire Le Hénaff, Engineering Manager chez la startup quantique Pasqal

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Analyser les besoins techniques tout en coordonnant son travail avec le projet de l’entreprise, c’est l’objectif de l’Engineering Manager, une profession qui varie selon les entreprises. Pour en parler, nous avons rencontré Anne-Claire Le Hénaff, Engineering Manager chez la startup quantique Pasqal, qui travaille sur la construction d’un nouvel outil web.

« Je travaille sur l’aspect software et la construction d’une plateforme cloud qui permettra aux utilisateurs de lancer des calculs sur un ordinateur quantique », explique Anne-Claire Le Hénaff, pour qui la dimension sociale et l’impact de son travail dans la société importent. « L’avantage d’être dans une entreprise est de pouvoir décupler sa capacité à avoir de l’impact. La technologie quantique va permettre d’augmenter la capacité de calcul dans certains domaines, notamment dans la recherche pharmaceutique ou dans l’énergie pour mieux se servir de nos ressources. »

Chez Pasqal depuis janvier 2022, elle manage à ce jour une équipe de 6 personnes pour déployer cette nouvelle plateforme. « Pasqal se développe très vite, l’équipe que je manage est amenée à grandir et à se diviser en sous équipes », précise-t-elle.

Interaction entre le hardware et le software

Ingénieure de formation, elle sort diplômée de l’École Polytechnique et du MIT (Massachusetts Institute of Technology) avant de faire ses armes chez Zoox, une startup américaine rachetée par Amazon pour plus d’un milliard de dollars en 2020. C’est au sein de cette startup spécialisée dans le développement de taxis autonome qu’Anne-Claire s’épanouit au poste de AI Verification Engineer.

« Dans les taxis autonomes, il y avait cette interaction entre le hardware et le software. C’est quelque chose qui me plaisait beaucoup et que j’ai retrouvé chez Pasqal. La partie hardware y est extrêmement développée car c’est le cœur de la technologie, mais il y a également des applications software en termes de développement d’algorithmes ».

Parmi ses modèles et mentors, elle cite son professeur au MIT et Aicha Evans, CEO de Zoox. Cette Française a impulsé une nouvelle dynamique à la startup dès son arrivée. « Elle nous a montré comment on pouvait réaliser quelque chose qui semblait impossible. Le domaine des taxis autonomes est extrêmement difficile et aujourd’hui des ingénieurs sont en train d’y arriver ».

« De ce que j’ai pu constater, l’Europe est à la pointe, en compétition directe avec les États-Unis »

Dans le secteur du quantique, les géants de la Tech se bousculent, en particulier aux États-Unis où des entreprises comme Microsoft, IBM ou Google se sont positionnées. « De ce que j’ai pu constater, l’Europe est à la pointe, en compétition directe avec les États-Unis », commente l’Engineering Manager chez Pasqal, qui revient sur les différentes technologies sur lesquelles reposent le quantique.

« Pasqal est basé sur la technologie des atomes neutres, certaines sur les technologies à base d’ions, etc. Ça en fait un domaine très divers dans lequel on ne sait pas encore quelle technologie restera dans des dizaines ou vingtaines d’années à venir ».

Retrouvez l’interview complète d’Anne-Claire Le Hénaff, Engineering Manager chez Pasqal :

Bouton retour en haut de la page