Frenchweb recrute un chef de projet editorial et un responsable partenariats
ActualitéBusinessHealthcareIndustrieStartupStartup du jourTech

[FW Radar] DNA Script, la start-up capable de produire un ADN de synthèse grâce à des enzymes naturelles

Thomas Ybert, Sylvain Gariel et Xavier Godron se sont rencontrés chez Total à Paris et à San Francisco. Thomas travaillait sur un projet de biologie qui visait à faire produire du biocarburant à des levures, et c’est à ce moment-là qu’il s’est rendu compte du fait que la synthèse d’ADN était extrêmement limitante dans ses expériences : sur un mois de travail, il devait attendre 3 semaines la livraison de ses molécules d’ADN, pour seulement une semaine d’expériences ! Après leur retour en France, en 2014, ils ont décidé de créer DNA Script pour trouver une solution à ce problème.

Plus de détails avec Sylvain Gariel, co-fondateur de DNA Script :

FrenchWeb: À quel besoin répond votre service?

L’ADN est aux sciences de la vie ce que le silicium est à l’informatique. C’est une molécule centrale dans tous les projets en sciences de la vie. Qu’il s’agisse d’étudier un mécanisme cellulaire, de produire certains nouveaux traitements contre le cancer ou de modifier un micro-organisme pour produire des fibres textiles, la fabrication de l’ADN est une étape essentielle du processus.

Aujourd’hui, c’est une étape limitante car les délais de production sont bien plus longs que les expériences elles-mêmes. La technologie développée par DNA Script permettra de fabriquer ces molécules d’ADN bien plus rapidement, et même de produire certaines molécules qui ne peuvent pas l’être aujourd’hui, donc de permettre aux chercheurs de réaliser plus d’expériences et d’imaginer de nouvelles stratégies.

Quelle est votre proposition de valeur?

La technologie de DNA Script permet de produire des molécules d’ADN de meilleure qualité, de plus grande longueur et bien plus rapidement que les méthodes de production actuelles le permettent, et ce, de manière moins polluante. Pour cela, nous avons spécialement adapté des enzymes naturelles, qui ont été optimisées au cours de millions d’années d’évolution pour réaliser cette tâche.

Qui sont les utilisateurs de vos solutions?

Nous visons tous les laboratoires de recherche en sciences de la vie, qu’ils soient académiques ou dans l’industrie. Les applications sont dans le domaine de la santé (développement d’anticorps, thérapies géniques et cellulaires, …), de la biologie synthétique (production par des microorganismes de biocarburant, de matériaux innovants pour la cosmétique, le textile, de parfums, …) et même dans le stockage de données. Les chercheurs utilisent l’ADN pour développer de nouveaux produits ou, dans le cas des thérapeutiques, de nouveaux médicaments qui peuvent être personnalisés.

Quel est votre plan de développement?

DNA Script est aujourd’hui une équipe d’une petite trentaine de personnes, principalement en R&D, basée à Paris. Nous développons toujours notre technologie enzymatique de synthèse d’ADN, mais nous espérons arriver sur le marché de manière progressive dans les deux prochaines années. Notre croissance est forte, et continuera à s’intensifier : il s’agit de passer d’une échelle pré-industrielle, de laboratoire, à une échelle industrielle.

Nous voulons devenir une entreprise capable de servir un marché mondial dont la plupart des clients se trouveront aux Etats-Unis et en Asie, tout en conservant une identité et un ancrage français forts. La France est un pays extrêmement intéressant pour développer des activités de R&D et nous y sommes attachés.

Quels sont vos enjeux?

Le marché de l’ADN synthétique représente 1,5 milliards d’euros par an, et croît à un rythme d’environ 10% par an. Les marchés applicatifs qui en découlent se chiffrent en dizaines de milliards. Un des enjeux commerciaux majeurs pour DNA Script est de s’imposer dans un marché où de gros acteurs industriels sont installés, tels ThermoFisher ou Merck, en développant une capacité de production industrielle et une chaîne logistique robuste.

A plus court terme, même si la société est bien financée et soutenue par des investisseurs financiers et industriels spécialistes du secteur, nous aurons besoin de financement additionnel pour mener à bien ce scale-up. Bien entendu, le renforcement de notre superbe équipe avec l’arrivée de nouveaux profils, en particulier issus de l’industrie, sera un point crucial de ce processus.

Qui sont vos concurrents?

Il existe de gros acteurs industriels qui utilisent la méthode chimique classique de synthèse d’ADN, dont notre technologie enzymatique dépasse de loin les performances. Deux autres sociétés développent des méthodes enzymatiques similaires à la notre : Molecular Assemblies aux Etats-Unis, Nuclera Nucleics au Royaume-Uni. Ces deux sociétés sont moins avancées à la fois sur le plan technologique et sur celui du développement business : nous sommes aujourd’hui la seule société de synthèse enzymatique dont les fragments d’ADN ont été utilisés pour réaliser une expérience de biologie moléculaire. Notre technologie est donc déjà démontrée.

Qui est l’entrepreneur qui vous inspire? Pourquoi?

Phil Knight, le fondateur de Nike, m’inspire beaucoup, il a su créer une marque formidable, devenue totalement à part sur un marché ultra compétitif.

Les 5 applications qui vous sont indispensables et pourquoi :

Facetime, Whatsapp et Wechat car nos investisseurs et partenaires sont internationaux
Slack et Trello pour le travail en équipe

Les 5 événements tech auxquels il faut absolument participer et pourquoi :

L’Echappée Volée, HT, TED, à la fois pour s’ouvrir l’esprit et se tenir au courant des grandes tendances « deeptech ».
Les conférences JPMorgan et Synbiobeta à San Francisco pour avoir un panorama sur les dernières tendances de notre industrie, les biotechnologies.

Une start-up à nous faire découvrir ?

Daytwo, une start-up israelienne issue des travaux de l’Institut Weissman de Tel Aviv. L’application permet de concevoir un régime alimentaire personnalisé à partir des données de séquençage de votre microbiome. Incroyable !

Les données clés:

  • Fondateurs : Thomas Ybert, Sylvain Gariel, Xavier Godron
  • Date de création : Mars 2014
  • Levée de fonds : Nous avons levé un peu plus de 20 millions d’euros au total : 2,5 millions en 2016 lors de notre série Seed avec Sofinnova, Kurma et Idinvest ; 11 millions d’euros avec Illumina Ventures, Merck Ventures et les investisseurs historiques ; le reste en subventions de la part de Bpifrance et de la Commission Européenne.
  • Siège : Nous sommes basés à la Pépinière Santé Cochin, sur le campus de l’hôpital Cochin, dans le 14e arrondissement de Paris.

Tags

FrenchWeb

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Close
Share This