BusinessInvestissementsLes contributeursLes Experts

La levée de fonds, c’est pas automatique

Par Antoine Veron, rédacteur pour my-business-plan.fr

La levée de fonds a bonne presse, et elle apparaît presque comme le Saint Graal aux yeux de certains entrepreneurs. On en viendrait presqu’à croire que levée de fonds est synonyme de succès, ou que ce dernier est inenvisageable sans avoir levé. Pourtant, les exemples d’échecs ne manquent pas; pourquoi? comment? Petit tour d’horizon des raisons pour lesquelles vous devriez hésiter avant de de vous y consacrer.

Avant toute chose, il faut garder à l’esprit que le processus menant à la levée de fonds (étude de marché, business plan, modélisation financière, rencontre avec les investisseurs…) est long et fastidieux, donc chronophage. Il se fait au détriment de votre projet, à court terme si vous réussissez, mais à plus long terme si votre activité en pâtit trop parce que vous n’aviez pas prévu le coup.

Antoine Veron est rédacteur pour le site my-business-plan.fr.

contributeur

Régulièrement, FrenchWeb ouvre ses colonnes à des experts pour partager leur expérience, et meilleures pratiques.Les contributeurs sont des auteurs indépendants de la Rédaction de FrenchWeb. Leurs propos et positions leurs sont personnels.Nous ne diffusons pas de tribunes produites à des objectifs de RP, ou de SEO.Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
La levée de fonds, c’est pas automatique
IA: une startup lyonnaise dévoile un portique repérant les défauts des voitures en quelques secondes
Comment repenser les ressources humaines avec la relance et le numérique?
[#NoMatterWhat] Retail: comment s’adapter à la crise pour réussir cette fin d’année?
EdTech: Byju’s lève 300 millions de dollars auprès de BlackRock, Sands Capital et Alkeon Capital
Comment générer des recommandations sur Internet pour trouver de nouveaux clients?
Comet Meetings réalise un tour de table de 30 millions d’euros mené par la BPI et Pierre Kosciusko-Morizet
Copy link