BusinessData Room

Linxo, gérez tous vos comptes bancaires depuis votre iPhone

Lancé en octobre 2010, LINXO propose un service gratuit de gestion des finances personnelles.

Il permet de suivre l’évolution de tous ses comptes bancaires sur une seule et même interface, de catégoriser chaque opération et de recevoir une alerte en cas de dépense élevée ou de risque de découvert.

Récemment, LINXO a lancé son application iPhone permettant ainsi la configuration et la gestion de ses comptes via mobile.

La startup met l’accent sur la sécurité des données des particuliers. Elle utilise un niveau de sécurité élevé pour la transmission et le stockage des données et collabore avec des acteurs reconnus du marché des solutions de sécurité informatique. Toujours dans une optique de sécurité, l’utilisateur ne peut pas effectuer de transferts entre ses comptes.

Magré son utilité et la sécurité dont dispose le service, les utilisateurs seront-ils prêts à passer par un service tiers et via mobile pour gérer leurs comptes bancaires ?

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. C’est vraiment sûr comme site ?

    Vous l’avez utilisé et testé ?

    Pour ma part j’attends plus de retour du Web pour me lancer. Je trouve que nos banques déploient pas mal d’énergie pour se protéger du fishing. Pourquoi donner direct accès à ses comptes dans ce cas ?

    Est-ce que cette application est parrainée par les banques connectées ?

Bouton retour en haut de la page
Linxo, gérez tous vos comptes bancaires depuis votre iPhone
[BOOTSTRAP] Comment les entreprises qui bootstrappent s’adaptent elles à la crise?
Mon Super Voisin: le pivot qui a complètement changé la trajectoire de la startup
Paiement fractionné: la Banque Postale s’allie à la FinTech Alma
La startup de Jessica Alba Honest Company lève 413 millions de dollars lors de son IPO
La Cnil clôture les mises en demeure d’Engie et EDF sur les données collectées par les compteurs Linky
Transformation numérique: le groupe lyonnais Visiativ veut lever jusqu’à 8 millions d’euros