ActualitéTech

Ludovic Le Moan quitte la présidence de Sigfox, Jeremy Prince le remplace

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Il y a du mouvement au sein de l’état-major de Sigfox, société spécialisée dans les réseaux bas débit pour objets connectés. En effet, Ludovic Le Moan quitte la présidence de l’entreprise toulousaine. Ce changement de direction marque un tournant pour la société fondée en 2010 par Ludovic Le Moan et Christophe Fourtet. «Je souhaite beaucoup de succès à Jeremy et je suis convaincu qu’il mènera Sigfox à l’étape suivante de son évolution», a déclaré Ludovic Le Moan.

Jeremy Prince devient le président-directeur général de Sigfox. Il occupait le poste de président de Sigfox USA depuis mars 2019 et fait partie du comité exécutif de Sigfox depuis qu’il a rejoint la société en tant que directeur de la stratégie en 2018. «Je suis fier de devenir le dirigeant de cette fantastique entreprise qui a créé le réseau 0G et fait de l’IoT une réalité qui vient quotidiennement soutenir les entreprises du monde entier», a mis en avant Jeremy Prince.

Le marché concurrentiel des réseaux bas débit IoT

Sigfox, qui a conçu et déployé dans plus de 70 pays un réseau de télécommunication pour les objets connectés, est utilisé par 17 millions d’objets connectés dans le monde. L’entreprise toulousaine est présente à l’internationale avec des bureaux à Boston, Dallas, Dubaï, Madrid, Singapour, São Paulo et Tokyo.

Fin septembre, l’entreprise avait adopté un plan de départ de 47 salariés, dont 25 départs volontaires, sur un effectif total d’environ 400 personnes. La société a cependant quitté le célèbre classement français du Next40 pour rejoindre le French Tech 120. Sigfox rencontre une certaine concurrence sur le marché du réseau bas débit face aux entreprises membres de l’alliance LoRa mais aussi des opérateurs Orange et Bouygues ou encore Actility et Qowisio.

Un commentaire

  1. Le repositionnement de Sigfox en analyste du big data, était déjà une échappatoire a un business qui ne décolle pas…
    La levée de fonds en cours, visant à rechercher un nouvel investisseur est logiquement très difficile tant les pertes sont abyssales, et les perspectives du nouveau Business Model très aléatoires…
    Une des conséquences, c’est comme au foot, quand l’équipe ne gagne plus, on change l’entraîneur…
    Il y a eu tellement d’argent investi dans Sigfox, que les VCs et BPI, n’abandonneront pas le navire… et essaieront de limiter leurs pertes.

Bouton retour en haut de la page