ActualitéBusinessTech

[Made in océan Indien] Mauritius Space Program: zoom sur MIR-SAT1, le premier nanosatellite mauricien 1U

Par Vincent Pollet, correspondant FrenchWeb

Space in Africa, société de médias, d’analyse et de conseil spécialisée dans l’industrie spatiale et satellitaire africaine situé au Nigeria, revient sur un projet qui attire et retient l’attention : MIR-SAT1, le premier nonosatellite mauricien, issu du programme « Mauritius Space Program ».

On apprend ainsi que Maurice a remporté le 3e tour du Programme Unoosa/JAXA KiboCube lancé en 2018. A travers cette victoire, la JAXA a donc offert la possibilité à la petite république dynamique de construire et de déployer, pour la première fois de son histoire, un Satellite Cube 1U qui passera par la Station spatiale internationale (ISS).

Le premier nanosatellite mauricien 1U, MIR-SAT1 (Mauritius Imagery and Radio – Satellite 1) a été conçu par une équipe d’ingénieurs mauriciens et un radioamateur expérimenté de la Mauritius Amateur Radio Society en collaboration avec des experts de AAC-Clyde Space UK.

Une station à Ébène pour exploiter le MIR-SAT1

L’objectif principal du MIR-SAT1 est d’acquérir la technologie des satellites grâce au processus de conception, à l’examen de la conception, à l’assemblage, à l’intégration et aux tests. En parallèle, le MRIC mettra en place une station au sol située dans ses locaux à Ébène, qui servira à contrôler et à exploiter le MIR-SAT1. Cette station au sol permettra également de réceptionner des données et de la télémétrie émise par d’autres satellites.

La Station au sol sera équipée d’un module « FlatSat », une réplique du 1U qui permettra aux ingénieurs de simuler toutes les manœuvres nécessaires avant d’envoyer la commande au CubeSat. Le Module FlatSat est un outil clé pour les ingénieurs mauriciens lorsqu’ils concevrons les futurs CubeSats.

De nombreuses données seront collectées à partir du cubesat 1U : les données de santé du satellite (par exemple, le niveau de charge de la batterie, l’état du système d’exploitation à bord, etc.), données de charge utile, c’est-à-dire des images de Maurice et des régions environnantes, expérimentant la communication d’île en Île. Le MIR-SAT1, dont la durée de vie prévue est d’environ 2 à 3 ans, devrait avoir un contact au sol avec Maurice 4 à 5 fois par jour selon la saison.

Dans le cadre de la série « Space In Africa 2020 in Review », le Dr Vickram Bissonauth, Coordinateur
de la recherche au Mauritius Research and Innovation Council, est revenu sur les accomplissements
de l’institution en 2020 et aux projets à venir pour la nouvelle année 2021.

Le projet satellite de la Mauritius Space Program

Les essais et la construction du satellite (mir-SAT1) ont été pris en main par le partenaire collaborateur du MRIC, AAC-ClydeSpace à Glasgow et se sont achevés en novembre 2020. La JAXA a lancé le 3e examen de l’évaluation de la sécurité, qui garantira la conformité de Cubesat à toutes les exigences du programme KiboCube. Suite à la réussite de cet examen, le MIR-SAT1 sera expédié à la JAXA depuis Glasgow. Il est prévu que le satellite soit livré à la JAXA courant janvier 2021. La JAXA procèdera à son lancement vers l’ISS via le lanceur SpaceX-22. Quant au déploiement dans l’espace, il devrait s’effectuer d’ici mai/juin 2021. Le MRIC sera l’opérateur du satellite, et une station de contrôle au sol de pointe est actuellement en cours de mise en place à cette fin.

L’ambition du programme spatial mauricien et le développement d’une politique spatiale nationale

Le premier Nanosatellite mauricien arrive à un moment opportun, à l’aube de la nouvelle ère spatiale. Grâce au programme KiboCube, la technologie spatiale/satellite ne semble plus être une opportunité farfelue pour l’île Maurice. Comprendre la technologie, les données et les opportunités ultérieures de cette nouvelle ère spatiale est d’une importance primordiale pour stimuler la recherche, le développement et l’innovation dans la République de Maurice.

Avec ces principes directeurs à l’esprit et en tirant parti des échanges fructueux avec des experts de la JAXA et de Clyde Space lors de la mise en œuvre du projet mir-SAT1, le MRIC envisage un programme à plus long terme – le programme spatial de Maurice – visant à examiner comment la technologie spatiale, la technologie satellitaire et les données satellitaires pourraient être exploitées dans le contexte Mauricien pour contribuer au développement socio – économique et à l’innovation du pays.

Le Dr Vickram Bissonauth explique que « nous attendons avec intérêt de développer le programme spatial autour des quatre grands piliers à savoir : (i) le renforcement des capacités (ii) le développement de solutions spatiales tirant parti des défis rencontrés par l’économie bleue comme point de départ (iii) le renforcement des liens de collaboration pour le développement de la technologie et (iv) l’incitation au développement de nouvelles entreprises autour ».

Notre correspondant :

Vincent Pollet est le co-fondateur d’ICT.io, une plateforme médiatique qui favorise l’innovation, l’esprit d’entreprise, et met l’accent sur les startups dans l’océan Indien.

Les correspondants

Les correspondants des Frenchweb en France et à l'international Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Made in océan Indien] Mauritius Space Program: zoom sur MIR-SAT1, le premier nanosatellite mauricien 1U
Live shopping: qui est Whatnot, la nouvelle licorne californienne financée par Google, a16z et Y Combinator?
Données personnelles: la Cnil s’attend à deux fois plus de cas de violation en 2021
Mobilité : Sharelock lève 4 millions d’euros auprès de Breega
Investissement locatif: la PropTech lilloise Brik lève 1,5 million d’euros
Marketing : ADLPerformance met la main sur la startup Reech pour investir le marché de l’influence
discord
Discord lève 500 millions de dollars et double sa valorisation